ūüéĖAngoisse : les comptes publics se d√©gradent bien plus que pr√©vu

L’angoisse monte discr√®tement au sein du gouvernement : les comptes publics se d√©gradent beaucoup plus vite que pr√©vu, et dans des proportions tr√®s importantes. Il est pour l’instant trop t√īt pour conna√ģtre l’atterrissage final. Mais si la tendance se confirme, la situation √† la fin de 2020 sera vraiment beaucoup plus probl√©matique que Bercy ne l’avait anticip√©.¬†

Les comptes publics sont en tr√®s mauvais √©tat, et m√™me dans une situation beaucoup plus grave que pr√©vu. Il fallait capter une confidence du ministre des Comptes Publics, le m√©connu Olivier Dussopt, pour le comprendre. Si l’on reprend le fil des discussions sur le sujet depuis le mois de juillet, on comprend que le d√©vissage des recettes fiscales est d√©sormais si incontr√īlable que personne ne sait o√Ļ il va s’arr√™ter. Et √ßa, c’est anxiog√®ne pour tout le monde, et d’abord pour le gouvernement.¬†

Les comptes publics selon Olivier Dussopt

Il fallait donc √™tre au rendez-vous de BFM Business, cha√ģne confidentielle, le 31 ao√Ľt pour √©couter attentivement les explications d’Olivier Dussopt, ministre des Comptes Publics, sur la baisse des recettes fiscales. Les propos qu’il a tenus ce jour-l√† n’ont √©t√© relev√©s par personne, mais m√©ritent pourtant un v√©ritable cri d’alarme tant la situation est beaucoup plus inqui√©tante que Bercy ne l’avait anticip√©e jusqu’ici.¬†

Dans la pratique, Olivier Dussopt a annonc√© 70 milliards de recettes fiscales en moins √† la fin ao√Ľt, et s’est d√©clar√© incapable de savoir si la situation allait ou non s’am√©liorer. 70 milliards de pertes de recettes fiscales pour l’√Čtat, ce n’est objectivement pas rien, et cela commence √† peser lourd dans l’escarcelle du contribuable, car c’est √† peu pr√®s l’√©quivalent d’une ann√©e sans imp√īt sur le revenu… Autant dire que les nuages s’amoncellent dangereusement sur les contribuables et sur leurs perspectives fiscales.¬†

Pour √™tre plus clair, on peut penser que la promesse du “pas d’augmentation d’imp√īts” faite par Emmanuel Macron √† l’√©poque o√Ļ le manque √† gagner anticip√© √©tait de 50 milliards de moins risque fortement d’√™tre remise en cause.¬†

Une catastrophe mal anticipée en juin

Il faut ici rappeler les pr√©visions faites par Bercy depuis le d√©but du confinement pour comprendre l’ampleur du d√©sastre qui s’annonce.¬†

En loi de finances 2020, les recettes fiscales √©taient estim√©es √† 293 milliards ‚ā¨. Elles avoisineront probablement les 220 milliards √† la fin de 2020. Autrement dit, il faudra les r√©viser d’environ 25% √† la baisse. Or, il se trouve que, en juillet encore, Bercy imaginait une simple baisse de recettes de 66 milliards par rapport √† la loi de finances pour 2020.¬†

Autant dire que chaque mois qui passe annonce son d√©vissage un peu plus profond. Et, de l’aveu d’Olivier Dussopt, nous ne sommes peut-√™tre pas au bout de la catastrophe. Car, selon toute vraisemblance, la situation devrait se compliquer encore dans les semaines √† venir, et l’atterrissage final pourrait √™tre plus proche des 210 milliards de recettes que des 220 (ce que nous ne nous souhaitons pas…). Autrement dit, une catastrophe budg√©taire est en cours, avec des chiffres dignes de la R√©volution Fran√ßaise, dont on sait combien les d√©ficits publics pr√©cipit√®rent le destin.¬†

Le grand flou artistique persiste

Pour le reste, on ne sait toujours pas ce que Bercy anticipe r√©ellement sur la suite des op√©rations, et ne donne gu√®re d’indice sur l’impact que la baisse d’activit√© peut avoir sur des imp√īts sensibles comme la TVA. Officiellement, la part de recettes sur cet imp√īt crucial serait de 20 milliards. Mais il est impossible de l’estimer exactement, et l’atterrissage pourrait se r√©v√©ler bien plus redoutable.¬†

Le probl√®me est √©videmment que, depuis le mois de mars, Bercy ne publie plus la situation budg√©taire mensuelle de l’√Čtat, et ne donne plus gu√®re d’informations sur les op√©rations en cours. En soi, ce genre d’opacit√© (les situations budg√©taires mensuelles sont publi√©es rigoureusement depuis des ann√©es… l’interruption du cycle sans explication est suspecte), peut d√©j√† para√ģtre un aveu de f√©brilit√© quant au drame qui semble se profiler. Si Bercy √©tait parfaitement √† l’aise avec tout cela, des proc√©dures d’occultation en urgence n’auraient pas √©t√© mises en place.¬†

Quel risque en cas d’implosion¬† des comptes publics ?

Dans ce dossier majeur qu’est celui de l’effondrement des recettes fiscales, une question se pose : s’agit-il d’un simple jeu d’√©criture, ou y a-t-il vraiment p√©ril en la demeure ? La question peut para√ģtre sibylline, en France en tout cas, o√Ļ tous les d√©ficits sont permis, mais elle est au coeur du d√©roulement politique dans les mois √† venir : la ruine de l’√Čtat √† laquelle nous assistons est-elle susceptible ou non de comporter un (puissant) effet destructeur sur les si pr√©caires √©quilibres politiques du pays ?¬†

La question est moins saugrenue qu’il n’y para√ģt. Rien n’exclut que la France devienne un emprunteur suspect dans les mois qui viennent, et toute hausse des taux d’emprunt risque de jouer un tour √† l’√Čtat. En l’esp√®ce, toute sp√©culation n√©gative sur la signature fran√ßaise pourrait singuli√®rement rendre insupportable la politique d’endettement √† tout va suivie par Emmanuel Macron. Dans cette perspective, la gestion des retraites pourrait m√™me devenir explosive.¬†¬†

Face √† de tels risques, on ne donne pas un kopek de la promesse macronienne de ne pas augmenter les imp√īts. Il est √©vident qu’en cas de probl√®me financier majeur, Macron confisquera l’√©pargne pour assurer sa r√©√©lection.¬†

Attention à la fiscalité de 2021

De notre point de vue, l’atterrissage des comptes publics en 2020 sera si compliqu√© qu’ils exigeront des mesures fiscales fortes, √† rebours des promesses macroniennes de ne pas augmenter les imp√īts. √Ä situation nouvelle, promesse nouvelle.¬†

Il faut donc anticiper ici des mesures politiques urgentes de redressement, √©ventuellement prises √† l’occasion d’une loi de finances rectificative qui pourrait √™tre discut√©e en m√™me temps que la loi de finances pour 2020. Dans la pratique, on conna√ģt d’ores et d√©j√† les arbitrages qui seront rendus : imp√īts sur le patrimoine et sur l’√©pargne, majoration des imp√īts sur les successions.¬†

Nous reviendrons prochainement sur l’esquive √† proposer dans ces hypoth√®ses. D’ici l√†, il faut entrer dans une phase d’extr√™me vigilance vis-√†-vis des tentations fiscales qui vont se faire jour.¬†

28 Shares:
8 commentaires
    1. pourquoi √©pargner les flics, les soignants ou les militaires : leur utilit√© est tr√®s largement contest√©e par une tr√®s grande partie de la population !!!!!! tous ces rentiers, politiques compris doivent voir leur revenu divis√© par 2 au minimum. Au lieu de cela le gouvernement leur donne des milliards qui ne serviront √† rien qu’√† appauvrir la France !!!!

  1. Désolé, mais vous êtes à contre courant de la réalité.
    Les flics ne sont d√©nigr√©s que parce que le justice ne suit pas, et √ßa, √ßa fait l’unanimit√©. Les Lois sont suffisamment appropri√©es pour calmer les charognards de banlieues, encore faut-il qu’elle soient appliqu√©es
    Les soignants sont largement en sous effectifs. Le probl√®me de l’h√īpital, ce sont les 40/45% des budgets engloutis par les administratifs, eux de + en + nombreux
    Quand aux militaires, √™tre pay√© pour aller d√©fendre on ne sait quoi en Afrique, est assez paradoxal, d’autant que ces campagnes co√Ľtent un fric fou en primes qui viendront grossir les retraites de ces personnels. Vu la situation du pays, ces gens-l√† seraient plus utile sur le territoire

    1. √† JojoBourgogne…les primes qui “co√Ľtent un fric fou” (primes √©quivalentes √† 2 salaires – ou 2 salaires et demi pour les aviateurs et les paras – pour risquer sa peau, ce qui fait pas cher la peau faut le dire!) ne sont pas incluses dans les retraites des militaires h√©las!
      Pour √™tre pr√©cis une retraite de militaire, de grade commandant avec 3 gosses : c’est 2500‚ā¨ apr√®s 30 ans de service (niveau d’√©tudes ing√©nieur .. dispo 24/24 etc…√† comparer avec les salaires d’un ing√© du priv√© et quelques autres avantages de qualit√© de la vie-

      C’est un choix de vie je suis d’accord et je ne me plais pas – mais voil√† vous savez tout!!
      Sinon , je suis d’accord avec vous

    2. Vous revez les yeux grand fermes
      Les flics sont denigres parce qu ils ont montre de quoi ils sont capables contre le peuple froncais avec le traitement des gilets jaunes;
      Les soignants n ont surement pas assez de moyens mais la fraude et le pillage sont la regle a l hopital
      L armee francaise a été détruite au début du 20 e siecle par les affaires, et les militaires, formes a l ecole de la république, sont des fonctionnaires comme les autres qui se foutent completement de ce qui arrive aux sans-dents,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer