Julien Aubert : « Si la droite gagne, elle taxera probablement les épargnants »

Julien Aubert nous a accordé une interview tout à fait passionnante sur son programme (et celui de la droite) pour 2022. Ce député du Vaucluse, issu de la même promotion ENA que Macron, et inscrit au programme des Young Leaders américains, développe sa vision gaulliste de la relance économique. Il répond en toute franchise à la question de la diminution des moyens publics et du remboursement de la dette.

Après notre interview de Jacques Myard, la semaine dernière, nous continuons notre tour d’horizon de la droite et du « gaullisme social » en examinant ses différentes propositions. Julien Aubert, député du Vaucluse, nous a sympathiquement consacré une demi-heure pour répondre à quelques questions taboues sur ce que pourrait être une politique de droite en cas d’alternance en 2022. 

Les lecteurs jugeront par eux-mêmes la cohérence des propos, soulignant les avantages de la fonction publique, mais évitant soigneusement d’annoncer une purge dans la bureaucratie qui prolifère depuis une dizaine d’années. Ils apprécieront par ailleurs les intentions affichées de recourir à la pression fiscale pour financer la dette en cas d’incapacité de l’Etat à diminuer suffisamment ses déficits. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

5 Commentaires

  1. Dommage que vous ne lui ayez pas demandé s’il avait voté en faveur du renouvellement de l’urgence sanitaire, ça nous en aurait appris beaucoup plus sur sa crédibilité, de même que sa position sur l’escroquerie verte d’ailleurs . Pour le reste, une nouvelle louche de ce qui ne marche pas, si la droite n’a que ça en magasin on est mal .

  2. Beaucoup de blabla,
    Solutions aux problèmes : aucunes,
    Le problème de l’invasion migratoire non abordé ! Et pourtant quand on parle des déficits des comptes publics, de la bureaucratie de la fonction publique débordée, de la dette, de la souveraineté, il y aurait de quoi non ?

    Dommage, pourtant il a l’air sympathique, lucide mais SOFT et puis il y a le poids de ses collègues (vous vous rappelez Sarko qui voulait passer le kärcher) grande gueule petits bras !

    La seule solution efficace : A la tête du pays « une bonne paire de c…….lles » et le FREXIT !
    Les français qui aiment leur pays (la majorité) n’attendent que ça !
    Et après nous nous débrouillerons comme nous l’avons toujours fait dans le passé !
    Avec l’Europe de Bruxelles nous sommes en train de crever tant sur le plan économique que sur le plan civilisationnel !
    A un dictateur soumis aux financiers mondialistes, préférons un patriote qui aime son pays et sa liberté !

  3. Tout le monde revendique le gaullisme d’une façon ou d’une autre , pour faire assimiler « ses » idées à celles du sauveur ( maintenant mythique) de l’après-guerre.
    Ce qui est passionnant ici , c’est l’art du discours .

  4. Encore un de gauche, qui se revendique de droite, ne votons plus pour ces gens là, tellement adaptés à ce système tordu et mafieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.