La folie bureaucratique française: quand Olivier Véran veut empêcher David Lisnard de faire vacciner les Cannois.

Darth Veran, Seigneur Sith dans “La Guerre des Clones” de la saga Star Wars

La tentative d'Olivier Véran d'interdire à David Lisnard, maire de Cannes, de passer à la vaccination contre le COVID des personnes de plus de 50 ans qui le souhaitent offre un condensé de la folie bureaucratique française: à Paris on prétend mieux savoir qu'un élu local les besoins du terrain. Et l'on s'obstine dans l'hypercentralisation et le contrôle tatillon de l'Etat qui font de la gestion de la crise sanitaire une succession de fiascos: depuis l'absence de tests et de masques il y a un an au retard sur la vaccination aujourd'hui.

David Lisnard, maire de Cannes

La crise du Covid révèle la folie bureaucratique française“. Ainsi s’exprimait David Lisnard, maire de Cannes et porte-parole de l’Association des Maires de France, dans le Figaro du 14 novembre 2020. David Lisnard est l’un des rares hommes politiques français qui connaisse, lise et mette en pratique les bons auteurs. Ainsi poursuivait-il: “La route de la servitude est pavée de bonnes intentions étatistes. Et jalonnée des décisions bureaucratiques qui réussissent à être à la fois contradictoires, inefficaces et aliénantes.

Ce n’est pas nouveau, Tocqueville, Bastiat, Aron et tant d’autres de nos penseurs français – souvent de génie – de la liberté, qu’il est urgent de faire (re)lire dans toutes les classes, nous ont toujours alertés sur les dérives potentielles de l’administration moderne. L’État est la condition de notre protection, mais à sa juste place.” 

Le maire de Cannes est passé ces jours-ci aux travaux pratiques puisqu’un bras de fer l’oppose à Olivier Véran, ministre de la Santé, sur la question de la vaccination contre le COVID 19 d’habitants de la ville de Cannes qui ont 50 ans ou plus

Olivier Véran: plutôt réglementer que vacciner

En apprenant que le maire de Cannes prenait des initiatives, Olivier Véran a menacé l’édile pragmatique des foudres de l’administration. Il vaut la peine de citer ce cri bureaucratique in extenso: 

Je ne qualifierai pas la décision du maire de Cannes, je regrette qu’il l’ait fait de manière autonome sans alerter ni la direction générale de l’ARS ni même le préfet, ni même les soignants qui sont mobilisés pour vacciner à Cannes et partout ailleurs en France”, explique le Ministre.  Il continue avec un aplomb courtelinesque: “Je suis certain parce que je le sais, que l’on peut trouver à Cannes, des personnes âgées de 85, 90 ans, qui n’ont pas encore été vaccinées comme partout ailleurs en France et qui ne comprendront pas que des personnes de plus de 50 ans en très bonne santé, puissent avoir un rendez-vous”.  Puis vient la leçon de morale du rond-de-cuir: “Je préfère les élus qui se battent pour aller chercher, chez eux s’il le faut les personnes à protéger, ce sont elles qu’il faut protéger en priorité”. Et enfin la poussée d’autoritarisme, qui condense en quelques phrases toute la folie administrative française si bien analysée par celui qui est visé, David Lisnard, prié d’obtempérer: “Je le dis, la vaccination des 50 ans et plus sans comorbidités ne se fera pas à Cannes, pas tant qu’elle n’aura pas été décidée au niveau national pour toute la population et donc pas tant que nous n’aurons pas protégé la totalité des personnes fragiles et vulnérables”. 

David Lisnard: plutôt sauver des vies qu'appliquer des règles a priori

David Lisnard a répondu au Ministre dès jeudi soir sur twitter: “Je suis étonné qu'(Olivier Véran) polémique et déjuge le président qui demande de vacciner ‘matin, midi et soir’. Donc, ayant terminé les autres publics, nous ouvrons la prise de rendez-vous pour les plus de 50 ans”. 

Au passage, le maire qui aime la liberté soulève un lièvre: d’un côté l’Etat nous dit que chacun est libre de (ne pas) se faire vacciner; de l’autre le Ministre implique qu’un maire n’aurait pas le droit de vacciner une autre catégorie d’âge si des personnes âgées, bien qu’à risque, ne souhaitaient pas se faire vacciner. 

Par un communiqué envoyé dans la foulée, le Maire a expliqué au ministre qu’il donnait la priorité aux résultats: “Nous avons ouvert la prise de rendez-vous pour les plus de 50 ans, y compris sans signe de comorbidité, car nous avons enfin de la visibilité en termes de dotations. Si nous sommes en capacité de le faire aujourd’hui, c’est parce que nos vaccinodromes sont opérationnels depuis le 4 janvier, quand le gouvernement prétendait qu’ils n’étaient pas utiles” 

Tout est dit. Depuis un an le gouvernement et l’Etat prétendent tout régenter depuis Paris et les bureaux feutrés des Agences Régionales de Santé. Les français sont contraints de subir des fiascos successifs: absence de masques au début de l’épidémie, manque de tests depuis de longs mois, incapacité du pouvoir politique à arrêter la folie bureaucratique de la suppression des lits d’hôpitaux.  Mais, dans la France de Monsieur Macron, un ministre n’est pas là pour créer le cadre de résolution des problèmes; il doit s’occuper d’interdire toutes les initiatives qui n’ont pas été validées par les agences de l’Etat. 

On verra jusqu’où Olivier Véran est prêt à aller pour entraver le travail du Maire. David Lisnard, en tout cas, n’a pas l’intention de céder. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

128 Shares:
9 commentaires
  1. C’est du même acabit que le fumeux cons-eil médical qui est incapable d’utiliser la vidéo-con-férence, incapacité qui, entre autres, avait déterminée le départ de D.Raoult de cette officine glauque où les ego ont plus d’importance que la médecine (il paraît que ça s’est amélioré, mais pas dans toutes les branches où d’autres se déplacent une journée complète pour pouvoir discuter 2h à tout casser…)
     
    Finalement, c’est un mal pour un bien, parce que ça confirme ce que la Belgique nous avait appris depuis un moment : un pays de même structure étatique que la france fonctionne bien mieux lorsqu’il n’a plus de gouvernement – d’ailleurs, c’est un fait à méditer profondément pour bâtir la société d’après.
     
    Espérons que D.Lisnard poussera le petit jusqu’au bout, à savoir passera commande du vaccin Russe, qui paraît bien sous tous rapports et lui permettra de s’occuper de ses concitoyens comme quelqu’un de concerné par leur santé et pas par le nombre de cerfa signés ou non ou l’autorisation du “maître” pour aller simplement pisser…
     
    S’il le fait comme je l’espère, c’est là que risquent d’apparaître les vraies motivations derrière le rideau de fumée actuel, si les douanes bloquent sa livraison, les gens sauront à quoi nous s’en tenir… définitivement.

  2. Comme je radote, vous savez que je suis plus que sceptique vis-à-vis de cette hystérie vaccinale.

    Le faux dilemme « Le vaccin ou le confinement » est une dégueulasserie de première grandeur. Le COVID est devenu une maladie banale qui se soigne très bien (cocktail indien, oxygénothérapie, etc.) QUAND ON VEUT BIEN SOIGNER et nous avons tout le loisir d’attendre quelques années une validation correcte des vaccins.

    Tout cela a le potentiel pour faire passer l’affaire du sang contaminé pour une aimable plaisanterie.

    En tombant dans ce panneau, Lisnard prouve qu’il est juste un conformiste du Système comme il y en a des milliers. D’ailleurs, quelqu’un qui a appelé à voter Macron en 2017 …

    Philippot akbar !

    1. Prenez garde, le cocktail indien c’est HCQ+azythromicyne ou ivermectine, mais les indiens ont aussi vaccinne massivement aussi . Mais je vous rejoint sur le fait que le chantage au vaccin est inacceptable . C’est a chacun de faire ses choix . Par contre Philippot akbar, je n’irai pas jusque là . Ce n’est pas parce que quelqu’un dit ce que vous avez envie d’entendre qu’il est fiable . Je n’ai pas plus confiance en lui qu’en n’importe quel étatiste, et j’attend toujours sa recette miracle pour se débarrasser du carcan européen . Dire je veux c’est bien, dire comment c’est mieux . Pour le moment personne ne propose quoi que ce soit de crédible et réalisable à ce sujet . Trépigner en psalmodiant “frexit” ne sert a rien et ne sera pas réalisable sans remettre en cause l’intégralité de notre état providence . J’ai un peu de mal à voir Philippot faire ça . Sans oublier que sortir de l’Europe, vu notre surendettement ne se fera pas sans douleur jamais ce sujet n’est abordé et sans doute pas sans raison . Malheureusement, pour moi, le fait d’occulter ce probleme n’est pas très bon signe en se qui concerne le crédit que l’on peut accorder au discours de Philippot . N’est pas Thatcher qui veut et un énarque, même s’il y a comme partout des exceptions, n’est pas le mieux place pour s’attaquer à la caste qui met la France en coupe réglée depuis trop longtemps . Pour le moment, il n’est pour moi qu’un Meluche bis vivant de l’argent du contribuable comme tous les demagos .

      1. “Trépigner en psalmodiant frexit” est tout de même plus intelligent et plus sympathique que de se prosterner en criant “vive Bruxelles”!

        Quand l’État providence c’est bien l’UE qui va le détruire et c’est même l’une des raisons de sa création.

        1. l’État providence est une absurdité . C’est cette vision débile qui nous a amène au choix du chômage plutôt que des réformes . Quant à l’U.E., je suis de ceux qui n’en veulent plus mais votre accusation ridicule concernant sa responsabilité sur la fin de l’État providence montre avant tout qu’il va vous falloir de toute urgence poser vos lunettes en bois . C’est l’endettement que l’Europe a permis à des états mal gérés, dont la France, qui a fait que l’inverse le existe encore . Ce n’est pas l’U.E. qui nous a mis un pistolet sur la tempe chaque fois qu’un démago a aggravé notre situation pour ne pas toucher aux droizakis que nous ne sommes plus en mesure de financer depuis longtemps . Est ce l’Europe qui nous a impose la retraite à 60 ans au mépris des réalités démographiques, est ce l’Europe qui a été assez con pour imposer un code du travail épais comme le bottin alors que nous vivons dans un monde concurrentiel? est ce l’Europe qui, avec les 35h, a essayé de faire rentrer la réalité dans une boîte a chapeau trop petite, faisant croire aux imbéciles qu’on peut travailler moins pour gagner plus sans aucune conséquence? J’arrête là, je risquerais de devenir grossier devant une telle somme de bêtise .

        2. Je n’aime pas plus l’U.E. que vous, mais votre commentaire montre surtout qu’il est temps pour certains de poser leurs lunettes en bois . l’État providence n’existe encore que parce qu’une clique de demagos et d’idéologies ont choisi par électoraliste de protéger les “droizakis” que nous n’avons plus depuis longtemps les moyens de financer . Est ce l’U.E. qui a obligé la France a se surendettér pour conserver un système de retraite qui ne tient pas compte de la démographie, qui est devenu ingérable, comme tout ce que fait l’état qui se prétend stratège? Est ce l’Europe qui a fait le choix du chômage de masse et voulu faire croire aux français qu’avec les 35h on pourrait travailler moins et gagner plus? Est ce l’Europe qui a préférer taxer comme un malade tous ceux qui créént de la richesse et les a fait fuir pour aller la créer ailleurs? Est ce l’Europe qui fait que nous avons un code du travail épais comme le bottin et où l’on retrouve tout ce qui est la première cause du chômage de masse? Que les etatistes de gauche ou de droite nous lâchent les baskets et utilisent un peu plus ce qui est censé se trouver entre leurs deux oreilles . l’Europe est suffisamment mal foutue pour n’avoir pas besoin de lui imputer nos erreurs . Vous lui auriez reproche l’attitude de certains fonctionnaires de la commission qui ont du mal à accepter que l’on ne veuille pas de leurs brillantes idées, ou que la commission se mêle abusivement de ce qui ne la concerne pas où ne devrait pas la concerner . Oui, quitter l’Europe pourrait être une bonne chose, a condition de prévenir que le chemin ne sera pas pavé de roses . Que tout ce que nous n’avons pas fait se paiera cash, pour ma part j’y suis tout a fait prêt ayant considéré depuis des années que nous nous engageons sur une impasse en voulant sacriliser ce que nous ne pourront jamais financer aujourd’hui comme demain . La reconstruction est terminée depuis près de 50 ans, ce qu’elle a justifie en son temps est obsolète et de nombreux paramètres devront être remis en question, que ce soit le statut de fonctionnaire qui ne se justifie plus ou les régimes spéciaux et bien d’autres choses encore . Tout en sachant que ce qui doit être fait ne pourra plus se faire sous le parapluie de l’Europe et a des taux aujourd’hui impossible a estimer . Donc je vous repose ma question, êtes vous prêt? Dans le cas contraire évitez l’ironie mal placee

      2. Les Indiens ne vaccinent pas tant que ça : leur taux par habitant (selon https://covidtracker.fr/vaccintracker/) est bien inférieur (un tiers environ) à celui de la France.
        Comme le pays est un grand fournisseur du produit AZ, son gouvernement est bien obligé de donner quelques gages en l’administrant à sa propre population.

  3. J’ai du mal à croire que l’UE ait en soi la capacité juridique de détruire l’Etat Providence.
    Si c’était vraiment le cas, les dépenses publiques FR en proportion du PIB n’auraient pas fait qu’augmenter depuis…Depuis…Depuis la nuit des temps…
    La France a bien au contraire profité de la stabilité de l’Euro pour continuer à financer tous azimuts cet Etat-Providence, aux politiciens de financer leur clientélisme. Si la France n’avait pas fait partie de l’UE elle aurait du emprunter à des taux bien moins avantageux et donc à de nombreuses reprises renoncer à l’extension de cet Etat-Providence/Clientélisme.
    Quant à l’argument du : oui mais avant on était compétitifs et on exportait…On peut le voir comme ça, mais on peut aussi le voir autrement. Avant certaines grosses entreprises protégées (capitalisme de connivence) exportaient, mais au prix de dévaluations régulières. Cela facilitait la création d’emploi mais en parallèle cela nuisait au pouvoir d’achat des Français. Un pays dont l’industrie est correctement positionnée n’a pas besoin de tricher en dévaluant sa monnaie et en arnaquant ses citoyens pour être compétitive.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer