Couac des attestations de sortie : Ordre, Contrordre, Désordre…

Avec deux pages et 15 motifs de sorties possibles, le gouvernement a renoncé samedi aux attestations dérogatoires pour les déplacements en journée dans les 10 km entourant le domicile, destinées aux 21 millions de Français concernés par le troisième confinement. La parution d’attestations de deux pages aux nombreuses options et subtilités avait suscité un tollé. Et maintenant, tout le monde se rejette la responsabilité de cet énorme cafouillage bureaucratique. Retour sur un couac, symptomatique d’un Etat ventripotent !

Personne n’y comprenait plus rien. La “troisième voie“, exception française, était une impasse. Critiquée et moquée, le gouvernement a fini par abandonner partiellement l’attestation de sortie. Après un conseil de défense (mercredi matin), un tête à tête entre Emmanuel Macron et Jean Castex (jeudi midi), un comité restreint à Matignon (jeudi après-midi), le plan gouvernemental prévoyant un 3ème confinement était présenter aux 21 millions de Français concernés (jeudi soir). Parmi les mesures prises, il y avait la grand retour de l’attestation de sortie en journée.

 

Le nouveau modèle d’attestation de sortie devait obligatoirement être publié avant samedi, 6 heures du matin. Les plus hauts fonctionnaires de l’Etat produisent alors une attestation incompréhensible, issue des consignes de leurs responsables politiques.

 

Exemple : “Dans les départements soumis à des mesures renforcées, les déplacements ne sont autorisés qu’au sein du département ou d’un périmètre défini par un rayon de 30 km autour du lieu de résidence sauf pour les items signalés par un astérisque sur la présente attestation ainsi que pour les déplacements autorisés par l’article 56-5 du décret du 29 octobre modifié“. Quand aux habitants des autres départements, ils “ne peuvent entrer dans les départements soumis à des mesures renforcées au-delà d’un périmètre défini par un rayon de 30 km autour de leur lieu de résidence que pour les items signalés par un astérisque sur la présente attestation ainsi que dans le cadre de déplacements de longue distance conduisant seulement à un transit par une zone soumise à des mesures renforcées“. 

 

L’ensemble vite remplacé par… deux formulaires, 8 à 12 motifs chacun, trois pages au total, mais la possibilité de sortir sans eux pour se promener (en journée, à moins de 10 km de chez soi, avec un justificatif de domicile).

 

A qui la faute ? Grotesque et inapplicable l’illisibilité de ce document aurait dû sauter aux yeux de n’importe quel conseiller d’Emmanuel Macron. L’Elysée a fait savoir que le président a découvert l’attestation samedi dans la matinée et qu’il était très en colère. Matignon reconnaît un “problème de lisibilité“ mais précise que le Premier ministre n’a pas vu le formulaire avant sa publication. Même son de cloche du côté de la place Beauvau.  

 

Les auteurs de ce texte seraient, en effet, l’œuvre (le chef d’œuvre même) des membres de la cellule interministérielle de crise rattachés à Matignon. La France étouffe sous une bureaucratie qui produit de la réglementation pour justifier de son existence. Même s’il faut bien reconnaître que les annonces de jeudi dernier étaient souvent confuses. La France est toujours celle des “rond-de-cuir“ décrite par Courteline. Le magazine Challenge a recensé quelques chiffres pour illustrer cette bureaucratie : 400.000 normes en vigueur, 80 codes, 1700 décrets par an. 

 

Que retiendront les Français de tout cela ? Vont-ils appliquer des règles qu’ils ne comprennent pas ? Les Français qui marchent sur cette “troisième voie“ ont la sensation de marcher sur la tête. Même si le ministre des PME a indiqué dimanche que le gouvernement serait amené à corriger “ce qui est trop absurde”.

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

31 Shares:
6 commentaires
  1. Un effet Mc Kinsey peut-être? Tout le monde au gouvernement laisse sciemment les branquignols des cabinets, tous ENA/Sciences Po, se ramasser en compilant tous les trucs idiots des consignes gouvernementales et en retour le gouvernement indique qu’il faut plus de conseils éclairés par des consultants seniors des cabinets US en marché avec l’état français.

  2. Les FRANCAIS doivent se débarrasser de macron et sa bande pour REVIVRE ….
    Tous les crânes d’oeuf des ministères doivent être virés !!!! ce sont des incapables et des nuisibles !!
    Vive la FRANCE libérée

  3. Je viens de relire “L’Étrange Défaite”, l’ouvrage dans lequel Marc Bloch, historien français imminent, relatait à chaud son analyse de cette débâcle de juin 1940 qu’il venait de vivre comme officier à l’état major de l’armée du nord. Mutatis mutandis, les mêmes causes produisant les mêmes effets c’est certainement l’une des meilleures grilles d’analyse pour comprendre des faits comme celui-là et toute la gestion de toutes ces crises depuis 2018 dans notre pays macronisé. Et c’est une lecture qui apporte paradoxalement une certaine sérénité car au moins on comprend que nous n’avons probablement pas encore toucher le fond. Si le bazar part toujours de la tête cela peut toutefois s’illustrer à n’importe quel étage de la maison France. Les superbes rapports et directives accumulés pour tout et rien mais toujours bien pleins de powerpoints et de copier/coller produites par toutes nos strates de bureaucrates et de commissions Tartempion sont à notre France contemporaine l’équivalent des montagnes de béton accumulées sur la ligne Maginot dans les années 30. Pendant ce temps, la maison France, comme à cette époque, ressemble de plus en plus à une pauvre maison en bois envahie par les termites. Extérieurement les poutres, y compris celles qu’on croit maîtresses, peuvent encore faire illusion mais, au cœur, ce n’est plus que sciure et crottes de mouche… Faites bien attention où vous aurez éventuellement à marcher un jour … Marc Bloch a finit fusillé en juillet 1944…

  4. Les élus locaux devraient juger que Paris n’est plus la capitale de la République Française mais de l’Absurdistan et ne plus tenir compte des décrets, décisions de Paris.

  5. Ces petits chefs d’œuvre sont à la fois exemplaires et probants

    Il parait que pour trouver plus c .. , pardon, “étonnant” qu’un énarque, il faut deux énarques

    L’ennuyeux, c’est que pour braver la bêtise gouvernementale, il faut au moins pouvoir sacrifier 135 euros

    Par ces temps qui vont s’avérer économiquement de plus en plus insensés, à cause en particulier du koikilankoute, c’est un plaisir de nanti.

    Car un euro, c’est un euro.

    PS. Une autre façon de protester : remplacer pas trop longtemps à cause du même danger pour les poumons, donc par périodes de quelques minutes, le masque par un cache-col

  6. C’est l’heure des PITRES !
    ENA en verlan = ANE ! Faut pas s’étonner après.
    IL FAUT DISSOUDRE LA BUREAUCRATIE FRANÇAISE ! Un concentré de privilégiés incompétents, paresseux, et profiteurs, vivant sur le dos des vrais producteurs comme des parasites !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer