26 février 2021

25 thoughts on “Pourquoi le Great Reset est important pour l’avenir

  1. Le problème avec ce « soft power », c’est qu’on redoute sa transformation en « hard power » contre ceux qui sont moins enthousiastes. Si demain, on ne souhaite pas la fusion de ses identités physique, numérique et biologique, est-ce qu’on aura le choix ?

      1. Exactement. La crise ’’sanitaire’’ n’est en réalité pas sanitaire mais politique. Voir le film ’’hold up’’, qui dévoile tous les mensonges d’état.

  2. Merci de cet articles… Deux commentaires :
    1/ Je trouve intéressant ce que vous nous apprenez de la relation entre M. Schwab et la Chine. Il me semble en effet que 2020-2030 risque d’être la China Way of life. Longtemps on a prétendu en Occident, qu’avec le capitalisme, la Chine adopterait la démocratie. 2020 nous montre que c’est l’inverse qui a finalement lieu : la Chine nous impose son modèle, nos démocraties deviennent des socialismes où la liberté individuelle disparait (selon le désormais adage covidien « On s’était habitué à être une société d’individus libres. Mais nous sommes une nation de citoyens solidaires ») et le capitalisme est celui que l’État autorise (cf les commerces fermés pour des prétextes fallacieux). Il y a un attrait de nos « élites » pour les plus puissants et c’est bientôt (ou, déjà) la Chine. Nos politiques se font désormais cooptés par la French China Fondation (créée notamment par Arnaud Ventura, cofondateur de PlanetFinance avec Jacques Attali) et non plus (ou plus seulement) la French American Fondation : Edouard Philippe est de la 1ere promo de 2014…
    2/ Bien sûr, le soft power n’est pas une chaine de commandement verticale… Cependant, probablement par la promotion qu’ils en attendent pour l’avenir (ou par peur de manœuvres de déstabilisation, l’armée et le renseignement militaire n’étant jamais loin, Bildeberg est sécurisé par l’OTAN par exemple), l’unanimisme des gouvernements du monde entier à confiner les populations en mars dernier (alors que le confinement n’est pas une solution d’épidémiologiste et n’a aucun précédent historique) est tout de même impressionnant et fait se poser des questions sur ce qu’est ce « soft power »… Quand le Great Reset justifiera la création de nouvelles instances internationales (probablement au printemps 2021) type Conseil mondial ou « gouvernement mondial », le soft power deviendra alors le hard power qu’évoque MW…

    1. Sauf si TRUMP reste au pouvoir. Ce sera un test. N’oublions pas qu »‘ils » ont tout fait pour le destituer, le déstabiliser, le dénigrer; médias et démocrates. Souhaitons lui de la santé et du courage vigilant pour espérer un monde meilleur. Comme ils essaient de déstabiliser les pays de l’Est qui veulent conserver leur souveraineté. ce groupement financier mondial s’arroge des droits suprémacistes pour projeter un ordre mondial, ébauché par la fabrique de la peur en pressurisant les population sur la morbidité. Vaste stratagème machiavélien, ce virus n’est que le Nième à syndrome grippal. ASSEZ.

  3. Etant donné que les médias et la classe politique se font quasi-unanimement le relais de ce « soft power », sans proposer de recul critique ni de point de vue divergent, ce que j’en retiens c’est que dans l’expression « soft power », le mot important est « power ». On est très heureux que ce pouvoir ne s’impose pas par la violence et les goulags, mais ça reste un pouvoir, auquel collaborent les élites politiques occidentales, et contre lequel l’électeur lambda ne peut strictement rien faire, à part manifester plus ou moins agressivement dans les rues quand ça commence à porter trop atteinte à ses moyens de vivre.
    Bref, cette introduction pondérée, si elle se veut rassurante, ne l’est pas franchement.
    Au contraire, nous savons maintenant que ces élites n’ont pas besoin de comploter dans l’ombre pour faire avancer leurs projets pour le monde, pour le monde, rien que ça! et qu’au contraire la volonté d’une petite élite, d’une poignée d’individus, de mener le monde à leur guise est officielle. Un totalitarisme orwellien, et de plus en de plus huxleyen, est assumé publiquement et en toute décontraction sans que cela ne pose aucun problème d’éthique.
    Si en face de ces élites de Davos il existait des lobbies libéraux disposant d’un pouvoir d’influence au moins égal, de véritables contre-pouvoirs, je m’épargnerais de rédiger ce commentaire, mais en face, ce sont des lobbies de droite conservatrice, qui veulent opposer à ce dirigisme une autre forme de dirigisme. Il n’y a pas de projet, pas de place pour l’homme libre, c’est un cauchemard pour tout libéral qui se respecte, et ce n’est, encore une fois, vraiment pas rassurant.

  4. Il n’existe pas d’exemple, à ma connaissance, d’un groupe de pouvoir qui n’ai de cesse de grossir et d’étendre son pouvoir . Le soft power ne pourra pas se cantonner à ça et se transformera en hard power car il est sans possibilité de contrôle et ne peut que tenter de devenir sans limite . Confier son avenir à des psychopathes qui vous chantent « aies confianssse » me semble au minimun hasardeux …

  5. À partir du moment où un projet de transformation radicale de la société humaine se prépare en catimini par quelques personnages se présumant être une élite, et sans que les gens du peuple aient un quelconque mot à dire, il ne peut s’agir de  »soft power ». Surtout lorsque l’organisateur signifie que  »cela ne se fera pas sans heurts ». La seule chose qui soit  »soft » dans cette histoire, est la formulation de cette phrase annonciatrice des terribles tribulations qui attendent le commun des mortels.

    1. Effectivement.
      Ils décident, ils ordonnent, et le peuple n’a pas son mot à dire.
      Contraindre. Forcer. Et ils demandent qu’on exécute, sous peine de sanctions.

  6. Tu parles d’une grande réinitialisation ! L’oligarchie se prépare un avenir où elle conforte et garantit la position dominante que lui confère sa fortune.

    Autrement dit, pour eux, rien ne change, si ce ne sont les outils mis à leur disposition pour mieux asservir, contrôler et museler les gens des peuples. Lesquels, une fois encore, devront assumer la totalité des bouleversements que ce  »Great Reset » annonce.

    1. Ce qu’ils ne savent pas c’est que quand on aura plus besoin d’eux, eux aussi passeront à la trappe. Cela en a toujours été ainsi dans l’histoire.
      Le principe est toujours le même:
      « Quand tu arrives au sommet, la première chose que tu fais c’est de retirer l’échelle.

  7. Bah oui c’est pas un complot c’est un super lobbying, rien à voir… Tout le monde connais le forum de Davos et tout sorte de rendez vous qui reunisse les grands influenceur de ce monde ainsi que les tenants et les aboutissants de ce qui est dit la-baz, c’est d’ailleurs ce que me confier mon boulanger pas plus tard que hier. Les gens complotiste ne font vraiment pas d’effort…

  8. Article que je trouve des plus interessant mais dont la fin ne me satisfait pas; il m étonnerai beaucoup que l’influence de Davos sur la vie réelle soit  » entre les deux » ou alors le terme Great Reset est a proscrire ; c est soit On soit Off c est ca que les gens comprendront avec ce terme en corrélation avec l’ informatique , les mathematiques ou autres algorithmes qui ont déjà commencé a regir la vie des gens,ne soyez pas dupe…

      1. Ah je viens de comprendre peut etre que je ne sais pas arrondir les angles?.. il me semble que mathématiquement la surface d’ un carré est assez proche de celle du rond dans lequel il s inscrit laissant sur chacun de ses côté un peu de surface je vous l accorde.. a mon avis ce ne sont pas ces arrondis qu’on y trouvera les futurs boulversements a venir, au contraire!

  9. En fait ils prennent des décisions sans vote, et sans concerter le peuple une fois de plus…. nous n’avons plus aucune liberté… et nous dans tout ça ? Une fois de plus nous sommes obligés d’accepter sans broncher…. c’est odieux, toute cette machination, encore une manœuvre pour nous dire ’’accepte et tais toi’’. Ils nous forcent à rester enfermés avec une autorisation de sortie, pour une épidémie qui ne tue pas plus qu’une grippe saisonnière, et demain nous serons obligés de faire tout ce qu’ils nous demandent, obéir à tout, c’est honteux.

  10. Remplacez le terme’’grand reset’’par nouvel ordre mondial ’’, remplacez ’’confinement ’’ par enferment, ’’masque’’ par muselière, ’’crise sanitaire ’’ par crise politique, regardez les chiffres de l’INSEE, les vrais sur le nombre total de morts toutes causes aconfondues sur 3 ans, et vous aurez tout compris, pas besoin de faire de grands discours ni d’avoir fait polytechnique….je suis une citoyenne qui n’a pas un grand parcours d’études et j’ai compris depuis un certain temps….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.