🎖Ces mĂ©dicaments français contre le coronavirus que l’Etat retarde


Plusieurs laboratoires ont sollicitĂ© l’aide de l’Etat ces derniers mois pour accĂ©lĂ©rer leurs recherches de mĂ©dicaments français efficaces contre le coronavirus. En vain
 Voici un passage en revue des molĂ©cules qui pourraient faire de la recherche française une championne mondiale. Mais cette ambition ne semble pas partagĂ©e par la bureaucratie sanitaire

Des mĂ©dicaments français efficaces contre le coronavirus ? L’idĂ©e est trĂšs loin d’ĂȘtre utopique, et nous ne parlons pas ici de l’hydroxychloroquine du dĂ©sormais trĂšs cĂ©lĂšbre Didier Raoult, victime d’un impressionnant tir de barrage des pouvoirs publics (on se souvient de l’empressement qu’Olivier VĂ©ran a mis Ă  interdire l’usage de cette solution aux mĂ©decins de ville). On parle d’autres mĂ©dicaments, encore confidentiels, que l’Etat (sans doute Ă  cause de la passivitĂ© de la bureaucratie sanitaire) a refusĂ© de soutenir, obnubilĂ© par la recherche d’un vaccin. En voici la liste.

MĂ©dicaments français : l’Ivermectine

L’une des molĂ©cules les plus prometteuses est actuellement poussĂ©e par un laboratoire montpelliĂ©rain. Il s’agit de l’Ivermectine, que des chercheurs australiens ont identifiĂ©e comme efficace contre le coronavirus.

Le laboratoire Medincell dispose de solutions d’injection d’Ivermectine Ă  action prolongĂ©e. Son objectif est de mettre sur le marchĂ© un mĂ©dicament qui soignerait le coronavirus en 2021. Mais
 bizarrerie, c’est avec le soutien financier de la Fondation Gates que le laboratoire travaille. Fin septembre, le laboratoire Ă©tait Ă  la recherche d’autres partenariats pour accĂ©lĂ©rer le dĂ©veloppement de sa production. Sans l’aide de l’Etat, semble-t-il.

Abonnez-vous Ă  notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous Ă  cette newsletter quotidienne gratuite, Ă©nergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

Médicaments français : le Clofoctol

Autre dĂ©sintĂ©rĂȘt de l’Etat pour les mĂ©dicaments français qui pourraient soigner le coronavirus : la trĂšs grande solitude de l’Institut Pasteur de Lille dans ses recherches pourtant prometteuses sur le Clofoctol. Cette molĂ©cule a Ă©tĂ© identifiĂ©e par l’entitĂ© lilloise du gĂ©ant français avec l’aide d’une start-up locale : Apteeus. 

Est-ce parce que l’Institut Pasteur est centrĂ© sur les vaccins que sa filiale du Nord ne reçoit aucun soutien pour exploiter le Clofoctol, par ailleurs peu coĂ»teux ? Toujours est-il que c’est avec l’aide de Bernard Arnault et non celle de l’Etat que la laboratoire travaille pour dĂ©velopper sa solution.

MĂ©dicaments français : l’Interferon

La solution de l’Interferon est nĂ©e au CHU d’Amiens, en avril 2020, Ă  l’instigation d’un pharmacien de l’hĂŽpital, le docteur Marty. L’interfĂ©ron est une protĂ©ine de la famille des cytokines, naturellement synthĂ©tisĂ©e par l’organisme pour, notamment, se dĂ©fendre contre les virus. Disponible en pharmacie par injection, il est utilisĂ© comme mĂ©dicament contre certains cancers ou l’hĂ©patite B, par exemple. Marty proposait de l’administrer par aĂ©rosol, ce qui supposait un investissement pour l’adapter. Il manquait alors 100.000€ pour y arriver : une somme ridiculement basse. 

Finalement, mĂȘme la rĂ©gion Hauts-de-France, prĂ©sidĂ©e par le brillant futur candidat rĂ©publicain Xavier Bertrand aux prĂ©sidentielles a tardĂ© Ă  apporter les fonds nĂ©cessaires Ă  cette opĂ©ration. L’Etat n’a Ă©videmment pas bougĂ©. 

Le remake des tests salivaires

Rappelons que nous avons dĂ©jĂ  pointĂ© l’inaction criante de l’Etat sur la question des tests. La stratĂ©gie française a Ă©tĂ© celle du « tout PCR » dont les producteurs sont soigneusement tenus secrets (les pouvoirs publics ne publient pas la liste des laboratoires qui ont bĂ©nĂ©ficiĂ© d’une autorisation de mise sur le marchĂ©). Concurremment, la bureaucratie sanitaire a tout fait pour retarder au maximum l’arrivĂ©e de tests plus souples et plus simples Ă  analyser.

Pourquoi ? le mystÚre reste entier.

About Post Author

68 Shares:
6 commentaires
  1. La rĂ©ponse se trouve dans le mot « stock » trĂšs important de vieux…
    Mot/phrase utilisĂ© par Macron lors d’une des rĂ©unions « éducatives » qui ont suivi le mouvement des gilets jaunes.
    Bien Ă  vous

    1. oui Stock de vieux. Serions nous en déstockage de maladie chronique dont la viellesse?
      et Ă  quelles fins,
      cela pose quand meme la question du gĂ©nocide en marche programmĂ© et appliquĂ©. Comment pouvons nous laisser cela s’opĂ©rer sans broncher. nous sommes effares de tant d’immobilisme et de silence .
      la médecine française ne tient pas ses engagements. Dr Maryse Sanguinet Tonnerre

  2. J’ajouterai que l’utilisation de cette expression technocratique et dĂ©shumanisante participe de beaucoup Ă  la mĂ©fiance instinctive des gens envers nos Ă©lites.
    Elle démontre, à contrario, que les mesures prises pour « sauver » des vies sont des leurres qui cachent les vrais objectifs de ces élites
    L’utilisation du ritrovil en est la dĂ©monstration frappante.

  3. Honte Ă  l’Ă©tat français de faire barrage de façon systĂ©matique aux mĂ©dicaments prometteurs et encore confidentiels, et qui sont en passe de combattre le coronavirus, qui est obnubilĂ© par la recherche d’un vaccin…!!!
    C’est une nouvelle affaire de catastrophe sanitaire, du genre de celle du sang contaminĂ©, utilisĂ© volontairement et massivement contre des innocents, dont la grosse majoritĂ© sont dĂ©cĂ©dĂ©s dans les annĂ©es qui sont suivi le dĂ©but de cette affaire, entre autres !!!
    Cela prouve que les politiques ne pensent qu’Ă  leur sĂ©curitĂ© et leur bien ĂȘtre au lieu d’assumer les tĂąches qui leur incombent et pour lesquelles ils ont Ă©tĂ© Ă©lus…! Malheureusement, il n’en est rien…Et aprĂšs, qu’on ne s’Ă©tonne pas si le peuple s’insurge contre eux !!!

  4. regardez aussi les molĂ©cules françaises comme le masitinib test aux usa et rapidement rĂ©sultats in vitro, Ă©radique le virus et empĂȘche sa reproduction, communiquĂ©s Ă  la chambre des reprĂ©sentants le 11 sept par le Pr Glenn Randall de l’universitĂ© de Chicago !

  5. Sachez que c’est depuis des dĂ©cennies que les mĂ©dicaments qui ne rapportent pas sont Ă©liminĂ©s. Pendant mes Ă©tudes dĂ©jĂ  ceux qui; tout en Ă©tant trĂšs efficaces, l’ont Ă©tĂ©. Les labos et la politique Ă©conomique Ă  tout crin ont Ă©tĂ© retirĂ© du codex et “amĂ©liorĂ©s” avec de la chimie. Aujourd’hui, alors que les relocalisations sont prĂŽnĂ©es, certains principes actifs sont introuvables ailleurs qu’en Chine et en Inde et nous sommes en rupture de beaucoup que nous sommes obligĂ©s de continuer d’acheter dans ces pays. On comprend pourquoi; malgrĂ© la “pandĂ©mie” passĂ©e, la Chine s’est remise parfaitement des retards et prend la tĂȘte du rebond Ă©conomique avec dĂ©jĂ  2% de croissance alors que nous sommes Ă  -10%.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez Ă©galement aimer