11 avril 2021

25 thoughts on “L’hospitalisation de Bachelot pose à nouveau la question de l’efficacité des vaccins

  1. « Elle vient de rendre beaucoup plus compliquée la théorie selon laquelle les théâtres et les cinémas ne sont tellement pas des lieux de contamination qu’on devrait les rouvrir. »

    Il faut arrêter ce délire de panique d’essayer d’éviter la contamination d’une maladie qui tue un faible pourcentage des vieux qui allaient mourir dans l’année.

    Est-ce qu’on arrête de vivre parce qu’il y a la grippe (mortalité du COVID corrigée des tests PCR foireux comparable à celle de la grippe) ?

    Le seul moyen d’éviter la contamination du COVID, c’est le suicide collectif. Nous n’en sommes vraiment pas loin. Stop au délire.

    Vivre normalement et soigner les malades. Est-ce si compliqué à comprendre pour nos concitoyens et nos gouvernants ?

    1. Quel sarcasme mais que de vérités proférées dans votre message.

      La France, profondément déséquilibrée depuis des dizaines et, pour être franc des centaines d’années est à l’image de son dirigeant en chef actuel :https://www.youtube.com/watch?v=YOhKBWTaOlY

      Les gens devraient prendre connaissance de l’enquête « le pacte de corruption » (1), N° 492 de la lettre Faits et Documents qui établit bien la toile de fond de ce triste et malheureux épisode Macron.

      L’histoire jugera sévèrement ce psychopathe aux bouffées délirantes corrupteur et corrompu.

      Mais pendant ce temps, la France s’effondre ….

    2. CQFD !
       
      Dans l’excellente vidéo-conférence de John Ioannidis avec l’IHU, sa conclusion est très claire : [0.52%-0.55%] de taux de mortalité globale ; à cela, il faut retrancher les effets pervers locaux, tout spécialement les français : compte-tenu du fait que pendant ce temps, « les gens ne meurent plus », ça veut bien dire, qu’ « on » fait en sorte d’imputer tous les décès possibles et imaginables au SRAS-Cov-2, ce qui est relativement facile avec des Ct de 42 et même plus dans les PCR officielles, alors que l’on sait depuis longtemps qu’au delà de 35, on détecte tout et n’importe quoi et que les vétérinaires ne vont, pour cette même raison, jamais au delà de… 28 (pour vous en convaincre, jugez de la différence entre 2²⁸ et 2⁴², puisque là, nous sommes en pleine opération binaire, le morceau choisi de l’ARN du virus étant amplifié par une multiplication par 2 lors de chaque cycle.)
       
      Et hier (enfin, dans mon cas), on apprend que l’ARS a demandé aux hôpitaux parigots de déplacer au moins 40% des opérations programmées concernant les autres maladies – heureusement, il semble jusqu’à maintenant que les chirurgiens n’en fassent qu’à leur tête et que pratiquement aucun d’entre-eux n’ait déprogrammé quoi que ce soit (ne doutons pas que l’administration leur concocte certainement une saloperie de première pour avoir vendu la mêche et porté le pet auprès des media).

    3. Merci de dire tout haut ce que beaucoup de gens n’osent même plus penser tout bas… Au lieu de regarder les chiffres et améliorer le système de santé, on se perd en mesures liberticides, contradictoires et inefficaces ; le tout en détruisant l’économie, la santé mentale des jeunes et les liens sociaux.

  2. Vous y croyez vous à toutes ces mises en scène (OUI JE SUIS COMPLOTISTE) pour préparer le peuple à de nouvelles restrictions de ses libertés dont notamment celle d’aller et venir et de se rassembler (!!) où il veut ?
    Le printemps est là et nous devons tous espérer que ça va péter pour de bon !
    Cela n’a que trop duré !

    1. J’adhère complètement, c’est encore une « embrouille », mais quel est le but ?
      Ils sont tellement pervers, que leurs desseins sont indéfinissables, à part semer encore plus de trouble.
      Quand à mémé Rosy, si elle y passait, sans aucun état d’âme, je m’en contrefiche.
      Pet à son âme.

        1. Non, il suffit de regarder les attendus des jugements pour voir que ce qui conduit directement le commun des mortels vers 6 à 8 années de prison fermes est remplacé par 6 mois à 3 années d’inéligibilité, du sursis jusqu’à plus soif et, très éventuellement, une amende qui reste dans tous les cas modérée.

  3. Ce qu’il ressort de la défense du Ministère de la Santé devant le Conseil d’Etat (22 Février 2021) :
    « L’administration fait néanmoins valoir, d’une part, l’existence d’études récentes invitant à la prudence quant à l’absence de contagiosité des personnes vaccinées, d’autre part, l’incertitude scientifique sur l’immunité conférée par la vaccination en cours à l’égard des variants du virus, enfin la survenue de foyers de contamination de résidents et de personnels dans certains EHPAD où la campagne de vaccination a eu lieu. »
    Il en résulte que les incitations à nous faire vacciner, l’insistance à nous faire « obéir » sont sans réel fondement : il n’est aucune prouvé que lesdits « vaccins » vaccinent.
    (Source : Conseil d’Etat – Décision contentieuse – 3 Mars 2021 – Décision en référé n°449759 – page 5 § 10)

  4. Bonjour.

    Vacherie de justice immanente, vacherie de divin intervenant !!!

    La péripatéticienne en pharmacie est affectée de la vérole, mince. Pourvu que Dieu n’aille pas lui donner l’accolade définitive, ces cons là nous la fourguerait au Panthéon avec un suppositoire géant de Mc Carthy comme stèle.
    Peut être pour la sauver, faut il lui injecter 350 heures de musique conne-temporaine dans son neurone criard?????

    Humour!!!!

    1. Il vaudrait mieux la perfuser avec un concentré de DDHC pour lui rappeler les droits naturels, tout ce qu’elle risquerait en cas de surdosage serait de renoncer à la censure contre ceux qui se foutent de ses opinions et veulent qu’elle leur foutent la paix

    1. Exact et vérifie . Nous ne sommes plus dans une gestion de crise sanitaire, peut-être même ne l’avons nous jamais été . Si on récapitule on a eu un virus a peine plus dangereux qu’une méchante grippe comme on en a de temps en temps, un battage médiatique digne d’une épidémie d’ebola, l’usage d’un médicament qui vous bousillé les reins en deux coups de cuillère à pot, le remdisivir, puis on apprend que cette saleté est inefficace contre le virus et que de surcroît, je vous le donne en mille… c’est un mutagène, donc qu’il favorise les mutations de ce qu’il et sensé combattre… Jusque là tout va bien mais voilà qu’arrive la croisade contre les traitements, existants ou potentiels, le plus souvent à l’aide d’études aux conclusions contredites par les réalités sur le terrain …cherchez l’erreur . Sortant du chapeau de labos pharmaceutiques un vaccin miracle, qu’ils échouent à fabriquer depuis 30 ans voit le jour en 6 mois…étonnant non? Pendant ce temps un parlement totalement inféodé donne les pleins pouvoirs a un psychopathe élu par 20% des français et comble de son inutilité renouvelle cette aberration 3 mois plus tard . Tout va de mieux en mieux, n’est ce pas? Puis d’un coup on s’aperçoit que sans traitement il ne reste plus que ces vaccins expérimentaux pour éviter la mort qui tué, mais quand même, heureusement pas tant que ça … Et là c’est la panique, les repas ont le mauvais goût d’être débordées comme tous les ans, c’est épouvantable!!! Alors, une poignée de tarés décidé que ceux qui pourrait soigner et éviter l’engorgement n’en n’ont plus le droit …on ne sait jamais, ça pourrait suffire à régler le problème mieux qu’un vaccin qui a prouvé qu’il était pire que le virus et la… cata, ces cons de français pourraient s’apercevoir qu’on les a pris pour …devinez quoi.. ,gagné oui, des cons . Alors on en rajoute une louche, on inclu dans les malades en rea les soins intensifs, puis sous surveillance, ce qui représente près de 20 000 lits en ne comptant que les 5000 de rea, ce qui a l’énorme avantage de donner 75% de taux d’occupation pour une réalité d’environ 25-30% . Tant que nous ferons même semblant de les croire ce cinéma continuera, ce n’est pas une gestion sanitaire mais les dernières cartouches d’un pouvoir aux abois qui refuse de disparaître malgré son inutilité . Ils ne gagneront pas, ça ne dépend que de nous ….

      1. 100/100 ok avec vous, ainsi qu’avec l’ensemble de votre œuvre, d’ailleurs.
        Reste à convaincre l’immense majorité de nos concitoyens.

      2. Le problème n’est même pas là, il est dans le fait que _tous_ les cobayes de la thérapie génique à ARNm ont calanché (rats, visons et chats) lorsqu’ils ont rencontré le virus en personne (NB: ça n’était pas avec le SRAS-Cov-2), alors qu’ils se portaient relativement bien depuis la « vaccination » – c’est par tempête de cytokines qu’ils ont passé l’arme à gauche, tous, sans exception.
         
        Et là, on vient nous dire la bouche en cœur que tout va bien et que ces « vaccins » sont sûrs, sans aucun recul, sans phase IV (enfin, si, la phase IV, c’est nous:( et surtout sans jamais mentionner ce que je viens d’exposer ci-dessus.
        Il est également notable que question « consentement éclairé » vis-à-vis des risques possibles, on fait mieux… (très largement mieux, infiniment mieux, puisque quasiment rien n’est fait pour informer les cobayes à l’insu du plein gré de Véreux.)

  5. Dans toute loi probabiliste il y a une proportion d un côté et une proportion dans l autre
    L humanité n est pas faite de robots ou de logiciels infaillibles
    Après il existe des facteurs favorisants pour tomber sur l un ou l autre des 2 cotes…

  6. Il y a un moment de totale hypocrisie dans cet article qui concerne Roselyne Bachelor « on lui souhaite évidemment un prompt rétablissement ». Si tel était le cas, vous n’auriez pas pris la peine de le préciser tel un exorcisme.
    Cette présentatrice télé, si elle ne surmonte pas cette épreuve, rejoindra la cohortes des anonymes morts pas seulement du Covid, mais par les mesures d’un gouvernement dont elle est partie prenante et quel a rejoint au premier coup de sifflet.
    On ne souhaite la mort de personne c’est l’évidence des gens civilisés, cela n’empéche pas de dire que si Roselyne passe la rampe, il n’y aura pas grand monde pour la retenir…

  7. l’information que l’on ne trouve nulle part, et c’est étonnant car c’est la seule information qui intéresserait les potentiels futurs vaccinées que nous pourrions être, ce serait de savoir quel vaccin lui a été administré pour qu’elle se retrouve ainsi à l’hôpital. Et si c’était, totalement au hasard….Astrazénéca maintenant recommandé pour les plus de 55 ans !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.