Et si Emmanuel Macron ne pouvait pas se représenter?

Emmanuel Macron pourra-t-il se présenter pour effectuer un second mandat ? Ou bien est-il guetté par la "hollandisation"? Les sondages se suivent et se ressemblent, qui montrent que le premier adversaire du président sortant sera l'abstention. C'est elle qui pourrait faire gagner Marine Le Pen. La plausibilité d'un tel scénario est cependant réduite. D'abord parce que la présidente du Rassemblement National reste très isolée. Ensuite parce que pourrait se déclencher un processus de mise à l'écart du président au profit d'un candidat sûr de battre Marine Le Pen.

Emmanuel Macron pourrait-il être amené à ne pas se représenter ? Est-il menacé par une « hollandisation »? Comme son prédécesseur, la perspective d’une réélection lui apparaîtrait trop incertaine et il préfèrerait ne pas connaître le sort d’un Valéry Giscard d’Estaing ou d’un Nicolas Sarkozy candidats malheureux à leur propre succession ! De fait, les sondages se suivent et se ressemblent, qui montrent, comme nous l’indiquions ici le 16 mars dernier, que le premier adversaire d’Emmanuel Macron est l’abstention. C’est elle qui met Marine Le Pen au-dessus de 45% au second tour, dans les actuelles projections. 

Le scénario peu probable: une victoire de Marine Le Pen

Le système politico-médiatique joue à se faire peur.  Le scénario d’une victoire de Marine Le Pen est peu probable.  La présidente du Rassemblement National a encore moins de réserves de voix qu’Emmanuel Macron au second tour.  L’alliance qu’elle avait passé, à la veille du second tour de 2017, avec Nicolas Dupont-Aignan, n’a pas eu de suite et Madame Le Pen en est réduite à mettre en scène comme massifs des ralliements individuels. C’est l’électorat LR qui a la clé de l’élection présidentielle. C’est grâce aux reports de voix de cet électorat en sa faveur qu’Emmanuel Macron garde 6 à 8 points d’avance au second tour dans les enquêtes d’opinion. Et la présidente du Rassemblement National a refusé avec obstination depuis 2012 quelque stratégie de rassemblement à droite que ce soit. 

Imaginons pourtant, le scénario du pire pour le président de la République. La désaffection à gauche se confirme; et il se produit une  baisse du soutien au centre-droit. Que se passerait-il dans ce cas? Un autre scénario semble se profiler. 

Le scénario vraisemblable d'un remplacement d'Emmanuel Macron par l'establishment

En fait, le plus gros obstacle pour Marine Le Pen est moins politique que structurel. A treize mois du premier tour de l’élection présidentielle, la présidente du Rassemblement National ne dispose pas des réseaux qui lui permettraient de gouverner: depuis la campagne de 2017, le réseaux des Horaces, regroupant hauts fonctionnaires et industriels qui soutenaient la candidate, s’est clairsemé; et son animateur, Jean Messiha, a quitté le RN. Sur le plan économique, Marine Le Pen a beau s’être ralliée à l’euro et au principe du remboursement de la dette, elle ne  dispose pas d’un programme économique crédible. 

C’est pourquoi un autre scénario se dessine, encouragé par le sondage qui donne Xavier Bertrand largement vainqueur contre Marine Le Pen au second tour.  Là où Emmanuel Macron ferait 53%, il en ferait 57 ! De quoi rassurer  un establishment face à la faiblesse du candidat Macron. C’est là que commence à s’esquisser un scénario vraisemblable. Xavier Bertrand est pour l’instant à 14-16% d’intentions de voix au premier tour. Il ne pourra parvenir au second tour que si Emmanuel Macron se retire. L’establishment, qui a fait Emmanuel Macron en 2016-2017 et qui l’a forcé, en décembre 2018, à lâcher du lest face aux Gilets Jaunes, est-il capable d’imposer ce retrait au  président? Emmanuel Macron n’est pas François Hollande. Il est probable qu’il se débatte plus que l’ancien président et tente de refuser le sort qu’on voudrait lui imposer. Mais que pèse la volonté d’un homme, aussi forte soit-elle, face à l’instinct de survie d’un système économico-politique qui ne voudra pas prendre le risque du chaos, début mai 2022? 

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

20 Commentaires

  1. Pour encore sauver la FRANCE et redonner de la dignité aux FRANCAIS, c’est TOUT sauf macron.
    Cette ordure a trahi, La FRANCE aura connu le pire avec ce type et sa bande !!!
    Dehors et au bout d’une corde ….
    Vive la FRANCE libérée !!!!

    • Ca n’ est pas vraiment de chance mais Bertand c’ est ..Macron, dans les deux cas Bruxelles commande, comme avec Le Pen, cornélien n’ est-il pas ?..

  2. ’instinct de survie d’un système économico-politique qui ne voudra pas prendre le risque du chaos, début mai 2022?
    C »est bien le problème car c’est ce système économico-politico-énarchique qui nous a mis dans la merde. Ce système est incapable ni d’évoluer ni de se renouveler, la soupe est trop bonne. Perso, je ne voterai plus Macron, de plus, sa gestion calamiteuse de la pandémie par des fonctionnaires incompétents est la démonstration du déclassement de la France a tous niveaux. Xavier Bertrand ne fera pas le poids

  3. Quand vous dites que c’est l’électorat LR qui a la clé de l’élection présidentielle,je ne suis pas d’accord c’est l’électorat de centre droit modem et LREM qui mettrons Marine Lepen au pouvoir et ce sont eux qui seront les plus gros perdants dans ce scénario

  4. Macron, Juppé, Bertrand… ce sont les masques interchangeables d’un système pourri
    MLP est nulle en effet, elle le sait
    il est fort probable qu’elle se négocie actuellement un poste ministériel d’envergure en échange de sa place de première opposante visible
    sans union de la vraie droite (à droite de LR) et un vote avec des bulletins en papier et dépouillement manuel supervisé, aucune chance

  5. « l’instinct de survie d’un système économico-politique qui ne voudra pas prendre le risque du chaos » ah vraiment ?
    Pensez-vous, ce système est divisé, vieillissant, moribond, aux abois ! L’UE est coincée entre USA et Asie, les USA tiraillés entre mensonge, alliances hasardeuses et conflit ouvert, l’Asie est taraudée par l’avancée héroïque ou diplomatie de défense. Le monde est un sacré bordel.
    Bien des puissances sont prêtes à prendre n’importe quel prétexte pour tirer leur avantage.
    La bulle « épidemico-économico-commercialo-financière » (pardonnez) est un piètre puzzle d’alliances prête à éclater.
    Dans notre petit pays, UE ou pas, après toute cette sauce de mensonges, de chiffres et de chantages, le peuple a besoin d’une parole vraie. Le temps du « système » est passé, l’avenir s’écrira localement et avec férocité s’il le faut.

  6. Attali qui a largement contribué à nous « faire » Macron a publiquement déclaré quelque chose comme

    « Le prochain président de la France sera une femme et je pense savoir qui »

    Si quelqu’un a la citation exacte

    Crédible ?

    PS. C’est aussi le personnage qui, publiquement, souhaite un gouvernement mondial s’installant à Jérusalem

    • Attali est démonétisé, même dans les médias où il était un bon client. Il ne fait plus d’audience, ses livres qui ne sont que des recyclages de lectures effectués par des étudiants de Sciences Po à qui on offrait le Dictionnaire des Synonymes pour réécrire ses Readers Digest mal digérés… Dès qu’il apparaît, les zappettes tirent à vue. Désormais, tous les éditeurs de la planète traquent ses publications et les font relire par des comités de lecture pour usage immodéré de la citation ou de l’emprunt non cités, voire directement du plagiat .

      Comme oracle, on a vu mieux, tous ses projets tombent à l’eau :
      – les dallages en marbre de la BERD dont les fonds étaient censés aider la sortie de faillite des pays inféodés à l’URSS ;
      – l’euthanazie pour les plus de 67 ans ;
      – le macronisme ;
      – le gouvernement mondial par la pandémie ;
      – l’UE ;
      – etc.

      Vraiment, Attali restera pour l’Histoire l’expression de l’éminence grise qui a eu tout faux depuis sa sortie de Sciences Po. Jusqu’au mauvais conseil donné à Mitterrand qui ne crû pas en la pérennité de la chute du Mur de Berlin !

      On pourrait continuer longtemps.

      • Oui il est OUT heureusement et arrêtons de miser sur un homme providentiel et faisons tous notre effort de citoyen comme à l époque des états généraux!!!

  7. Édouard Husson, membre de cette « élite » qui n’en a que le nom, péremptoire dans ces jugements, participant insidieusement à la doxa dominante, éradiquant la pensée populaire, comme Macron parlant des gens de rien. Bertrand, un Hollande bis, qui copiant celui-ci s’est même mis au régime, sans convictions ancrées, élu avec les voix de gauche, sans résultats notables et dans sa région et avec Sarkozy, bref, une girouette s’adaptant au vent politique dominant. Quand à MLP, c’est les LR qui refusent toute alliance, et quand à Jean Messiha, et donc les « Horaces », il lui a réaffirmé son soutien plein et entier. Il me plait que Husson parle de manque de « programme économique crédible » lorsque l’on voit depuis 40 ans ou les programmes et politiques suivi nous ont mené. Comme disait Raymond Barre, le bon sens a déserté nos dirigeants. Et enfin pour terminer, c’est la seule qui met en avant les questions de sécurité, d’immigration, d’identité et surtout la France, notre France, galvaudée par toutes ces « élites », et c’est la seule qui aura le courage, la fermeté et la dureté, car il faudra être dur, pour ramener la France à son rang politique, le premier de l’UE. Et sans la France, l’Europe n’est plus rien.

  8. Les patriotes français (tendance conservateurs de droite, la plus nombreuse) ont conscience que, depuis au moins 3 décennies, l’envahissement de la France par le poison islamiste est le principal danger qui menace notre pays (ET DE LOIN).
    Leur dilemme est que le RN est le seul mouvement politique important qui accorde une importance primordiale à ce danger et souhaite le traiter de manière … « incisive ». Mais au RN on a des idées sur l’économie et le droit social (retraite à60 ans en 2021 c’est du pur délire quand on pense à l’espérance de vie des Français à 60 ans !) et le manque global de cerveaux et de compétences est criant (même si certains existent, malheureusement en quantité limitée … et souvent les meilleurs comme Messiha partent car la « clique clanique » autour de la patronne fait barrage aux brillantes individualités.
    Donc seule solution: une alliance entre RN et les autres patriotes: DLF, Ligne Droite, Droite Hors Les Murs, vrais droitistes patriotes de LR (Wauquiez, Bellamy, Retailleau), Général P de Villiers etc … Sinon on va se retrouver avec un X Bertrand qui est une PETITE version édulcorée, moins neuronée mais pus franc-maçonne, de l’actuel « Squatter de l’Elysée »

    • Retraite à soixante ans dites vous . Écoutez là correctement : 40 annuités. Ancien chef de petite entreprise du bâtiment, faites donc 40 années tout temps , extérieur comme intérieur, conditions de travail, etc…etc..et vous ferez votre bilan physique …

  9. Xavier Bertrand! Encore une européiste corrompu qui ne fera pas la politique de la France, mais celle de l’UE, et donc de l’oligarchie mondialiste. Combien de tocards allez-vous nous exhiber avant la course? Vourlez-vous tenter de faire de l’information?

  10. Xavier Bertrand! Encore une européiste corrompu qui ne fera pas la politique de la France, mais celle de l’UE, et donc de l’oligarchie mondialiste. Combien de tocards allez-vous nous exhiber avant la course? Voulez-vous tenter de faire de l’information?

    • Donc 1-l’UE a fait la preuve de son incapacité à analyser,décider,diriger, et négocier efficacement, sans compter la vénalité de certains qui apparaitra bientôt.
      2- Macron incapable de choisir des conseillers de 1er rang, de prendre des décisions et de les faire respecter.
      3- Des candidats actuels à la prochaine présidentielle inopérants, absolument pas au niveau des évolutions actuelles et à venir.
      Conclusions: posons les critères indispensables et exigibles aux futurs candidats, donnons leur la parole, clairement et contradictoirement, faisons vérifier leurs conflits d’intérêts, n’est-ce pas Mr T.Breton?, et diffusons nos résultats hors média mainstream.
      Pour commencer par la France.

  11. Vous insinuer que M. Macron ne se représenterait pas vue les sondages catastrophiques comme si l’élection se faisait par les Bulletins de vote (exemple: les Français ont voter à 25% Macron – 18%Hildago à Paris malgré cela ils sont élues)
    Marine LE PEN monte dans les sondage ! un brillant journaliste surgie tout à coup tout comme un Président précèdent, sans parti, sans argent ? tous cela est secondaire ! l’Important chasser sur les terre du R.N. il divise le score.
    je suis certain que d’autres hommes ou micro parti pourront trouver les fonds nécessaire pour défendre leur vérité ! et
    au 2e tour il ne seront plus là ! Marine aura fait le plein ! Macron lui aura tous ceux qui veulent bien manger la soupe et ils sont nombreux, pour soi-disant faire barrage au R.N. à ce sujet je vous conseille de relire les propos antérieur de sieur
    Darmanin avant d’être au Gouvernement cela vous confirmera que tous serons accueillir à bras ouvert. La réélection du
    pion se réalisera ! sauf si ceux qui tire les ficelles trouve un personnage moins difficile à faire élire ? et avec un score
    comptant moins d’abstentionnistes. Je vous rappelle que le dernier n’a été élue que par 25% des Français.

  12. Macron va se représenter si les élections 2022 ne sont pas repoussées aux calendes grecques. Auquel cas il fera un long long premier mandat. MLP ne passera jamais parce que c’est encore elle qui se présente. Et vu qu’elle passe son temps à vaguement rejoindre le centre… Et les autres glands des autres partis ne représentent que des pouillèmes insuffisants pour passer. Pronostic : Macron. Sauf si c’est la baston avant, ça progresse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.