🎖Comment Macron verrouille les grandes chaînes de télévision avant 2022

Avant les élections, il vaut toujours mieux s’assurer du soutien des grandes chaînes de télévision qui influencent les Français. Macron n’a pas failli à la règle cette année en plaçant ses pions aux endroits stratégiques : ceux qui permettent de donner le coup de pouce qui va bien quand on en a besoin. Passage en revue de quelques nominations passées sous le radar. 

Pour 2022, les grandes chaînes de télévision seront aux ordres du pouvoir. Discrètement, Emmanuel Macron a fait ce qu’il fallait pour se ménager les relais d’opinion les plus élémentaires à l’approche des élections. Des nominations sont passées plus ou moins inaperçues, mais elles lui promettent d’être présenté sous son meilleur jour dans les mois à venir…

Sur BFM TV : Fogiel

La saison du verrouillage audiovisuel a commencé assez tôt avec l’arrivée, au printemps 2019, de Marc-Olivier Fogiel à la tête de BFM TV. À cette occasion, Fogiel a révélé l’étendue de ses relations confidentielles avec Emmanuel Macron. Il avait même l’intention de la recruter sur RTL, lorsque Macron a quitté l’Élysée, dont il était secrétaire général adjoint en 2014. C’est donc un allié fidèle qui a pris la tête de la principale chaîne d’information à mi-mandat. 

Rappelons que BFM appartient à Patrick Drahi, longtemps entouré de Bernard Mourad, lui aussi fidèle soutien d’Emmanuel Macron. L’affaire est donc entendue et sous contrôle : BFM ne devrait pas nuire à l’image du Président de la République, et devrait continuer à adresser un concert de louanges extravagantes au candidat dont la chaîne d’information diffusait l’intégrale des discours en décembre 2016. 

Roselyne soigne la presse

Ministre de la Culture depuis le mois de juillet, Roselyne Bachelot est à ce titre en charge de la presse. Elle s’est déplacée le 11 septembre au dîner de l’Humanité pour évoquer le plan d’aide à la presse du gouvernement (voir plus bas). Elle a fait salle comble. Décidément, la presse a besoin d’argent, et Macron sait l’attaquer par les sentiments. On met notre main à couper que les articles dénonçant les “fake news” vont bientôt fleurir pour le soutenir. 

Sur France Télévisions : Delphine Ernotte

Incognito ou presque, cet été, Delphine Ernotte, nommée en 2015 à l’occasion d’une procédure qui fut contestée, a été renouvelée à la tête de France Télévisions. La décision en est revenue au CSA, désormais présidé par Roch-Olivier Maistre, nommé par… Emmanuel Macron. 

Lors du débat télévisée de 2017, Delphine Ernotte n’avait pas caché sa proximité avec Brigitte Macron. Alors que la direction de France Télévisions lui était disputée par Christopher Baldelli, patron de RTL, et par le directeur de la RTBF, Ernotte est repassée à un poste stratégique pour la réélection du président. 

Sur TF1 : promotion d’un grand macroniste

TF1 vient d’annoncer la nomination de Didier Casas au poste de secrétaire général. Didier Casas succède à Jean-Michel Counillon. Pour Emmanuel Macron, c’est un choix très rassurant. Didier Casas était numéro 2 de Bouygues depuis 10 ans. Mais il a pris un congé sans solde de 4 mois pendant la campagne électorale pour soutenir Emmanuel Macron. Cette fois-ci, il sera donc payé pour soutenir son candidat…

Ajoutons que Casas est de la même promotion de l’ENA que Bruno Le Maire. 

500 millions € d’aide à la presse sur 2 ans

Emmanuel Macron ne ménage ni son temps ni sa peine pour amadouer les patrons de presse. Rappelons que la loi de finances rectificative adoptée cet été a débloqué 500 millions sur 2 ans pour aider la presse papier. Voilà qui peut toujours servir… Nous avons émis des doutes sur la conformité de ces aides au droit européen. 

L’inconnue Bolloré plane encore

Dans ce paysage en ordre de marche, seul Vincent Bolloré échappe au contrôle de l’écurie présidentielle. Propriétaire de Canal + (et donc de CNews), Bolloré pourrait racheter le groupe Lagardère prochainement, ce qui lui permettrait de mettre la main sur Europe 1. Pour Emmanuel Macron, cette opération pourrait se révéler néfaste, car Bolloré disposerait alors des moyens de créer un grand groupe de presse conservateur. 

On parie donc que l’équipe Macron fera tout son possible pour bloquer cette prise de contrôle hostile. Il devrait être aidé par Bernard Arnault. 

Démocratie illibérale

On comprend, à travers ces nominations, que l’audiovisuel français est organisé pour plaire au pouvoir, plus que jamais. De ce point de vue, la privatisation n’apporte guère la diversité politique qu’elle était supposée apporter. 

C’est ainsi que, progressivement, une démocratie illibérale se met en place en France. 

84 Shares:
2 commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer