2 mars 2021

3 thoughts on “La grande imposture du « nouveau contrat social » selon le Great Reset (épisode 2)

  1. « La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader. Un système d’esclavage où, grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude… »
    Aldous Huxley, Le Meilleur des mondes,(1939)

    Aujourd’hui c’est donc même pire que ça, puisque le droit au divertissement est pratiquement interdit !
    Et les « mougeons » en redemandent !

    Par ailleurs pour comprendre le monde de DAVOS, de SCHWAB et Cie et situer le personnage de Paul KAGAMÉ (à lire dans son intégralité, très enrichissant) :
    https://www.institutmontaigne.org/blog/portrait-de-paul-kagame-president-de-la-republique-du-rwanda

    Comme quoi « qui se ressemble s’assemble » !

    DES CRIMINELS EN PUISSANCE !

  2. Dormez citoyens, l’État veille !
    Avec un peu de chance, dans leur vaccin miracle, ils auront ajouté un peu d’anesthésique pour parachever l’œuvre des media.

  3. Deux choses : premièrement un contrat ça se signe à 2, dans le cas contraire ce n’est pas un contrat c’est de la coercition . Deuxièmement, qui pourrait avoir envie de signer un contrat qui bafoue allégrement ses droits naturels, il faut être complétement taré pour accepter ça et encore plus pour penser que ça se passerait sans heurts . Ce guru de mes deux et ses adeptes feraient bien de se demander s’il ont les moyens de leurs délires fascisants avant d’avoir de mauvaises surprises . Les cimetières sont pleins d’abrutis qui ont fait ces erreurs là

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.