Vaccination contre le COVID : le pouvoir tenté de violer la libre disposition de son propre corps

Faut-il violer la libre disposition de son propre corps en imposant la vaccination obligatoire contre le COVID-19, au besoin avec des vaccins dont les effets secondaires sont encore mal connus et peu étudiés ? Le Président Macron n'en serait plus à cette nouvelle mesure autoritaire près, au nom de la protection des Français, bien entendu. La France achète en ce moment 150 millions de doses de vaccins qui permettront de vacciner tout le monde. C'est au demeurant la méthode déjà utilisée en Chine. On peut s'interroger sur l'inclination grandissante du pouvoir pour le modèle totalitaire chinois.

Faut-il violer la libre disposition de son propre corps en imposant la vaccination obligatoire contre le COVID-19 ? Le gouvernement semble tenté de sauter le pas. Mais les Français risquent de trouver l’idée assez peu à leur goût. Chronique d’une explosion sociale annoncée.

La vaccination contre le Covid rendue  obligatoire ? On y pense

De façon tout à fait révélatrice, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, n’a pas hésité à déclarer dans les colonnes du Journal du Dimanche que le gouvernement réfléchissait à rendre la vaccination contre le COVID obligatoire. 

"La question se posera quand on ­connaîtra les propriétés des vaccins", explique le porte-parole. "Nous devons intégrer le fait que nous aurons un recul limité."

Gabriel Attal, porte-parole du Gouvernement Tweet

On comprend la logique du raisonnement : si les vaccins qui sortiront se révélaient sûrs, il n’y aurait pas d’obstacle à imposer leur administration à tous les Français. Rappelons pourtant que le droit de refuser de se soigner est reconnu et protégé par la Cour de Cassation

Malgré ces réserves juridiques fondamentales, le gouvernement a monté une task force depuis plusieurs mois pour faire des achats groupés de vaccins. Quand on sait que Moderna a annoncé que le prix de son vaccin serait fixé entre 25 et 37$, soit une moyenne de 30€ par dose, à raison de deux doses par personne… la dépense pour une vaccination totale des Français se situerait autour de 4 milliards, sans compter le coût des actes. 

Dans cette attente, la France s’est déjà portée acquéreuse de 15% des vaccins de l’Union. Les contrats qui seront signés fin novembre avec différents laboratoires, devraient porter sur un volume de 1 milliard à 1,5 milliard, soit de quoi vacciner toute la population de l’Union Européenne. 

L’obligation vaccinale est en marche. 

20% seulement des Français prêts à se faire vacciner

Compte tenu des incertitudes vis-à-vis des effets secondaires possibles des vaccins, dont nous avons donné une première description la semaine dernière,  les Français se montrent désormais très méfiants Si 60% d’entre eux se déclarent prêts à être vaccinés, 20% seulement sont disposés à être vaccinés immédiatement, selon un sondage BVA

Cela fait tout de même 80% de Français qui ne sentent pas sereinement le principe de l’injection d’un vaccin Pfizer ou Moderna… 

On parie ici sur une explosion sociale au moment où le gouvernement annoncera la très prévisible obligation de se faire vacciner. 

Ah… le modèle chinois, c’est tellement mieux

Il est vrai qu’Emmanuel Macron dispose désormais de modèles de gouvernance particulièrement tentants. C’est notamment le cas de la Chine, où il est possible de condamner les manifestants récalcitrants à de la prison ferme. Voilà une disposition qui arrangerait bien sa réélection en 2022. S’agissant du COVID, la Chine s’est d’ores et déjà lancée dans une campagne de vaccination à tour de bras. 1 million de personnes y serait déjà passée. La Chine utilise son propre vaccin contre le virus. Il est actuellement testé au Brésil, où l’expérimentation a été arrêtée après un accident grave

Mais on imagine déjà que ceux qui, il y a quelques semaines, nous expliquaient qu’il fallait arrêter l’économie pour sauver des vies, nous expliqueront avec le même fanatisme hystérique que la vaccination obligatoire doit avoir lieu, même au prix de quelques vies sacrifiées par des effets secondaires pour le bien de l’humanité. 

Vérité un jour, erreur le lendemain. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

5 Commentaires

  1. Avant d’envisager a priori de se faire vacciner il pourrait être très intéressant de vérifier l’authenticité historique de ce qu’on nous a fait avaler dès l’école primaire sur le « grand et salvateur » Louis Pasteur.

    Et déjà en commençant par ceci peut-être :
    https://www.youtube.com/watch?v=hlt56cgV09M&t=14s

    PS. L’original et caractéristique accent alsacien, c’est cadeau, en prime.

  2. Merci de cet article… Il est fort possible que la technologie de l’ARN messager soit une innovation majeure du XXIème siècle et la vaccination est, en soi, une excellente chose.
    Ceci dit, ici et maintenant, comment les français pourraient ils avoir confiance dans ce vaccin à ARN messager après 10 mois de mensonges et de suspicions de conflits d’intérêt voire de corruption des plus hautes instances de l’État avec les laboratoires pharmaceutiques, dans le cadre de l’épidémie de Covid 19 ?
    Les médecins qui en font la promotion à la télé ont, semble t’il, tous des conflits d’intérêt…
    Le vaccin a été développé en 6 mois quand il faut 12 ans en moyenne, soit en 20 fois moins de temps ! Ce n’est pas compréhensible !… Comment croire que toutes les étapes de sécurité et de contrôle ont été respectées ?
    Comment avoir confiance dans une technologie parfaitement nouvelle de l’ARN messager dont même la HAS reconnait qu’on manque de recul sur les potentiels effets secondaires ?
    Un spécialiste s’il en est, le Dr Christian VELOT, Généticien moléculaire à l’Université Paris-Saclay et Président du Conseil scientifique du CRIIGEN écrit https://criigen.org/rapport-dexpertise-sur-les-vaccins-genetiquement-modifie/ à propos des vaccins à ARN messager, je cite : “ces candidats vaccins nécessitent une évaluation sanitaire et environnementale approfondie incompatible avec l’urgence” et ““les articles 2 et 3 du tout récent règlement européen 2020/1043 selon lesquels tout essai clinique de médicaments contenant des OGM ou consistant en de tels organismes et destinés à traiter ou à prévenir la Covid-19 échappe aux évaluations préalables sur la santé et l’environnement ouvre la porte au plus grand laxisme en terme d’évaluation et va totalement à l’encontre du principe de précaution.”. Peut-on en effet appliquer à tort et à travers le principe de précaution, et ne pas l’appliquer à soi-même, à sa santé et à celle de ses enfants ?
    Tout ça pour une maladie qui a une létalité comprise entre 0,26% et 0,4%, et dont l’âge médian des décès est de 84 ans (soit plus que l’âge de l’espérance de vie qui est de 80 ans en France) ?
    Comment avoir confiance dans une société comme Pfizer dont le patron vend 60% de ses actions une fois l’annonce médiatique faite et qui est empêtrée dans différents scandales à travers le monde ?
    Comment des fondations comme la fondation Rockfeller et la fondation du forum de Davos ont-elles bien pu anticipé la pandémie de Covid 19 au point de créer une fondation (The Commons Project) qui développe un Passeport numérique pour réouvrir les voyages internationaux perturbés par l’épidémie de Covid 19, un an avant le 1er malade connu à Wuhan en novembre 2019 ?!?
    Surtout, pourquoi les anglais (donc peut-être est-ce aussi le cas en France) ont confié aux renseignements militaires https://www.thetimes.co.uk/article/gchq-in-cyberwar-on-anti-vaccine-propaganda-mcjgjhmb2 de s’occuper de contrôler le discours et les avis sur internet autour de cette vaccination ? L’excuse russe est un gimmick pas crédible…
    Comme depuis le début de cette crise, d’innombrables questions sans aucune réponse… Il est donc parfaitement normal d’être TRÈS inquiet de ce vaccin et révolté, demain, s’il venait à être obligatoire…

  3. Pourquoi le gouvernement et Macron et tous les riches ne se font pas vacciner avant le peuple et que l on vois comment cela de passe. Pour eux. Mais qu ils le fassent devant nous le peuple car y en a qui en sont mort des vontaires qui ont accepté de se faire vacciner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.