Les fonctionnaires se reproduisent deux fois plus vite que la population

Au cours des quarante dernières années, les effectifs de la fonction publique ont augmenté près de 2 fois plus vite que la population de notre pays. Ceux de la fonction publique territoriale ont cru 4 fois plus vite, ceux de l’hôpital public 3 fois plus vite. L’INSEE et la DARES nous révèlent que cette progression inexorable a continué en 2019 et en 2020.

EFFECTIFS DE LA FONCTION PUBLIQUE ET POPULATION FRANCAISE

Evolutions comparées

L’INSEE, institut national de la statistique en France a publié ce mois-ci son étude annuelle sur l’évolution des effectifs de la fonction publique au cours de l’année 2019. De son côté, la DARES, la direction des statistiques du ministère du Travail, publiait le 9 Mars dernier les chiffres de l’emploi salarié en 2020.

 

Plus de fonctionnaires partout année après année

 

L’INSEE répartit les effectifs en 3 catégories de fonctionnaires :

 

  • la fonction publique d’Etat (répondant à l’acronyme de FPE),
  • la fonction publique territoriale (FPT) et
  • la fonction publique hospitalière (FPH).

 

Elle relève que les effectifs de la fonction publique ont augmenté de 0,3%  au cours de l’année 2019 (soit 18300 employés supplémentaires). De son côté, la DARES, relevait la semaine dernière que l’emploi public avait encore progressé de 0,63% en 2020.

 

Mais sur la longue durée on peut mieux mesurer l’ampleur de l’augmentation.

 

Mis à jour des derniers chiffres de l’INSEE, voici le tableau produit dans Vendons les Parisiens ! présentant l’évolution des effectifs de la fonction publique, au total et pour chacune de ses composantes, au cours des 40 dernières années. En référence, dans la colonne de droite, vous lirez l’augmentation de la population du pays,

 

Ainsi, la population française a progressé d’un peu moins de 25% tandis que les effectifs de la fonction publique augmentaient presque deux fois plus vite (47%).

 

L’augmentation la plus dramatique est celle de la « territoriale » (régions, départements, métropoles, agglomérations, communautés de communes, etc.) : 4 fois plus vite que la population en 40 ans. Ceci reflète le transfert de certaines compétences de l’Etat vers les régions et départements, mais surtout la terrifiante surpopulation fonctionnaire due au mille-feuille administratif français.

 

Quant à l’hôpital, ses effectifs ont progressé 3 fois plus vite que la population en 40 ans. Peut-on raisonnablement affirmer qu’il n’a pas reçu de ressources suffisantes pour assurer sa mission ? Il ne s’agit pas de fonctionnaires qui fonctionnentmais de personnel administratif comme l’a tristement mis en évidence la comparaison de la fonction hospitalière entre l’Allemagne et la France. La maladie nosocomiale de l’hôpital public est le cancer bureaucratique.

 

 

 

 

34 Shares:
3 commentaires
  1. “Ça coûte un pognon de dingue !”
    Oui mais c’est normal car faut pas oublier, eux au moins se déplacent pour aller voter à chaque élection !
    Car la soupe est bonne à tous les étages et donc il faut maintenir le Système :
    1. à l’élection présidentielle “ils font barrraaaage !!!”
    2. aux élections législatives “ils refont encore barrraaaage !!!” et au passage remercient ceux qui leur ont fourni du travail…
    3. aux élections régionales “ils rerefont encore barrraaaage !!!” et au passage remercient ceux qui leur ont fourni du travail à eux et à leurs enfants …
    4. aux élections départementales “ils rererefont encore barrraaaage !!!” et au passage remercient ceux qui leur ont fourni du travail à eux et à leurs enfants mais aussi les logements sociaux modernes dans les quartiers ou périphéries encore côtées…, les places au stade etc… etc…
    5. aux élections municipales (pas dans les petites communes !) “ils rerererefont encore barrraaaage !!!” et au passage remercient ceux qui leur ont fourni du travail à eux et à leurs enfants mais aussi les logements sociaux modernes dans les quartiers ou périphéries encore côtées.., les places à la crèche, les places au stade etc… etc…

    Vous comprenez donc pourquoi c’est toujours les mêmes qui nous “gouvernent” depuis 50 ans ! Oui ce sont les mêmes !!!
    Et pourquoi ça ne s’est jamais arrêté !!!

    Si on parlait absentéisme, petits arrangements entre-soi, rendement, productivité on s’arracherait les cheveux !!!

  2. Un ex-haut fonctionnaire qui critique son ex-corporation, ça ne manque pas de sel

    Peut-il nous confirmer qu’il y a, ne serait-ce qu’à Bercy, plus de 600 cadres supérieurs qui sont scandaleusement surpayés à peu faire ?

    La photo illustrant le très intéressant propos est-elle innocente ?

    Elle peut suggérer diverses questions

    irs

  3. « La seule chose qui travaille dans le bureau d’un fonctionnaire c’est le bois » (Coluche)
    C’est pourquoi il y a tant d’appelés au portillon de l’État et surtout… tant d’élus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer