17 janvier 2021

6 thoughts on “Great Reset : l’étrange conversion de Davos à l’écologie

  1. Bonjour,

    Rien à voir avec le sujet mais je me demande bien quel est le rapport entre vos articles et les photos de jeunes femmes picolant des cocktails???

    Cdt

  2. « Les technologies existent déjà pour faire mieux avec moins. Alors pourquoi s’interdire de profiter d’une croissance “soutenable” ? « .
    Ma réponse: c’est parce que les compagnies pétrolières veulent encore plus de « profits » et exister encore et encore.
    Tant que la bagnole aura besoin de pétrole, alors, ils « tiendront » les gouvernements à leur merci. Et quand la bagnole électrique aura supplantée la thermique, alors les écolos feront encore plus pression pour arrêter des centrales nucléaires « vieillissantes ».
    Une partie de la solution à l’arrêt de centrales, pourrait être dans la production de piles à combustible individuelle par logement pour le chauffage et l’éclairage. Et garder les bagnoles avec des batteries qui deviendront de plus en plus performantes et légères et moins couteuses.
    Quant  » au triomphe de la décroissance et à l’implosion du modèle de production dominant jusqu’ici « , je n’y crois pas trop. L’économie « circulaire », en gros recycler les vieux « objets » pour leur donner une nouvelle vie, se fracassera sur la volonté inextinguible de certains à l’innovation technique perpétuelle et à moindre coût de chacun d’entre nous.

  3. Le « Grand Reset » est une énorme arnaque montée par les influents oligarques de Davos (numérisation de l’économie au profit des géants US du secteur, effacement des dettes avec le patrimoine des citoyens, contrôle « orwellien » des populations, gouvernance mondiale).
    Il est profondément regrettable que cet article se soit arrêté à la couche superficielle, de couleur verte, destinée à habiller le dossier façon « greenwashing »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.