ūüéĖApr√®s la remontada d’hier, faut-il retourner en bourse ?

La bourse (et m√™me les bourses mondiales) ont connu hier une spectaculaire remontada qui devrait redonner un peu d’app√©tit √† tous ceux qui sont √† la recherche de placements un peu plus rentables que les fonds en euros de l’assurance-vie. La presse mainstream n’a pas manqu√© de termes euphoriques pour expliquer qu’avec l’annonce de ce vaccin et la victoire de Biden, un monde cauchemardesque s’arr√™tait et que la vie normale revenait. La r√©alit√© est pourtant tr√®s diff√©rente, et la plus extr√™me prudence doit rester de mise vis-√†-vis d’une situation beaucoup plus confuse que les porte-voix de la pens√©e officielle ne le disent.¬†

La remontada de la bourse a fait l’effet d’une bombe hier : le CAC 40 a pris 7,5% en une seule journ√©e, apr√®s l’annonce d’un vaccin efficace √† 90% par Pfizer. Il n’en fallait pas plus pour amplifier l’annonce de la victoire de Biden et pour d√©gager des hausses extraordinaires. Forc√©ment, le story-telling du : apr√®s le d√©part de Trump, tout ira mieux en ce bas monde, n’a pas manqu√© de faire son effet et d’accr√©diter l’id√©e (tr√®s superstitieuse) selon laquelle la vie √©tait gouvern√©e par des dieux bienfaisants. Une fois puni le grand m√©chant √† m√®ches blondes, l’horizon entier se d√©bouche.¬†

Derri√®re cette histoire toute pr√™te, la v√©rit√© des faits est un peu diff√©rente, et doit conduire √† se m√©fier d’un retour brutal en bourse. Voici pourquoi.

Une remontada très verrouillée

Chronologiquement, l’annonce du vaccin de Pfizer est intervenue juste avant l’ouverture de Wall Street. On lira avec int√©r√™t la d√©p√™che Reuters qui en fait √©tat. Elle a √©t√© publi√©e vers 8 heures 30 du matin aux Etats-Unis, et r√©percut√©e en Europe vers 13h30.¬†

Comme le montre le graphique ci-contre, Wall Street ouvrait avec un Dow Jones qui avait bondi de plus de 1000 points. Autrement dit, l’information avait circul√© dans les milieux autoris√©s avant la publication de l’information, et les ordres de bourse √©taient pass√©s pour profiter d’une flamb√©e d√®s l’ouverture des cotations.¬†

Le petit actionnaire, le boursicoteur du dimanche, l’√©pargnant √©gar√© sur les march√©s, n’a donc eu ni le temps ni la facult√© de monter dans ce train prometteur. Il a d√Ľ se contenter des miettes en achetant √† des prix d√©j√† √©lev√©s ce qui s’√©changeait en fond de cuve la semaine pr√©c√©dente. On ajoutera que certaines technologiques ont d√©viss√©, comme Zoom, dont les perspectives sont inversement proportionnelles au confinement.

Pas de contresens, donc : la hausse dans le sillage de Pfizer et de son vaccin r√©volutionnaire a profit√© √† un petit comit√© d’investisseurs bien inform√©s, qui ont empoch√© une jolie plus-value. Elle servait essentiellement √† vendre √† prix √©lev√© √† Monsieur Tout le Monde un portefeuille qui venait de se valoriser par miracle.¬†

Les petits épargnants bernés dans cette opération

Tous ceux qui ont imagin√© que, brutalement, le cauchemar mondial s’arr√™tait, que le repr√©sentant du bien s’installait √† la Maison Blanche et que la science progressait soudain gr√Ęce √† sa venue, tous ces na√Įfs qui ont esp√©r√© et imm√©diatement apport√© leurs √©conomies √† ce grand entubage des esprits malax√©s et amollis par des mois de propagande sur le confinement, en ont donc √©t√© pour leurs frais. Ils se sont fait refiler √† prix √©lev√© des portefeuilles dont les initi√©s voulaient se d√©barrasser. Et pour y parvenir, ces initi√©s ont habilement jou√© sur la fatigue de la crise, sur les √©motions collectives et sur les effets d’annonce.¬†

Un travail de professionnel !

Ce qu’on appelle des prises de b√©n√©fice

La suite de l’histoire n’est d’ailleurs gu√®re plus encourageante pour tous ceux qui r√™vent de gagner beaucoup d’argent gr√Ęce √† un retour rapide √† la croissance. Assez rapidement dans la journ√©e d’hier, Reuters √©voquait des prises de b√©n√©fice de la part de “certains investisseurs”. Autrement dit, ces investisseurs ont profit√© de la bonne op√©ration pour se retirer temporairement des march√©s, en attendant un retour √† meilleure fortune, par exemple en rachetant dans quelques jours √† vil prix ce qu’ils ont bien vendu lundi.¬†

C’est tout l’int√©r√™t d’√™tre un initi√© ! Sans surprise, les annonces sur le chemin qui restait √† parcourir avant que le vaccin de Pfizer ne soit mis √† disposition du public a commenc√© √† rafra√ģchir les ardeurs et les bourses europ√©ennes ouvraient, pour reprendre l’expression de Reuters et des analystes, en “ordre dispers√©”. Traduction : les premi√®res baisses arrivent.¬†

Imaginer que la bourse s’installe d√©sormais sur une tendance haussi√®re rel√®ve donc de la pure op√©ration d’intoxication, au demeurant bien con√ßue et bien men√©e.¬†

Suivez notre prochaine série sur le Great Reset de Davos

J’ai la conviction que le prochain forum de Davos consacr√© au Great Reset va orienter le capitalisme sur un nouveau paradigme pour les d√©cennies √† venir. Abonnez-vous au blog pour suivre cette s√©rie d’analyses que je commence jeudi 12 novembre !

Pas de vaccin commercialisable avant mars 2021

En r√©alit√©, plusieurs laboratoires travaillent d’arrache-pied sur l’√©laboration d’un vaccin, dont la r√©alisation est proche. Mais une chose est de concevoir le vaccin, autre chose est de le fabriquer de fa√ßon industrielle et de l’acheminer aupr√®s des personnes qui en ont besoin. Et dans tous les cas, il faut plusieurs mois entre la d√©couverte de la bonne mol√©cule et sa production s√©curis√©e √† grande √©chelle.¬†

Depuis plusieurs semaines, √† l’abri des regards, plusieurs vaccins ont √©t√© abandonn√©s √† cause de leur dangerosit√© pour le public. On pense notamment au vaccin d’Oxford, test√© au Br√©sil… (curieusement pas en Grande-Bretagne) qui a fait un mort. Ou au vaccin chinois, lui aussi test√© au Br√©sil, le plus grand r√©servoir de cobayes au monde.¬†

On le voit : la solution miracle n’est pas encore pr√™te, elle n’est pas imm√©diatement disponible, et il n’y aura pas assez de doses pour le monde entier tout de suite. La fin de l’√©pid√©mie n’est donc pas pour No√ęl, et d’ici l√†, il faudra patienter, en comptant les faillites et les ch√īmeurs.¬†

Restez √† l’√©cart de la bourse

Si l’on remonte le fil de ce qui s’est pass√© ce lundi, on comprend donc que des investisseurs puissants et bien introduits ont jou√© sur les peurs et l’attente impatiente d’un virus pour faire une bonne affaire. Mais l’histoire se r√©p√©tant √† l’infini, surtout dans l’√©poque que nous traversons, rien n’exclut que Pfizer temp√®re les ardeurs des malades en op√©rant quelque r√©trop√©dalage dans les semaines √† venir sur sa solution nouvelle.¬†

D’ici l√†, tous les gogos qui auront apport√© leurs liquidit√©s √† la bourse auront √©t√© bien balad√©s. Dans la pratique, la r√©cession qui vient sera tr√®s forte, et les √©conomies industrialis√©es ne retrouveront pas leur situation initiale (celle de fin 2019, qui √©tait d√©j√† tr√®s mauvaise) avant plusieurs ann√©es.¬†

Sur ce point, n’h√©sitez pas √† lire notre s√©rie √† venir sur le Great Reset imagin√© par Davos. Il devrait changer la donne pour de nombreuses ann√©es.¬†

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

20 Shares:
2 commentaires
  1. La v√©ritable info, c’est la publication sur la revue scientifique britannique Nature qu’il existe une immunit√© naturelle √† m√©diation cellulaire (lymphocyte T) et non humorale, chez un individu sur deux, en dehors de toute contamination par SARS-CoV-1 ou 2.
    Cette immunit√© serait conf√©r√©e par des coronavirus non encore identifi√©s (b√©tacoronavirus) d’origine animale, transmis √† l’homme. On peut donc consid√©rer que 50% de la population est d√©j√† immunis√©e (du moins en partie) naturellement, avant toute contamination !.. On verra bien si cette info est reprise et comment√©e par BigMedia…
    La réalité est là: avant tout vaccin (supposément efficace à 90 %) nous somme déjà immunisés à 50% !!!
    Vous vous sentez mieux ?
    Hélas, cette immunité ne peut être explorée facilement en clinique, cela nécessiterait des tests complexes, inenvisageables à grande échelle.
    A noter que SARS-CoV-1 conf√©rerait une immunit√© crois√©e vis-√†-vis de SARS-CoV-2 (COVID-19) selon le mode de l’immunit√© cellulaire (et non humorale) et ce pendant plus de 10 ans… cette immunit√© cellulaire √©tant √† long terme. Nous parlons l√† de la maladie, pas du vaccin !
    Ce qui n’est pas dit: les vaccins contre le SARS-Cov-2 actuellement √† l’√©tude portent exclusivement sur l’immunit√© humorale (anticorps neutralisants) comme c’est le cas avec le vaccin anti grippal et ne conf√®rent aucune immunit√© cellulaire.
    On sait par ailleurs que le principal mode de d√©fense vis-√†-vis des virus est constitu√© par l’interf√©ron et l’immunit√© cellulaire. A supposer qu’un vaccin soit √©labor√© on peut l√©gitiment se poser la question de la dur√©e de l’immunit√© (essentiellement par anticorps…). Par ailleurs l’immunit√© √† m√©diation cellulaire est moins sp√©cifique que l’immunit√© humorale (anticorps) et donc plus efficace vis √† vis de virus ayant mut√©, puisqu’elle prot√®ge aussi vis-√†-vis de virus voisins (immunit√© crois√©e) … Et donc… le meilleur vaccin ne serait-ce pas tout simplement la stimulation antig√©nique naturelle, telle que la fr√©quentation des animaux ? On peut aussi se poser la question de la pertinence des multiples vaccinations dans la population infantile qui est un d√©sastre sur le plan de l’acquisition d’une immunit√© cellulaire naturelle et durable.
    Un autre inconv√©nient de la vaccination, (bien escamot√©) c’est le ph√©nom√®ne de “facilitation” qui accroit le risque d’infection √† d’autres pathog√®nes, apr√®s vaccination. Une √©tude r√©trospective du Pentagone portant sur des milliers de militaires a montr√© un accroissement de 40% d’infections √† coronavirus (banaux, pas le CoV-2 inconnu en 2015) apr√®s vaccination anti-grippale…
    On sait aussi qu’en Italie l’√©mergence de l’√©pid√©mie de COVID-19 a √©t√© pr√©c√©d√©e d’une campagne de vaccination (grippe puis m√©ningocoque C) massive des sujets √Ęg√©s essentiellement dans le nord du pays, l’automne pr√©c√©dent.

  2. Concernant le vaccin je fais r√©solument partie de sceptiques. J’attendrai que le Professeur Raoult recommande la vaccination Pfizer si c’est Pfizer ou autre. Le vrai rem√®de √† la pand√©mie est amha, 1. Le suivi des mutations et variations du Covid; 2. la qualit√© des th√©rapeutiques.

    √Ä la flamb√©e du CAC j’ai saisi l’occasion pour renforcer mes LYXOR ETF BX4 CAC 40 Daily Double Short. Index qui joue la baisse du CAC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer