25 octobre 2020

Le courrier des stratèges

Prenez de l'avance sur l'actualité

🎖Merkel prête à imposer une baisse des retraites en France dès 2020

Merkel vient de dégager un front commun avec les Pays-Bas de Mark Rutte lors d'une rencontre au sommet. Passée inaperçue en France (on comprend aisément pourquoi), cette discussion très formelle a posé un principe : l'argent des coronabonds sera versé en contrepartie de réformes structurelles. Autrement dit, si la France ne réduit pas sa dépense en matière de retraites, elle pourra aller se brosser pour récolter le moindre kopek. Voilà une décision qui risque de susciter pas mal de remous sur la scène intérieure française... Merkel et le batave Mark Rutte viennent de se mettre d'accord sur un point qui va fortement tendre les relations sociales en France : nos retraites doivent baisser, à un rythme et dans une ampleur qui restent à négocier et à préciser. Ce sera la condition pour que la France bénéficie du fruit des coronabonds que l'Union s'apprête à émettre. Cet axe ordo-libéral risque de créer pas mal de remous, et même de difficultés à Emmanuel Macron, dont les décisions constituent un véritable naufrage sur ce point. Merkel toujours sur sa ligne ordo-libérale Dans un mouvement d'euphorie plus nourri par les fantasmes des journalistes bobos, épris d'Europe, que par une analyse sérieuse de la réalité, les Français se sont convaincus que l'ordo-libérale Angela Merkel avait cédé aux arguments d'Emmanuel Macron, et qu'elle s'était convertie à la dépense publique. Depuis l'annonce du plan franco-allemand à 500 milliards, p
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.