Herlin : “Le Great Reset veut transformer le capitalisme en un socialisme vert et autoritaire”

Pour notre grand format du week-end, nous avons invité Philippe Herlin à nous parler du Great Reset, sujet auquel nous consacrons une série d'articles depuis plusieurs jours. Cet économiste libéral a pointé du doigt ce que nous avions déjà identifié dans nos articles : la tentation d'étatiser l'économie et de déployer ce que nous appelons un régional-socialisme pour modifier le fonctionnement économique actuel, et préserver les derniers profits possibles. L'intérêt de Philippe Herlin est de souligner le lien que le Great Reset du Forum de Davos établit entre le réchauffement climatique et la pandéie de COVID 19. Une interview à regarder avec attention.

La note que Philippe Herlin évoque peut être lue ici.

Soulignons, de conserve avec Philippe Herlin, que l’envie d’utiliser le COVID-19 pour accélérer la mise en place d’une économie verte, est l’axe essentiel du Great Reset. Cet axe n’a rien à voir avec la défense d’un capitalisme mondialisé comme le Forum de Davos en donne souvent le sentiment dans l’opinion publique. 

Philippe Herlin met en lumière la vraie ambition de Davos : porter un nouveau modèle non pour le capitalisme pur, mais pour le capitalisme de connivence que les gouvernements profonds pratiquent avec tant de délice. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

77 Shares:
6 commentaires
  1. Pourquoi l’élite mondialisée du capitalisme se convertit à l’écosocialisme dans le Great Reset, malgré que cela soit contre-intuitif ? Bill Gates n’attend pas les nouveaux marchés de l’économie verte (éolien, panneaux solaires, …) pour s’enrichir… Il semble plutôt que cette élite mondialisée fut libérale pour s’enrichir et devient une adepte du capitalisme à la Chinoise, maintenant, pour conserver sa domination. Cette crise Covid 19 qui débouche sur un Great Reset ressemble plus à un effondrement contrôlé, ou, comment organiser un effondrement qu’on sait inéluctable pour être toujours les maitres du monde d’après. L’essor des cryptomonnaies face à des monnaies fiat qui perdent sans cesse leur valeur avec l’impression monétaire, le dépassement du pic pétrolier qui condamne théoriquement notre monde à la décroissance, l’augmentation des votes populaires favorables à l’idée de Nation au contraire de la doxa européiste/mondialiste/sans-frontiérisme, etc sont des faits inquiétants pour nos élites actuelles qui ont prospéré sans entraves depuis la chute du communisme. En réalité, la manipulation autour de la Covid 19 révèle la CRISPATION et la peur des élites que la situation dégénère et leur échappe… Elles ont décidé de tenter le tout pour tout en nous plongeant dans un monde dystopique, bien décidées à utiliser les outils de surveillance de masse (GAFAM,…) pour se maintenir au pouvoir et riches dans un monde qui va s’écrouler. Une seule chose semble sûre : l’effondrement économique de l’Europe. Après : Émeutes ? Attentats (largement permis par l’envie des tenants du pouvoir de diviser pour mieux régner) ? Contrôle des déplacements, des dépenses, de l’épargne ? Régime quasi-totalitaire ? Un mal nécessaire pour dépasser ensuite les hypocrisies de la démocratie parlementaire et progresser ?

    1. Je pense comme vous. Le Great Reset est déjà arrivé. Il s’agit pour les gagnants de se maintenir en faisant risette (ha ha!) à la génération des Millennials. Qui pour l’instant n’y voit que du feu. Pour l’instant. Dès que la ruse sera éventée —et AMHA ça ne prendra pas 10 ans—, les gagnants du moment, Davos, PC chinois &cie prendront le boomerang en pleine face. Les écarts de fortune et les privations de liberté ça va 2 minutes. Par ailleurs, dans cette perspective de capitalisme bêtifiant et autoritaire on on parle à peine du changement de population. Les forces vives de la planète ne vivent pas en Suisse. Plutôt au sud entre les 2 tropiques. Or, on le voit aux USA, la philosophie de ceux là est conservatrice.

  2. Pourquoi ne pas faire une émission sur les chiffres du Covid19 et leur exploitation par le pouvoir pour masquer la réalité de l’épidémie? A aucun moment , ces chiffres (et surtout leur exploitation déviante) n’ont été publiés , avec les bases de données et leur source, et encore moins expliqués au grand public, preuve indirecte de leur exploitation pour justifier les mesures coercitives et liberticides. C’est un aspect du grand reset dont le programme converge vers celui de la société cognitive de l’Union européenne. Merci de me répondre . Christine Escarmant: [email protected]

  3. Idem, je pense comme vous, ce Great Reset me semble être une volonté de lancer une destruction créatrice contrôlée. L’idée serait de ruiner les classes moyennes et les indépendants afin de rendre incontournable le rôle le poids de l’Etat.
    Cependant: s’il n’y a que l’UE qui expérimente ce Great Reset ? Si les autres pays dont la Chine, l’Inde, l’Angleterre et les USA ne rentrent pas dans la combine? Est-ce que la situation socio-économique sera tenable? J’ai peur que non et que le niveau de vie des Européens en général et des Français en particulier ne s’effondre.
    PS: merci à Philippe Herlin pour la remarque quand au style utilsié dans l’ouvrage : j’ai rarement lu un livre aussi pénible et indigeste.

  4. Le grand reset est déjà en cours, laminage des classes moyennes donc des quelques économies mises de côté. Comme celles-ci n’ont pas pu être placées en bourse, malgré toutes les pressions, pour permettre d’éponger les pertes des gros parieurs, il ne reste que la contrainte. Monnaies numériques, inflation, réduction des emplois, réduction des libertés, pressions militaires, etc… Le covid n’est que l’élément accélérateur, puisque tout cela prenait bien trop de temps. La similitude des comportements des dirigeants des pays de la planète pour cette épidémie à létalité fort moyenne en est le bon exemple. Comme d’hab, il ne se passera rien tant que la majorité des gueux, tous pays confondus, ne commencera pas à se demander quoi manger demain, voire aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer