ūüéĖComment la BCE aimerait tuer le bitcoin

Le bitcoin agace beaucoup les banques centrales, et singulièrement Christine Lagarde, comme elle l'a confirmé sur BFM ce week-end. Selon elle, il ne s'agit pas d'une monnaie, mais d'un placement hautement spéculatif qui doit désormais être sévèrement réglementé... comme une monnaie, bien entendu. Autrement dit, les grandes banques centrales devraient prochainement entamer les opérations de mise sous cloche du bitcoin, en le soumettant à diverses obligations, notamment des obligations prudentielles, destinées à le rendre beaucoup moins attractif. Ou comment les émetteurs de monnaie centrale comptent utiliser leur pouvoir financier pour éliminer un concurrent gênant.

S’agissant du bitcoin, Christine Lagarde n’a pas m√Ęch√© ses mots, ce week-end, devant les cam√©ras de BFM.¬†

On retiendra ses propos tonitruants, tous dans la nuance : 

"Ce n'est pas une monnaie. Les cryptoactifs, ce n'est pas une monnaie. C'est un actif hautement spéculatif (...). Il faut impérativement que, si une activité est conduite par un acteur privé, cette activité, si elle s'apparente à de la 'monnaie', soit soumise exactement aux mêmes règles, exactement aux mêmes ratios, exactement aux mêmes mécanismes de supervision"

Christine Lagarde

Bien √©videmment, qui dit “r√©gulation” dit en r√©alit√© (comme toujours dans le verbiage communautaire) √©diction de r√®gles et de r√®glements destin√©s √† favoriser les acteurs qui sont √©tablis dans le “syst√®me” et √† √©liminer, ou entraver, les nouveaux venus qui bousculent les r√®gles du jeu.¬†

Le bitcoin bient√īt “r√©gul√©”

Les intentions de la Banque Centrale Europ√©enne et de Christine Lagarde sont donc claires : il va s’agir d√©sormais de r√©guler le Bitcoin dans le cadre de la r√©glementation applicable aux EME (√©metteurs de monnaie √©lectronique). Et les r√©sultats ne devraient pas √™tre tristes.¬†

La r√©gulation vise en effet √† s’assurer que l’√©metteur de monnaie dispose d’une gouvernance solide, avec des r√®gles prudentielles et surtout, ce que Christine Lagarde a commenc√© √† avancer, qu’il lutte contre le blanchiment d’argent.

Ce dernier motif (qui est un peu le motif bidon et fourre-tout pour justifier tout et n’importe quoi) a d√©j√† √©t√© mis en avant par la BCE pour justifier la disparition du cash.

S’agissant du bitcoin, les banques centrales mondiales devraient donc assez rapidement chercher √† lui tordre le cou… en lui reprochant de ne pas √™tre soumis √† une direction centrale responsable de ses actes et de ses fautes. La m√©thode devrait √™tre imparable.¬†

Reste √† savoir s’il est possible aujourd’hui d’emp√™cher un acteur totalement d√©centralis√© et invisible de pratiquer l’activit√© de son choix sur Internet. Pas s√Ľr, pas s√Ľr.¬†

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

About Post Author

20 Shares:
6 commentaires
  1. Bonjour à vous tous,

    Peut-on interdire les crypto. ? Beaucoup se posent la question je pense… Alors on est √† la recherche d’informations qui r√©pondraient “oui” ou ” non”… Personnellement, je n’ai pas encore investi dedans… Et j’h√©site sur l’Ethereum, qui repr√©sente un plus pour moi, il a des fonctionnalit√©s plus importantes que le bitcoin… Derni√®rement, j’ai entendu que des fonds d’investissement achetaient du bitcoin… Ma 1 √®re r√©action a √©t√© : ” √ßa me rassure ” puis une autre pens√©e est arriv√©e : ” √áa peut √™tre une manŇďuvre aussi : imaginons qu’ils en ach√®tent plein, puis les revendent d’un coup provocant un mouvement de panique, il y a tellement de mouvement moutonnier maintenant dans ce domaine, de plus en plus de gens se mettent √† trader sans vraiment s’√™tre form√© et r√©agissent fortement √©motionnellement…” Bref, j’aimerai bien faire un saut dans le futur… Celui qui aurait ce pouvoir serait le ma√ģtre du monde ahahah !!!

  2. Il est certain que pour le moment, ce n’est pas vraiment une monnaie car son utilisation en temps que tel est marginale. Pour le moment, la plupart des acheteurs y vont juste en esp√©rant une hausse des cours. C’est donc plus une pyramide de Ponzi qu’autre chose. Les nouveaux entrants font monter les cours, ce qui payent les anciens entrants, en esp√©rant persuader d’autres nouveaux venus pour perp√©tuer le cycle.

    1. Ce n’est pas une “pyramide de Ponzi”. Que vous compariez le syst√®me de retraites par r√©partition √† une pyramide de Ponzi, rien √† dire, mais pas le Bitcoin ! Les nouveaux entrants ne “payent” pas les “anciens entrants”, ils payent les √©ventuels sortants. Et les “anciens entrants”, s’ils ne sortent pas, misent sur un actif √† la hausse dans le futur = actif refuge, comme l’or.
      De plus en plus d’utilisateurs s’en servent comme un moyen d’√©change et PAYPAL a r√©cemment annonc√© vouloir utiliser le BTC comme moyen de paiement (PAYPAL = 1 transaction internet / 10 aux USA et 1/7 en EUROPE !). TESLA, en plus de placer une partie de sa tr√©sorerie dans le BTC (1,5 Mds !), pr√©voit la possibilit√© de faire payer prochainement ses v√©hicules directement en BTC. D’autres acteurs vont suivre, on parle d’APPLE qui s’y int√©resserait par exemple (Tr√©so d’APPLE autour de 200 Mds de $…).
      Certains utilisent le BTC comme un actif s√©curis√© d√©centralis√©, d√©flationniste de par sa nature, et beaucoup de d√©tenteurs le conservent sur le long terme en pensant qu’il est pr√©f√©rable d’avoir une partie de ses liquidit√©s sur un tel actif plut√īt que la totalit√© sur des monnaies fiat inflationnistes. Les institutionnels (ils sont de plus en plus nombreux) qui placent actuellement une partie de leurs fonds dans cet actif le font dans ce but : prot√©ger une partie de leurs fonds contre l’inflation qui va arriver t√īt ou tard.
      Il y a aussi des spéculateurs sur les cryptos comme sur la plupart des marchés y compris les monnaies fiat.
      On retrouve donc dans le BTC un actif valeur refuge, un support transactionnel rapide, s√Ľr et peu cher ainsi qu’un support sp√©culatif. Certes, son adoption reste faible pour l’instant mais est accessible √† tous ceux qui veulent bien s’y int√©resser et personne ne les oblige √† le faire.
      Alors, n’en d√©plaise √† Mme Lagarde et ses serviteurs, mais le BTC a d√©j√† toutes les caract√©ristiques d’une monnaie avec beaucoup plus de fonctionnalit√©s et de services. De plus, tous les ingr√©dients se mettent peu √† peu en place pour que la confiance du public se dirige plut√īt vers cette monnaie plut√īt que vers les autres monnaies inflationnistes telles que l’euro ou le dollar (qui a perdu plus de 90% de sa valeur en 50 ans…). Et plus elle (Lagarde) va vouloir freiner le d√©veloppement des cryptos pour imposer de force sa monnaie de singe, plus la confiance des utilisateurs va changer de camp. Et je crains (j’esp√®re !) qu’il ne soit d√©j√† trop tard pour les √©tats et leurs banques centrales : l’issue sera in√©luctable m√™me s’ils s’accrochent aux branches et font, “quoi qu’il en co√Ľte”, tout pour continuer de faire illusion…

  3. Christine Lagarde veut cr√©er un euro num√©rique. Elle pourra ainsi d√©cider d’une somme (qu’elle d√©terminera) que chaque foyer pourra d√©penser (ils diront “pour les besoins “essentiels” ou “fondamentaux” “) le reste restant “√† la disposition” de la banque et donc de l’ “√©tat”.
    Ils ne voleront pas l’argent sur les comptes : nous resterons “propri√©taires” de tels ou tels montants mais en monnaie de singe. La majorit√© des gens n’y verront que du feu puisque les sommes inscrites sur leur relev√© ne changeront pas.
    Et donc quand elle dit :”Il faut imp√©rativement que, si une activit√© est conduite par un acteur priv√©, cette activit√©, si elle s’apparente √† de la ‘monnaie’, soit soumise exactement aux m√™mes r√®gles, exactement aux m√™mes ratios, exactement aux m√™mes m√©canismes de supervision” : c’est un aveu d’impuisance : cela veut dire qu’elle ne peut RIEN faire contre le bitcoin ou les crypto-monnaies et que c’est une excellente nouvelle pour nous ūüôā

  4. Je trouve que Mme Lagarde et ses sbires sont quand m√™me gonfl√©s : ils font de la monnaie de singe √† longueur d’ann√©e donc cela contribue √† nous appauvrir puisque l’euro , le dollar etc perdent de plus en plus de valeur √† mesure que nous avan√ßons dans le temps et ils s’indigneraient que des Institutionnels ou citoyens lambda veuillent investir sur le march√© des cryptos : c’est l’hopital qui se fout de la charit√©. Le bitcoin est une invention fabuleuse et la blockchain fera partie et fait d√©j√† partie de notre avenir. Perso j’utilise les cryptos et je trouve g√©nial de pouvoir envoyer de l’argent sous forme de cryptos comme le Stellar Lumens par exemple de l’autre c√īt√© de la plan√®te en une dizaine de secondes et en ne payant que 0,02 cts de frais ….c’est s√Ľr que cela fait de l’ombre au syst√®me bancaire traditionnel. Mastercard et Visa signent des partenariats avec certaines cryptos et de plus en plus d’institutionnels entrent sur le march√© des cryptos …un monde s’√©teint et un autre se r√©veille ūüôā

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer