Le Great Reset, ou la tribune inespérée pour la propagande chinoise en Occident (épisode 4)

Le Great Reset est-il un instrument de propagande à peine voilé pour la Chine et ses visées impérialistes ? Après être intervenu en 2017, Xi Jinping a repris la parole à Davos, délivrant un discours de pure propagande qui laisse pantois. Comment les élites occidentales peuvent-elles à ce point offrir une tribune au grand frère chinois pour "vendre sa soupe" sans jamais être contredit, alors même que son discours est purement mensonger ? Mystère et boule de gomme. À moins que le business de Davos n'ait aujourd'hui un cruel besoin de l'argent chinois. À commencer par Klaus Schwab lui-même.

Mais quelle mouche a pu bien piquer le Forum de Davos et le Great Reset en accordant une si large place et une tribune si ouverte à Xi Jinping, le dictateur chinois qui conduit une politique totalitaire fondée sur la surveillance généralisée de sa population et sur son asservissement ? Faut-il en déduire que toute la bourgeoisie mondialisée est aujourd’hui fascinée par le communisme à la chinoise qui réunit les trois piliers du fantasme mondialiste :

  • une élite qui s’enrichit grâce à un pouvoir qu’elle exerce sans attention pour les libertés publiques
  • un régime qui « tient » sa population en la surveillant
  • une égalisation progressive des conditions de vie pour rendre la dictature tolérable

En tout cas, Klaus Schwab a donné à Xi Jinping une tribune de 30 minutes pour expliquer sans contradicteur et sans analyse critique que la Chine avait beaucoup fait pour endiguer la pandémie (alors même que le régime chinois a laissé des avions quitter Wuhan sans limite plusieurs jours après le départ du virus et de l’épidémie), qu’elle était pour une égalité et un respect entre les peuples (alors qu’elle écrase le Tibet, menace Taïwan, vient de liquider la contestation à Hong-Kong et pille allègrement l’Afrique), et qu’elle était favorable au multilatéralisme et au libre-échange (alors que la Chine s’oppose toujours à la liberté d’investissement étranger sur son sol). 

Bref, Xi Jinping a profité de Davos pour mentir éhontément et personne n’a jugé utile de lui poser la moindre question de nature à remettre en cause cette ahurissante propagande. 

Les élites mondiales rêvent-elles d’appliquer le modèle chinois au reste du monde ?

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

3 Commentaires

  1. Il faut se rendre à l’évidence la Finance Mondialiste Cosmopolite en association depuis les années 1980 avec le Parti Capitaliste Communiste Internationaliste Impérialiste Chinois a su créer le désordre mondial économique et social.
    Elle est maintenant sous perfusion du PCCIIC ! Et bientôt sous domination pure et simple !
    La boucle est bouclée : l’alliance du marxisme, léninisme, maoisme et du Capital, les faux frères ennemis car à l’origine ce sont les mêmes !
    Je suis très surpris qu’il y ait si peu de commentaires ici sur le sujet du « GREAT RESET », alors qu’il s’agit du sujet central car ce que nous « vivons » aujourd’hui (mondialisation avec ses conséquences économiques et sociales sans précédent – plandémie + dictature sanitaire et POLITIQUE !) a été initié par DAVOS (grand soutien de la « gauchiasserie » mondiale) !

    • N’y ayant pas eu accès, (d’ailleurs j’aimerais bien le trouver, si quelqu’un a un lien, merci d’avance) je n’ai pas d’opinion tranchée . Cependant ce que j’en ai entendu dire semble être plutôt positif et n’allant pas dans le sens des faschos occidentaux qui ont flingué leurs économies en refusant de traiter cette épidémie comme elle aurait due l’être s’ils n’avaient pas cherché à en tirer partie pour faire avaler au bon peuple un peu ignare des mesures inacceptables .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.