ūüéĖVendredi, Wall Street a envoy√© des signaux annonciateurs d’un krach

Vendredi, Wall Street a connu une s√©ance de quatre sorci√®res particuli√®rement tourment√©e. Finalement, quelques investisseurs ont sauv√© la mise in extremis, mais plusieurs signaux annonciateurs d’un retournement sont d√©sormais √©mis. Attention aux d√©sillusions dans les semaines √† venir.¬†

Wall Street est au bord du retournement. La journ√©e des 4 sorci√®res de vendredi, que nous √©voquons depuis plusieurs semaines comme test critique, a laiss√© deviner une inversion des arbitrages sur les contrats √† terme qui indique que les investisseurs ne parient pas sur un indice √† la hausse dans 3 mois. Autre lecture de la situation : aucun grand investisseur n’a int√©r√™t √† porter les cours √† bout de bras dans les semaines √† venir, ce qui pr√©figure un possible atterrissage brutal des cours.¬†

En attendant, le Dow Jones a retrouv√© son niveau de l’√©t√©. Le graphique que nous produisons ci-dessus montre bien comment les cours se sont p√©niblement maintenus √† un niveau de flottaison moyenne en attendant le d√©bouclage des contrats √† terme qui a eu lieu vendredi.¬†

Wall Street est passé près du krach vendredi

Vendredi, donc, Wall Street est pass√© tr√®s pr√®s de la catastrophe. √Ä 13h40, l’indice tombait √† 27.500 points, seuil qui a donn√© l’alerte et provoqu√© le retour d’investisseurs bien d√©cid√©s √† sauver, pour ce jour-l√†, la situation. Des rachats cibl√©s sur quelques valeurs phares ont permis d’effacer partiellement les pertes.¬†

Le ph√©nom√®ne est important √† relever : le maintien des cours est assur√© par quelques fonds qui √©vitent la catastrophe, mais le mouvement naturel de la bourse est port√© √† la baisse. Toute la question est d√©sormais de savoir si ces quelques investisseurs vont ind√©finiment continuer √† maintenir les cours tr√®s au-dessus de l’activit√© r√©elle. Et, pour avoir la r√©ponse √† cette question cruciale, rien ne vaut l’avis des initi√©s.¬†

Ce qui s’est vraiment pass√© √† Wall Street vendredi

Pour bien comprendre le d√©tail des op√©rations, il faut gratter les informations donn√©es par Reuters sur cette journ√©e de d√©bouclage des options. L’agence am√©ricaine a donn√© un d√©tail tr√®s instructif des mouvements qui sont √† l’oeuvre depuis plusieurs semaines sur les march√©s √† options, qui est le reflet des anticipations des investisseurs.¬†

Selon Reuters, donc, une “baleine du NASDAQ” a sauv√© la situation in extremis vendredi au prix de pr√®s de 200.000$. Comme quoi les cours de la bourse tiennent √† pas grand chose.¬†

Dans la pratique, l’investisseur en question a largement vendu des options sur Adobe. Il semblerait que ce d√©bouclage soit d√Ľ au fonds japonais Soft Bank qui conna√ģt des d√©confitures majeures depuis un an.¬†

On le voit, les 4 Sorci√®res de la semaine derni√®re ont donc donn√© le coup d’envoi d’une mise en retrait des investisseurs sur les valeurs technologiques. Concr√®tement, les grands fonds parient d√©sormais sur la baisse dans les trois prochains mois.¬†

Ceux qui parient sur la baisse à venir

Plusieurs investisseurs parient désormais sur la baisse des cours, notamment dans le secteur technologique. Toujours selon Reuters, un gros investisseur a débouclé, la semaine dernière, des options sur Facebook, Netflix et Salesforce. Vendredi, un autre gros investisseur a débouclé sur Amazon et Alphabet (de Google). 

Ces mouvements relev√©s par des analystes montrent que les “initi√©s” de Wall Street savent que la tendance est d√©sormais √† la baisse, et que les options √† trois mois ne parient plus sur une mont√©e des technologiques. La prudence impose d’interpr√©ter ce mouvement comme un signal s√©rieux envoy√© sur un retournement boursier imminent. On peut en tout cas penser que, dans les trois mois, l’escalade des valeurs technologiques sera un lointain souvenir.¬†

Bernstein annonce une correction à Wall Street

Pour conna√ģtre l’avis des initi√©s, il faut fouiner dans la litt√©rature am√©ricaine consacr√©e au sujet. Or, on d√©couvre que le fonds d’investissement Bernstein pr√©dit une contraction de l’activit√© et un choc boursier dans les semaines √† venir. La perspective d’une reprise de l’√©pid√©mie aux √Čtats-Unis, √† l’instar de ce qui se produit en Europe, devrait en effet mettre √† plat tous les espoirs de reprise rapide outre-Atlantique.¬†

Les craintes de Bernstein sont si s√©rieuses que le fonds a envoy√© une note confidentielle √† ses clients pour les pr√©venir de l’imminence d’un “hit” sur les actions, c’est-√†-dire d’un s√©rieux incident de parcours. L’information a √©t√© relay√©e par CNBC et circule dans les milieux autoris√©s. On peut voir dans cet avertissement un message d’alerte s√©rieux √† destination des entreprises qui placent leur tr√©sorerie en bourse.¬†

L√† encore, il ne faut pas forc√©ment tirer de conclusions trop h√Ętives. Mais il faut prendre au minimum acte du pessimisme assum√© parmi certains investisseurs dans le d√©bat qui s’ouvre sur le caract√®re durable ou non de la baisse.¬†

√Ä quoi faut-il s’attendre maintenant ?

L’√©volution de la bourse est toujours soumise √† de nombreuses interrogations et incertitudes. Il n’en demeure pas moins que Wall Street a connu une ascension fulgurante depuis le confinement… ce qui est en d√©calage complet avec l’activit√© r√©elle.¬†

Tout indique que les grands fonds qui dictent les cours avec plus ou moins d’autorit√© (n’imaginons que la bourse soit une affaire de petits porteurs) ont pris des positions baissi√®res pour les prochains mois. Au titre du principe de pr√©caution, ce n’est donc pas maintenant qu’il faut mettre ses √©conomies dans les march√©s actions.¬†

463 Shares:
2 commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer