Coup de tonnerre : la Norvège, le Danemark et l’Islande (et même le Luxembourg) suspendent le vaccin AstraZeneca

Le Danemark, l’Islande la Norvège ont suspendu par précaution et jusqu’à nouvel ordre l’utilisation du vaccin Astra Zeneca contre la Covid-19. Cette décision a été motivée par des craintes liées à la formation de caillots sanguins chez des personnes vaccinées. La situation est suivie de près par d’autres pays européens comme la Belgique et la France. Cette décision entraîne la protestation des autorités anglaises.

Cet épisode va-t-il relancer la question de la dangerosité de la vaccination contre la COVID-19 ?

Des études israéliennes et américaines dont nous nous étions fait l’écho avaient déjà mis en doute le bénéfice/risque de la vaccination. Ces nations ayant une longueur d’avance dans la vaccination massive de leur population, divers incidents ont poussé certains à poser la question de savoir si les vaccins ne seraient pas plus dangereux que le virus lui-même, tant dans leurs effets secondaires, comme tous les traitements peuvent en provoquer, que dans des effets plus pervers mais encore mal connus concernant l’apparition de souches résistantes. En l’absence de recul évident, leurs auteurs avaient été traités de complotistes par la presse mainstream.

Il est important de souligner que les agences de santé des pays n’ont pas renoncé au vaccin Astra Zeneca, mais qu’il s’agit juste d’une pause dans son utilisation par principe de précaution. D’ailleurs une enquête est en cours auprès de l’EMA. Son directeur a précisé qu’il existe une documentation prouvant que le vaccin est à la fois sûr et efficace. « Mais avec l’Agence danoise des médicaments, nous devons réagir aux informations faisant état d’éventuels effets secondaires graves, à la fois au Danemark et dans d’autres pays européens”, a-t-il justifié.

Cette suspension, qui sera réévaluée d’ici deux semaines, va chambouler évidemment le calendrier de la campagne d’immunisation européenne.

En réponse à sa mise en cause le laboratoire AstraZeneca réagit

L’entreprise anglo-suédoise a déclaré jeudi être au courant de la décision de l’autorité sanitaire danoise. “La sécurité des patients est la plus haute priorité pour Astra Zeneca. Les autorités de réglementation ont des normes claires et strictes en matière d’efficacité et de sécurité pour l’approbation de tout nouveau médicament, et cela inclut le vaccin Covid-19 d’Astra Zeneca. La sécurité du vaccin a fait l’objet d’une étude approfondie lors des essais cliniques de phase 3 et les évaluations par les pairs confirment que le vaccin est généralement bien toléré”, a souligné la société pharmaceutique dans un bref communiqué.

On sent bien que l'Europe est profondément divisé par des conflits d'intérêts sous-jacents

Au Royaume-Uni on juge le vaccin “sûr et efficace”. Le gouvernement britannique a défendu jeudi le vaccin développé par le laboratoire britannique Astra Zeneca et l’université d’Oxford après sa suspension au Danemark, en assurant qu’il resterait utilisé au Royaume-Uni. “Nous avons été clairs sur le fait que (le vaccin) est à la fois sûr et efficace”, a déclaré un porte-parole du Premier ministre Boris Johnson à la presse, ajoutant : “Lorsque les gens sont invités à se présenter pour le recevoir, ils doivent le faire en toute confiance”.

Voila un sujet de discorde supplémentaire après que les autorités européennes aient accusé l’Angleterre et les Etats-Unis d’avoir décrété l’interdiction pure et simple d’exportation de vaccins ou de composants. L’Union Européenne semble encore une fois agir dans le désordre et avoir du mal face à la rude concurrence entre les laboratoires à gérer les approvisionnements en vaccins d’autres pays, tout comme elle n’a pas caché sa défiance à l’égard du vaccin Spoutnik V qui a pourtant été approuvé ou est en cours d’évaluation dans trois États membres de l’UE : la Hongrie, la Slovaquie et la République tchèque.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

115 Shares:
9 commentaires
  1. On ne le repéra jamais assez : la prévention à base d’éléments naturels vaudra toujours mieux que la thérapie génique ou le vaccin et ça commence par une nutrition s’appuyant sur les fruits et les légumes les moins cuits possible de large préférence bio.

    Combien de Françaises et dd Français ont été agressés discrètement sans s’en rendre compte ou presque par un des nombreux mutants et variants virus non virulents et n’ont donc absolument pas besoin de contribuer à l’enrichissement de Bigpharma et Bill brother ?

    Après tant de décisions aussi inimaginables que scandaleuse et même finalement criminelles, la justice décidera-t-elle d’envoyer à la Santé notre incapable ministre de la santé et quelques autres, en commençant par le cache-sexe du gamin (comme dit Luc Ferry) de l’Elysée ? Cartier VIP tout de même évidemment

    Sans oublier Philippe et Buzyn évidemment en toute justice.

  2. L’élégance du rappel de couleur fard à paupières et gants latex de la belle endormie ,est fascinante !

    Encore une fois, “on” nous présente les concoctions injectées comme des vaccins à sécurité maximale mais surtout “autorisés” puisqu’on joue sur le terme “approbation” pour qu’il soit assimilé à “autorisé”
    “Les autorités de réglementation ont des normes claires et strictes en matière d’efficacité et de sécurité pour l’approbation de tout nouveau médicament, et cela inclut le vaccin Covid-19 d’Astra Zeneca…. ”

    Ce qui résulte de ces stratégies à revirements est sidérant d’amateurisme apparent

    1. Les laboratoires font du lobbying ( à coup de million aussi, ) et de l’abus d’influence et toute sorte de pratique non éthique et non déontologique pour arriver à leurs fins, leurs études sont complètement biaisées, leur méthodologie plus que douteuse , les services marketing sont très forts aussi.
      Ajouté à cela la lâcheté de ceux qui nous gouvernent, et bien cela donne le résultat que vous connaissez et aujourd’hui cela atteint de niveaux : nous sommes dans l’expérimentation à grande échelle voire dans le crime carrément

  3. N’avez-vous pas l’impression que nous tournons en rond d’un édito à l’autre ?

    Il n’y a qu’une solution pour arrêter ce cycle infernal, ce mur de la mort !
    C’est d’arrêter de parler !

    Quand j’entends encore des gens qui disent “mais que fait la justice ?” comme “mais que fait la police?” MDR!
    Ils sont dans leurs grandes illusions !

    Il va bien falloir admettre une bonne fois pour toutes QU’ILS POURSUIVENT UN OBJECTIF !
    Il va bien falloir admettre une bonne fois pour toutes que RIEN NE LES ARRÊTERA ! et surtout pas des blablas et des lamentations, même pas les pétitions et encore moins les manifestations pacifiques !

    Ils ne craignent pas la justice, parce que la justice c’est eux, pas la police parce que la police est leur milice !
    Alors que reste-t-il au peuple ?

    1. il reste la révolution par les armes désobéissons tous non a quelconques vaccins qu’ils se le mettent ou je pense et tout est dis mais la peur des moutons est si grande qu’ils se font vacciner et mourir plus vite que s’ils attrapaient le covid bandes de cons qu’ils sont tous et après ça pleure que ils n’ont plus rien pauvre france il n’y a que la révolte qui peut arrêter ce génocide voulus par les états mondiaux

      1. de angelis, combien serons-nous ?

        Le peuple est fatigué, il n’a plus la force, et le courage, la fierté, et l’honneur ont disparu !
        Le peuple attend un miracle qui ne viendra pas.
        Les vieux attendent la fin avec tristesse en pensant à la fougue de leur jeunesse,
        Ceux du milieu quand ils ont des sous pensent qu’ils vont passer au travers, parce qu’ils sont les meilleurs, en tous cas c’est ce qu’ils croient, pensant qu’ils font partie de la Caste qui va les asservir,
        Ceux du milieu quand ils n’ont pas de sous attendent de devenir vieux, sachant que les jeux sont faits pour eux,
        Les jeunes attendent le Revenu Universel et la dernière trouvaille qui va encore plus les enfermer dans un monde virtuel, prêts à se soumettre au plus fort au plus viril, venu sûrement d’ailleurs.

        Notre civilisation fatiguée va subir deux déshonneurs programmés en même temps, sa mise en esclavage imminente et son invasion barbare déjà commencée !

        Elle n’a pas réagi à son invasion barbare, elle ne réagira pas à sa mise en esclavage !
        Pour certains ça va devenir insupportable (oui mais fallait… ), pour d’autres ça s’appellera la vie normale !

  4. La prévalence de la seule maladie thrombo-embolique veineuse parmi la population est déjà de 1,2 cas pour 1 000 par année, soit 80 000 cas annuels en France en dehors de toute vaccination, ce qui signifie que s’il y avait moins de 40 000 « accidents » chez les premiers 34 millions de vaccinés, ce serait la démonstration que le vaccin protégerait aussi de la thrombose !…
    Sans tenir compte que par ailleurs, la COVID augmente ce risque considérablement.
    Faudrait savoir des suites de quelle pathologie la mort nous paraîtrait acceptable …
    On ne peut exclure que ce soit de la désinformation de la part de Pfizer ou des Russes car d’une part le vaccin AstraZeneca est beaucoup plus facile à administrer et à pourrait faire la différence face à Pfizer.
    Par ailleurs, on voit que les pays qui ont suspendu la vaccination sont l’Islande qui a déjà vacciné massivement et quasi exclusivement avec Pfizer… le Danemark proche de la Russie et l’Italie et les pays d’Europe de l’Est pro Spoutnik V.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer