AstraZeneca : nouvel exemple de la surdité de Véran et de Castex

L'utilisation du vaccin AstraZeneca est désormais suspendue dans plusieurs pays, après la survenue de plusieurs cas mortels de thrombo-embolie. Le phénomène est connu depuis plusieurs jours. Mais il ne fait que s'ajouter aux multiples effets secondaires lourds et indésirables signalés partout en France depuis un mois. Cette nocivité du vaccin AstraZeneca explique qu'un quart seulement des doses de ce vaccin ait été utilisé jusqu'ici en France. Malgré ces multiples alarmes, Olivier Véran n'a pas bougé le petit doigt, se contentant seulement de suspendre un lot douteux (sans l'assumer publiquement). Un exemple supplémentaire de l'incapacité d'un ministre à écouter les appels au secours lancé par le petit peuple.

La suspension du vaccin AstraZeneca tombe évidemment très mal pour de multiples raisons. D’abord, elle risque de retarder les campagnes de vaccination en Europe, à commencer par la campagne en France (ce qui explique la frilosité du gouvernement à réagir sur le sujet). Ensuite, elle nourrit les inquiétudes sur les conditions dans lesquelles les autorisations sont données à la mise des vaccins sur le marché. Enfin, elle jette un peu plus d’huile sur le feu des relations entre la Grande-Bretagne et l’Europe, quelques semaines après la consommation du Brexit. 

Mais cette mesure prise par quelques pays européens couronne une vague de rejets exprimés en France depuis plusieurs semaines dans la parfaite indifférence d’Olivier Véran et du gouvernement. 

Des soignants ont demandé l’arrêt de l’AstraZeneca depuis plusieurs semaines

Dès le début du mois de février, les soignants, qui ont été les premiers à « bénéficier » du vaccin AstraZeneca, ont tiré la sonnette d’alarme sur la toxicité de ce vaccin et de ses effets secondaires. En masse, les hôpitaux français ont suspendu les injections pour éviter les arrêts maladie en cascade. Ce phénomène explique que 25% seulement des soignants soient vaccinés. 

Bien entendu, Olivier Véran a fait la sourde oreille et le gouvernement a rappelé que les soignants devaient se faire vacciner. Mais la contestation gronde depuis plusieurs semaines. 

On notera, à titre d’exemple, la motion adoptée par le comité d’hygiène et de sécurité de l’hôpital de Périgueux, le 22 février 2021 :

« Depuis la semaine dernière, et suite aux premières vaccinations, un nombre considérable [de personnels] ont développé de très lourds effets indésirables engendrant un absentéisme supplémentaire », constate le CHSCT qui évoque « entre 50 et 70% » d’agents « ayant contracté des effets indésirables ».

Le CHSCT réclame que les soignants et les agents reçoivent à la place des vaccins de Pfizer ou Moderna, à l’instar de « certaines maisons de santé de notre département qui en bénéficient ».

On ne pouvait être plus clair…

Un lot AstraZeneca suspendu en France

Au demeurant, les alertes sur le vaccin AstraZeneca ne se sont pas limitées à des réactions virulentes des soignants dans les hôpitaux. 

Dès le 10 mars, l’Agence Européenne du Médicament (EMA) annonçait la suspension d’un lot du vaccin par dix-sept pays de l’Union, dont la France, après des cas de thrombose embolique mortels. C’est l’Autriche qui a, en premier, pris la décision de ne plus injecter le vaccin issu de ce lot. 

La question des risques mortels du vaccin n’est pas nouvelle. Officiellement, elle ne pose que des problèmes limités. Mais elle rappelle que si, initialement, le vaccin était interdit aux plus de 65 ans, c’est peut-être qu’il y avait de bonnes raisons à cela. 

Véran et l’Etat nous protègent-ils vraiment ?

On n’a donc pas attendu le 11 mars pour découvrir que le vaccin AstraZeneca posait des problèmes. 

Pourquoi, dans ces conditions, Olivier Véran n’a-t-il pas réagi plus tôt, en marquant de l’empathie officielle pour les soignants qui refusent en masse la vaccination à cause des effets indésirables du vaccin ? Pourquoi maintient-il l’utilisation du vaccin AstraZeneca ? Cette surdité, cette indifférence, sont caractéristiques du mépris « managérial » des élites françaises pour le personnel qu’elles sont chargées d’encadrer. Dans certains pays, il est évident que ce grand manager qu’est un ministre se sent obligé de réunir les conditions pour que le personnel puisse travailler dans de bonnes conditions. En France, le refus de prendre en compte ces attentes est de règle. 

De notre point de vue, le malaise des hôpitaux vient beaucoup de ce mépris managérial des médecins et des hiérarques pour le reste du personnel que d’un manque de moyens. Et le malaise du peuple français provient beaucoup plus du mépris des élites pour les problèmes quotidiens que d’un manque de ressources. 

Reste une question : l’objectif de l’Etat, dans cette campagne de vaccination, est-il de protéger les personnes contre la maladie ou d’afficher un résultat global (comme un taux de vaccination) au mépris des « dommages collatéraux » nécessaires pour y parvenir ? 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

24 Commentaires

    • Au contraire! Merci pour cette précieuse information qui montre la manière dont l’Europe et la santé des Européens sont gérés. Le pire est devant nous…A moins qu’enfin les gens ne se mettent enfin à réfléchir; je parle de la France, évidemment!

  1. Ce qui est le plus surprenant c’est que la Suisse et les USA n’ont pas validé ce vaccin pour cause de données insuffisantes . Comment expliquer que l’agence européenne se soit contenté de données incomplètes? On nous bassine avec le principe de précaution pour tout et n’importe quoi et là, alors que le risque est réel pour cause de manque de recul, ça passe sans problème . On est dans la pensée magique ou dans un marigot de corruption . Tous ces vaccins sont expérimentaux, aucun n’a passé la phase d’expérimentation animale à ma connaissance, le code Nuremberg aurait du avoir force de loi . Même le vaccin Moderna est suspecté d’avoir de possibles effets létaux . Tout ça pour un virus qui tue surtout des personnes déjà à risque . Toutes les mesures prises en Europe ont été le plus souvent contre productives et n’ont fait qu’aggraver les choses . Il est grand temps que l’on cesse de marcher sur la tête et de redonner aux médecins le droit de soigner en sortant du jeu les clowns de l’état, ils ont montré leurs limites .

    • D’accord avec vous qu’on aurait autant besoin de ces vaccins qu’un aveugle a besoin de lunettes. Mais on aurait peut-être accepté un produit bénin pour marquer une sortie symbolique de la « crise ». Là, nous sommes tous les jours moins rassurés.

      • Regardez les courbes d’infection, prenez en compte le taux de faux positifs et arrêtez d’avaler la salade médiatique sur la saturation des réas, elle n’est pas pire que les années de grippe un peu plus méchante que la moyenne et si vous n’avez pas d’affections aggravantes et moins de 75 ans vous vous apercevrez que c’est un jeu de dupe et que cette psychose collective est entretenue volontairement par des gens qui devraient migrer des services de santé à la rue de la santé . Leurs raisons n’ont plus la moindre importance, trop c’est trop .

        • En effet, je redoute plus ces « vaccins » que je n’ai jamais redouté la maladie.

          D’ailleurs, d’après Euromomo (https://www.euromomo.eu/graphs-and-maps/) la mortalité toutes causes en France pendant la première semaine de mars était clairement au-dessous de la normale.

          Mais on a l’impression qu’il s’agit maintenant de faire durer la « grande crise » pour fourguer à la population ce dont elle n’a pas du tout besoin.

    • Au contraire! Merci pour cette précieuse information qui montre la manière dont l’Europe et la santé des Européens sont gérés. Le pire est devant nous…A moins qu’enfin les gens ne se mettent enfin à réfléchir; je parle de la France, évidemment!

    • Tous les vaccins acceptés par l’UE tuent ! Au 6 mars, son agence du médicament recensait des milliers d’effets secondaires parfois graves, et 2254 décès pour Pfizer, 813 pour Moderna et 286 (source http://www.adrreports.eu/fr/search_subst.html# Ces données détaillées sont bien planquée, il faut sélectionner chaque vaccin (dans les substances à la lettre C, covidvaccine…. ) ensuite sur la barre d’outil cliquer sur la flèche minuscule tout à droite pour obtenir les effets indésirables par catégorie, il y a alors des tableaux avec le nombre de cas par gravité jusqu’à « fatal » , il faudra ensuite additionner tous ces résultats. Manifestement aucun journaliste mainstream n’y a passé son temps !

  2. Je vais rester superficiel mais bon la question vaut, je pense, la peine d’être posée et sa réponse vaut son pesant de « cacahuètes conflit d’intérêt ». Je remercie par avance celui ou celle qui me la donnera.
    Bien ! C’est la photo d’illustration de l’édito qui m’inspire.
    Qui peut me prouver que le ministre « de la propagande et de la peur » faussement appelé ministre « de la santé » et peut-être un jour ministre « à la Santé », a été réellement vacciné ?

    Voilà c’est tout, parce que comme je l’ai écrit par ailleurs  » N’avez-vous pas l’impression que nous tournons en rond d’un édito à l’autre ?

  3. Une explication simple à la « surdité » de nos « dirigeants »: la corruption, une fois de plus. Car ne pas entendre les avertissements des professionnels de la santé risque de conduire ces petites gens devant les tribunaux. Et si cela se produisait, beaucoup d’entre nous trouveraient que c’est justifié.

  4. Tous ces vaccins tuent, le site de l’agence du médicament européenne a recensé au 6 mars, outre des milliers d’effets néfastes parfois graves, 2254 décès pour Pfizer, 813 pour Moderna et 286 Astrazeneca; chiffres certainement sous estimés, et par ailleurs difficiles à trouver. Le lien vers le site est impossible à partager je le mets en espacé pour ceux que cela intéresse a d r r e p o r t s . e u / f r / s e a r c h _s u b s t. il faut sélectionner par vaccin dans la lettre C covid vaccine …. puis tout à droite de la barre d’outil supérieure cliquer la petite flèche pour avoir accès au répertoire des effets secondaires repris séparément avec pour chacun le nombre de cas et leur degré d’intensité jusqu’à « fatal »… ensuite additionner le tout.

  5. Et si le but final de tout ca était de faire accepter la vaccination des enfants blancs afin d accelerer la destruction de la race blanche et son remplacement par sterilisation des jeunes? Tout est possible avec ces  » élites  » sans foi, sans empathie et sans enfants.

    • C’est peu probable car l’eugénisme (https://fr.wikipedia.org/wiki/Eug%C3%A9nisme) pratiqué par l’élite mondialiste dont la base était les jeunes lords anglais issus d’Oxford mettait « en haut de la pile »les blancs . Aus Etats-Unis, on les désignait par le vocable WASP.
      Les campagnes de stérilisation du début du 20 ème siècle se faisaient à l’encontre des « Noirs » pour limiter leur reproduction.

  6. Arretez tous ! Il faut se faire vacciner et tous les vaccins agréés sont excellent et moins dangereux que de ne pas se faire vacciner!! Zero mort enUK par Astra Zeneca après 11 millions de vaccinations ! Combien de ces 11 millions seraient morts s’ils n’avaient pas été vaccinés? Les anti vaccins sont des imbéciles rétrogrades. J’assume.

  7. Nous sommes gouvernés par des gamins incompétents, stupides et prétentieux !
    je rappelle quand même que l’article 35 de la constitution du peuple français précise : » quand le gouvernement viole le droit du peuple, l’insurrection est pour le peuple le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs »
    mais voilà les français sont des moutons trouillards , que l’on achète à coup d’allocations, de RSA, d’aide au logement, de prime MACRON et j’en passe ……alors ils la bouclent et se confinent gentiment en avalant leur anti dépresseur ……. rien d’étonnant que les envahisseurs s’installent aussi facilement.

    • Vous avez trouvé une version de la Constitution dans une pochette surprise au carnaval ?
      L’article 35 de la Constitution de la Ve République française définit les conditions de mise en œuvre de la guerre et des interventions de forces armées à l’étranger. Il précise en particulier les prérogatives du Parlement en ce domaine.

      • « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré et le plus indispensable des devoirs. ».
        Article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1793.

        Et ça ce n’est pas « dans une pochette surprise au carnaval » comme vous dîtes si bien avec suffisance.
        Votre érudition aurait du vous permettre de rectifier cette erreur sans vous bloquer sur « la Constitution de la Ve République française », car il ne fait aucun doute maintenant, que vous ignorez l’Article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1793.

  8. Personne ne mangerait un sandwich trouvé dans une poubelle mais voudrait bien se faire injecter dans les veines un produit dont on ne connaît pas les effets secondaires. Quelque chose m’échappe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.