Les vaccins protègent-ils vraiment ? les services de Véran exposent officiellement leurs doutes

Les vaccins protègent-ils vraiment contre la contamination et contre la contagion ? Ces questions éminemment complotistes ne sont pas posées par des officines exotiques... mais par les services du ministère de la Santé eux-mêmes, sous l'autorité du grand gourou Olivier Véran. Ces hauts fonctionnaires prêts à nous imposer de façon plus ou moins autoritaire la vaccination obligatoire sont aussi les premiers à douter de leurs propres potions. Ahurissant !

Les vaccins protègent-ils vraiment contre le COVID ? Et plus précisément, empêchent-ils d’attraper le COVID ou de transmettre le COVID ? Cette question jugée totalement complotiste par la presse mainstream (toujours prête à débusquer tous ceux qui ne confondent pas discours officiel et information) n’est pas posée par des hurluberlus… mais par les services du ministère de la Santé lui-même, lors d’une audience en référé devant le Conseil d’Etat.

Pour notre plus grand malheur, le Conseil d’Etat n’a pas fourni les documents préparatoires de cette audience. Mais l’ordonnance qu’il a prise à son issue (que nous détaillons ici avec la circulaire de riposte du ministère de la Santé) est sans ambiguïté sur la méfiance d’Olivier Véran et de ses services vis-à-vis du vaccin. 

Nous reproduisons ici l’attendu numéro 10 de l’ordonnance, qui fait état de cette méfiance. Selon l’administration (de la Santé), des “études récentes” invitent à la “prudence” quant à l’absence de contagiosité des personnes vaccinées, et quant à “l’immunité conférée” par le vaccin. Cette prudence justifierait que les résidents d’EHPAD, même vaccinés, soient interdits de sortie : faire une promenade en famille risquerait de les exposer à la contagion, ou de favoriser des contaminations. 

Avec malice, le Conseil d’Etat souligne que la Haute autorité de santé a pour sa part considéré que cette méfiance n’était pas de mise. 

Il y aurait donc des anti-vaccins dans la bureaucratie de l’avenue de Ségur, qui ont le droit de s’exprimer au nom d’Olivier Véran devant le Conseil d’Etat ? Savoureux. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

681 Shares:
15 commentaires
  1. Bonjour,
    Si on s’intéresse un peu à la base de données européenne , on constate que le nombre de décès est important . La somme des personnes décédées pour les 3 vaccins était de 3296 personnes pour l’Europe au 6 Mars. Ajoutons à cela pour Pfizer : 35 520 séquelles irréversibles, 1972 réversibles avec séquelles et 31 306 causes inconnues. C’est énorme, par rapport à la vaccination de la grippe H1N1 par exemple. Une autre info à vérifier car l’article a disparu du site officiel Israëlien,: Ministère israélien de la santé : Le vaccin Pfizer a tué “environ 40 fois plus de personnes âgées que la maladie elle-même n’en aurait tué”.. En tout cas lorsqu’on sait que nous n’avons aucun chiffre fiable dans notre pays il faut employer la prudence .

    1. L’article de H. Coulaud à ce sujet (Israël) qui était apparu sur ce site a disparu le lendemain . Vous pouvez retrouver quelque chose le concernant sur le débriefing de France soir . Je n’ai pas réussi à retrouver l’étude elle-même .

      1. Cette très mauvaise habitude de faire disparaître certains articles se propage dans toute la presse depuis déjà un moment et a même tendance à remonter dans le temps pour y oblitérer les articles “gênants” :/
         
        Maintenant, il convient de faire la part des choses, pour que ça disparaisse corps et biens, il a évidemment une bonne raison – ne serait-ce pas une menace de procès en diffamation, ce qui irait de paire avec les autres commentateurs, qui expliquent qu’ils n’ont pas trouvé cette étude en publication !? Les agences de presse ne valant guère mieux que la presse elle-même (surtout quand elles appartiennent à l’état…)
         
        Il y a de bonnes chances que ça soit là la raison de ce retrait, mais dans ce cas, pourquoi ne pas flouter (ou barrer ou caviarder ou toute autre manière de signifier qu’il est “retiré”) tout ou partie de l’article en question en y ajoutant très lisiblement la raison réelle de ce retrait ??
        Faire les choses de cette façon serait beaucoup plus honnête envers les lecteurs et grandirait la rédaction au lieu de la faire basculer directement dans la suspicion !

      2. Si, il y avait des chiffres officiels sur le site de l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) commentés par le médecin Denis Agret, qui montraient toutes les séquelles et les décès dûs à la vaccination. Mais évidemment, cette vidéo, sûrement jugée trop gênante a été censurer depuis hier et le site de l’ANSM n’est plus accessible au public… il est encore plein de vidéos de ce médecin qui dénonce toute cette mascarade et il y en a d’autres sur la page Nexus, créé par un groupe de médecins indépendants…

  2. Ne cherchez pas :
    1. les chiffres vous ne les auraient jamais !
    2. c’est une question de fric
    3. la “plandémie” est en marche, comme pourraient dire certains, et ce n’est pas le moment d’y mettre fin sinon tous les
    corrompus seront sanctionnés ! Et tant que les “mougeons” verront leur rang grossir pourquoi s’arrêter en si bon
    chemin ! N’oublions pas “66 millions de commentateurs” mais aucune rébellion de masse violente ! Où sont les forces
    vives du pays ? Seulement dans les banlieues ? Le “pouvoir” en rigole !
    4. même si ce n’est même pas une épidémie, même si le vaccin ne sert à rien, même si cela n’est qu’une manipulation des
    masses, même si tout cela venait à être prouvé, il y en aura qui seront là à réclamer le “laisser-passer” tant ils auront été
    conditionnés !

    1. En instillant le doute et un sentiment de désaccord certains essaient peut-être de protéger leurs fesses en cas de désastre . Ils ont torts, manipuler la justice c’est ouvrir la porte à l’esprit de vengeance et tout les excès qu’il peut entrainer . Je dois avouer que si ces salopards avaient un accident je n’aurais pas besoin de kleenex, peut-être même que je reprendrais deux fois des nouilles .

  3. Je suis médecin à la retraite depuis 22 ans. Lors de mes études et des concours hospitaliers et auquels j’ai réussi, on apprenait beaucoup de chose, mais la meilleure était d’apprendre à réfléchir. Le virus du covid est du groupe ARN, c’est à dire qu’il est mutant, comme le Sida, la grippe…entre autres pour ces affections, il n’y existait pas de vaccinnation efficace.Les seules personnes qui expliquent ce qu’il se passe, sont Mr Raoult et Perronne. Je ne suis pas vaccinné malgré lis ignorants et/ou corrompus de le Télévision fraçaise. De plus les vaccins Moderna et Pfizer sont des traitements ARN messager, qui surement peuvent apporter des anticorps, mais sont ils efficaces car le covid maladie, n’entraine pas une immunité naturelle suffisante car il existe des rechutes. Merci d’avoir réexhumé cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer