Le rejet de la personne d’Emmanuel Macron est de plus en plus fort à un an de la présidentielle

Le rejet d'Emmanuel Macron est de plus en plus marqué dans l'opinion et conduit à s'interroger sur ses chances réelles de réélection en 2022. Le simple fait que le président de la République prononce une longue allocution après 22h le 25 mars a provoqué des milliers de messages hostiles ou sarcastiques sur les réseaux sociaux. Rapproché des signes inquiétants qu'envoient les sondages, la désaffection vis-à-vis du président rappelle le décrochage dans l'opinion qu'avait connu Giscard en mars 1980 à un an du scrutin.

Emmanuel Macron a utilisé la traditionnelle prise de parole d’un président après un Conseil européen pour s’adresser longuement et directement aux Français.  Son allocution puis le jeu des questions-réponses ont été en effet retransmises en direct, au même titre qu’une allocution présidentielle programmée. Mais en l’occurrence, cette intervention n’avait pas été annoncée. Et elle a eu lieu à 22h passées. 

Il n’en a pas fallu plus pour déclencher des réactions, par milliers, sur les réseaux sociaux. Le ton est souvent très hostile, reprochant au Président de troubler la tranquillité d’une fin de soirée à domicile: “Quel est l’intérêt de cette allocution ??? Ça ne pouvait pas attendre demain? Bonne nuit Macron” tweetait une internaute quelques minutes avant. N’est-il pas normal que l’on veuille écouter le Président en période de pandémie? Mais comment peut-il avoir aussi peu de respect des Français que des les déranger à une heure aussi tardive. Et surtout pour ne rien leur dire?  Tel est le ton le plus répandu. 

Il est vrai qu’une partie des internautes a préféré le sarcasme: “Ok l’allocution de Macron à 22h30 c’est abusé mais on peut encore craindre le texto “tu dors ?” de Jean Castex sur les coups de minuit

Décidément, Macron ressemble de plus en plus à Giscard !

Paradoxalement, les réactions que nous citons disent combien les Français accordent encore du poids à la parole présidentielle. Mais la prise de parole des chefs de l’Etat successifs a toujours obéi à des règles implicites. L’une d’elles est que le Président parle soit dans le cadre d’une conférence de presse – genre institué par le Général de Gaulle –  en journée soit lors d’une allocution tenue vers 20h. Un président français ne s’invite pas chez les gens, on lui ouvre sa porte. Quand Valéry Giscard d’Estaing avait organisé des “dîners chez les Français“, cela était mal passé dans l’opinion. 

La comparaison avec Giscard n’est pas fortuite. On observe, concernant Emmanuel Macron au printemps 2021 un phénomène qui rappelle furieusement ce qui s’était passé au printemps 1980, à un an de la campagne présidentielle. Des sondages d’intentions de vote montrant de mauvais reports de voix au second tour; et une désaffection marquée de l’opinion. Tous les commentateurs prédisaient la réélection du président sortant; mais son conseiller Michel Pinton, analyste perspicace des enquêtes d’opinion, lui avait suggéré de ne pas se représenter.  Pourrait-il arriver la même chose à Emmanuel Macron pour qui les sondages montrent qu’il devra faire face à une abstention massive au second tour, s’il se représente en 2022? 

La France sous cloche depuis un an aura bien entendu en 2022 des réactions imprévisibles. Mais comment ne pas dresser l’oreille quand on entend un tel dialogue entre deux twittos:

– “Finalement c’est pour quand le retour des jours heureux. Quelqu’un a une date ?” demande l’une. 

– Et son interlocuteur de répondre: ““Le retour des Jours Heureux” ? Emmanuel Macron l’avait fixé comme un objectif lors d’une allocution. Mais au vu de ce qu’il fait pour y arriver, force est de constater, qu’ils ne commenceront que quand ce ventriloque partira et qu’on n’entendra plus parler de lui!” 

Le plus jeune président de l’histoire de notre pays, issu de l’Inspection des Finances, élu au centre par deux votants sur trois pour moderniser le pays est-il parti pour ressembler jusqu’au bout à Valéry Giscard d’Estaing? 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

53 Shares:
11 commentaires
  1. Ce clown aussi prétentieux que ridicule, élu par deux français sur trois, de qui vous moquez vous? Contre une candidate qui aurait été battue par une chèvre deux français sur trois vous paraît être une réussite? Vous n’êtes vraiment pas difficile à satisfaire

  2. C’est autour de 15%

    Quelques sondages ne suffisent pas .

    Mais quoiqu’il en soit Attali a publiquement dit « Le prochain président sera une femme et je crois savoir qui »

    L’avenir verra si cet interrogeant personnage qui contribua largement à faire Macron a vu juste, lui qui rêve de voir s’installer à Jérusalem un gouvernement mondial.

    1. Et le cirque médiatique continu, après la baudruche Bertrand,tout a fait Macron-islamo-gaucho-ecolo compatible,il paraîtrait que Philippe est plébiscité par les bulots sans mémoire . Cet abruti imbu de lui-même et totalement incapable de se remettre en question et de tenir compte de ses erreurs serait l’avenir, lui qui n’en mérite aucun . Quand les français vont ils comprendre qu’il ne faut pas compter sur ceux qui nous ont mené au fond du trou pour nous en sortir . Ce socialiste “honteux”, accroché au pouvoir comme une moule à son rocher qui a démontré son incompétence pendant plus de 2 ans, aurait, miracle de sa disparition, revêtu un costume immaculé faisant oublier tout le reste et en particulier sa psycho-rigidite et son autoritarisme révèle avec l’absurdité des 80km/h dont il n’a même pas été capable de reconnaître la nocivité, préférant bidouiller les chiffres . Quand allons nous comprendre que toutes cette clique doit être écartée du pouvoir, que ce n’est pas de gens comme eux passant leur temps à fuir leur responsabilité et évitant toute décision qui pourrait nuire à leur minable petite carrière de fonctionnaires . Ceinture et bretelles ne seront jamais la voie à suivre pour des dirigeants quel que soit leur domaine d’activité et il se trouve que c’est le meilleur surnom pour ce clown .

        1. Reconnaissez qu’il a fait ce qu’il fallait pour ça . Passer son temps à dénigrer les français et la France a chaque occasion qu’il manque de la fermer me paraît ne pas être le meilleur moyen de se faire, sinon aimer, au moins apprécier . C’est du Trumpisme a rebours, les réussites en moins .

          1. Oh que oui, je reconnais qu’il a tout fait pour cela.
            Je suis moi même pleine de haine à son égard .
            Même si certains arguent qu’il est un pion, ce que je crois aussi, il n’en demeure pas moins qu’il a accepté la mission, celle de détruire la France qui n’était déjà pas en bon état, mais qui aujourd’hui, est exsangue.

  3. Je ne suis pas certain qu’il ressemble à Giscard mais je lui fais confiance pour utiliser tous les moyens à sa portée pour assurer sa réélection : l’utilisation de U-Tubers pour une chanson sur les gestes barrière – avec sa photo en incrust – les interventions à tout venant et, en douce, l’essai de faire passer le vote par machine électronique ou remise en place du vote par correspondance. Il est si sûr de lui qu’il fera tout et n’importe quoi pour être réélu.
    Le meilleur service à nous rendre n’est pas l’abstention mais, au contraire, un vote massif pour celui ou celle qui lui sera opposé (sauf Mélenchon…).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer