2 mars 2021

9 thoughts on “Amarsissage de Perseverance, COVID : 2021, l’année où la science-fiction est devenue science-réalité

  1. Il y a bien trop de misères sur la Terre pour trouver défendable et admirable ce gagne-pain d’égoïstes.

    Quand et combien d’humains vivront longuement et finiront leur vie « terrestre » sur Mars ?

    Déjà que l’ISS est peu défendable malgré les quelques recherches scientifiques exploitables au bénéfice de la majorité des humains

    1. La misère sur terre se réduit sans cesse et ce sont les progrès technologiques qui le permettent . A vouloir tout mélanger on ne comprend plus rien à rien . Je me demande ce que pourront penser les derniers humains de votre raisonnement lorsque notre cher soleil se déguisera en super nova avant d’exploser si on vous écoute . L’égoïsme n’est peut-être pas où vous le voyez, la terre ne peut pas être considérée comme éternelle, elle ne l’est pas et sera invivable bien avant de disparaitre .

  2. La misère sur terre se réduit sans cesse

    Allez-donc dire à ceux qui sont déjà au chômage ou dépanné par de la fausse monnaie légale
    Et à toutes celles et tous ceux qui vont être sur la paille d’ici 6 mois après bien des fermetures de petites entreprises et de petits commerce et des impossibilités de payer le crédit de la maison, etc…

    Et même des grosses entreprises qui ont déjà à commencer à licencier.

    J’ai parlé d’explosion du soleil ?

    Parce que vous croyez que ceux à qui la grande réinitialisation va décider de laisser la vie vont aller vivre sur Mars ?

    Si vous vivez dans l’aisance et/ou le rêve tant mieux pour vous si vous n’êtes pas trop dangereux pour les autres, mais si possible ouvrez les yeux, déjà en sortant dans la rue

    1. Quelle est la relation directe entre la situation en France aujourd’hui et un chantier qui est financé par les USA? Ce n’est pas vous qui avez parlé de l’explosion du soleil, c’est moi, car elle est inéluctable même si lointaine et c’était suite à votre jugement à l’emporte pièce sur l’égoïsme de ceux qui oeuvrent pour le futur et la survie de notre espèce . Que vous ne le compreniez pas ne regarde que vous mais évitez de vous répandre en jérémiades stériles basées sur votre ignardise . Quant au great reset il serait peut-être bon de ne pas encore crier « aie » avant d’avoir mal, rien ne vous dit que les malfaisants qui sont à l’origine de cette stupidité auront la possibilité d’aller jusqu’au bout, la peur n’écarte pas le danger mais elle empêche parfois de réagir efficacement .

  3. « L’amarsissage hier de l’engin Perseverance envoyé par la NASA a suscité un très large engouement dans l’opinion. »

    Eric, pourriez-vous svp préciser ce qu’est « un très large engouement » et qui constitue dans le cas présent « l’opinion » ?

    J’ai croisé beaucoup de monde aujourd’hui, personne ne regardait vers Mars, le regard était plutôt orienté vers les pieds, bien sûr le masque protecteur était bien porté, et voyez vous, les quelques personnes avec lesquelles j’ai pu discuter (vous savez les personnes parlent de moins en moins) aucune d’elles ne m’a parlé de Mars, d’amarsissage, de Perseverance, quoique de Perseverance ça aurait pu avec cette histoire vous savez du covid.

    J’ai vu votre vidéo, normal les congratulations après une réussite pour les scientifiques concernés, mais pour le reste bof, surtout les commentaires! Ah oui j’ai cru apercevoir Micron sur un plateau télé où chacun laissait éclater sa joie comme s’il avait été un maillon indispensable à la réussite du projet ! Ah ! Ah ! MDR. C’était comme disent les anglais « the best place to be ».
    Un engouement de moutons quoi !

  4. Mis-à part l’exploit fantastique, juste une remarque. Il n’est pas français de dire « amarsir » ou « alunir »… On dit atterrir sur Mars ou sur la Lune. En effet, atterrir ne veut pas dire se poser sur la planète Terre mais se poser sur la terre ferme, ou sur le sol. De même quand on se pose sur la mer, on dit amerrir, bien que la mer se trouve aussi sur la planète Terre…

    1. Bien d’accord … Quand une sonde s’est posée sur Titan (satellite de saturne), elle n’a pas attitani … et quand on posera un rover ou une sonde sur Pluton, elle n’applutonira point. Pas plus qu’un engin n’a avvénussi il ya deux décennies, ni d’autres n’ammercureront, ni n’aggamymèderont, ni n’accallistoteront, ni n’Alpha-Centauri Bb-ront …

  5. Ce n’est pas la science qui a réduit nos libertés dans l’affaire du COVID, mais la corruption des « élites » politico-administrativo-sanitaires.

  6. Ah ah ah vous faites le SAV de Macron ?
    Ce genre de mission est toujours un exploit, l’autre est d’avoir fait un buzz pas possible sur la participation de la France qui a été… identique, voire moindre comparativement aux missions précédentes.
    Macron s’est mis en scène en dialoguant avec Thomas Pesquet, son petit Thomas, long échange d’amabilités mielleuses et de flagorneries réciproques. Le tout devant les caméras de l’organisme de presse du gouvernement BFM TV, il ne manquait que Bourdin.
    2022, il y a toujours une présidentielle, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.