Dès le premier jour, 2.500 salariés se sont arrêtés de travailler pour symptômes du COVID

Ce lundi, l'assurance-maladie inaugurait un dispositif permettant aux salariés présentant les symptômes du COVID de se mettre en arrêt maladie sans passer par un médecin. Ce dispositif a rencontré un succès impressionnant : dès le premier jour, 2.500 salariés ont fait appel à ce système qui leur garantit un plein salaire sans travailler et sans certification d'un médecin. L'illusion maduriste continue...

Il suffit, depuis lundi, de déclarer à l’assurance-maladie que l’on présente les symptômes du COVID pour être dispensé de travail jusqu’à la survenue des résultats… sans avoir besoin de consulter un médecin. Cette mesure ahurissante n’a échappé à aucun salarié, dont beaucoup ont vu l’intérêt du dispositif. 

Ainsi, selon les chiffres officiels, 2.500 salariés ont demandé à bénéficier de ce dispositif. 

On notera que, de son côté, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire ne manque pas une occasion de dire que les Français ne travaillent pas assez. On se demandait pourquoi… On commence à comprendre. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

40 Shares:
2 commentaires
  1. Si les médecins déja interdits de prescription par le Gouv , PREMIERE HISTORIQUE ,laissés sans protection pour la prise en charge au début de la pandémie , auxquels
    Le Samu disait de ne pas
    Se faire tester lorsqu’ ils étaient symptomatiques sans avoir eu de patients
    Positifs confirmés dans leur patientele ( ex personnel),patientele a qui le mm Gouv avait dit de ne pas aller chez son généraliste et de
    Prendre du Doliprane avant de
    Se trouver en détresse respiratoire pour être hospitalisé…, on peut en faire un VERBATIM….
    Si maintenant l assureur vaccine et conseille de pratiquer des AUTOarret de travail SANS CONSULTATION ET SANS DELAI DE CARENCE …
    Si les Medecins ne mettent pas le Gouv au pied du mur , en laissant seul l
    HOPITAL prendre en charge la population dépendant de l assureur puisque c est ce Duopole qui est le seul
    Mis en evidence et objet de toute les attentions de VERAN L AUTISTE DU SERAIL

    Si les medecins ne menacent pas de SE DECONVENTIONNER globalement, ils sont condamnés a n’ être que des OFFICIERS DE SANTÉ,salariés para fonctionnaires sans leurs avantages retraites, pour le reste de leur vie !

  2. J’écris peut-être une bêtise, mais n’est ce pas ici un futur moyen d’avoir une justification au fameux 3e confinement qui semble avoir été décidé depuis tout début janvier (https://twitter.com/s_manigold/status/1347313638634348545?s=20) et dont vous vous “inquiétiez” (cf https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/01/12/les-francais-accepteront-ils-un-troisieme-confinement/) qu’il ne soit pas justifié aux yeux des français, vu que les chiffres de nouveaux cas peinent à remonter (pour ceux qui voudraient confiner toute la population saine d’une pays, ce qui est une hérésie) ?
    Dans 10 jours, tous les journaux et toutes les chaines n’agrégeront elles pas ces cas AUTO-estimés de Covid 19 pour justifier une envolée des chiffres ? A défaut, le prétexte sera que le variant (ou “mutant”, mot fait davantage peur) d’Angleterre, du Brésil ou du Japon (on sait depuis mai que le virus mute donc qu’il y a plein de mutants…) qui aura pris de l’importance (donc ce sera forcément grave) ?
    Un confinement ne servait à rien (https://fr.businessam.be/norvege-le-confinement-netait-pas-necessaire-pour-gerer-le-covid-19) donc, que dire du 3ème ?
    Sans s’en rendre compte (pour la majorité), le Covid a déjà appauvri (en seulement un an…) 99,9% de la population française de 45% (!) [augmentation de la masse monétaire hors croissance du PIB = 25% + inflation (réelle, pas INSEE) = 5% + Perte de PIB/richesse = 15%]. Transfert (invisible pour l’instant, la note est en cours de préparation) effectué vers les grands détenteurs de capital (= c’est à dire en fait d’actions (milliardaires et fonds d’investissement)) + les banques (sauvées de la banqueroute par le rôle qui leur a été confié à dessein de sauver les entreprises en leur prêtant) + l’Etat (= ceux qui en profitent)…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer