11 avril 2021

5 thoughts on “Scrutin proportionnel aux élections législatives : débat démocratique ou tripatouillage politique ?

  1. Bonjour,

    Les hommes politiques et les français ont la mémoire ( très ) courte .
    A mon age – 82 ans -, je me rappelle les défilés de gouvernements sous la IV ème République : je crois que le record de durée mini a été de 1 jour.
    Alors de grâce, ne touchez pas à un système qui apporte de la stabilité, même avec ses défauts.
    Depuis plus de 200 ans, la France a connu 5 Républiques, plus quelques régimes monarchiques. Quand on pense qu’aux USA, c’est toujours la même constitution …
    qui a subi des améliorations.

    1. Sous la IVème République, il fallait juste 50% et une voix pour renverser le gouvernement, là il faut 2/3 des voix avec une menace de dissolution de l’AN. Je ne comprends pas pourquoi on n’applique pas le scrutin comme aux régionales.

    2. M. Olivier Rossi, nous avons le même âge.
      À l’époque que vous évoquez, nous vivions en démocratie avec les avantages et les inconvénients que celle-ci porte en elle. Aujourd’hui nous ne sommes plus en démocratie, et le pouvoir est fort parce qu’il est autocratique et ne prend pas en considération les aspirations du peuple qui, soit dit en passant, sont bien gênantes quand on dirige un pays. Alors, allons y pour le pouvoir fort à condition d’être dirigés par un tyran éclairé, ce qui ne me semble pas être le cas aujourd’hui.

  2. Je ne rejoins pas l’avis précédant; la stabilité a tout prix a amené une déliquescence de notre lien avec la Politique en France (défiance envers nos politiciens, abstention record). Cela n’est pas digne d’une grande démocratie, il faut entendre tout le monde sinon la digue cédera un jour

  3. Qui décide de tout ça ? Micron !
    Il faut se remettre dans le contexte actuel !
    Vous croyez que Micron, marionnette de la « gôôôôchiasserie » mondialiste (alliance des capitalistes mondialistes et des marxistes internationalistes » (ce sont les mêmes à l’origine et en définitive !), va être autorisé de permettre, pour les législatives de 2022, à un parti comme le RN d’avoir la majorité à l’AN alors qu’il est presque au bout de la réussite de la mission qui lui a été confiée en 2017 et qu’il a, grâce aux « mougeons » (pas seulement il y en a d’autres qui votent maintenant !) et de lobotomisés qui peuplent ce pays un boulevard pour 2022 ?
    Vous rêvez !

    « Notre avenir est dans nos burnes pas dans leurs urnes ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.