11 avril 2021

6 thoughts on “Manifeste des Stratèges : ce que nous pensons des propositions des Républicains

  1. Je suis tout à fait d’accord sur cette analyse du mal français. Je dénonce cette enarchie arrogante et incompétente depuis des années et ce ne sont pas ces 2 ânes bâtes de LR et énarques de surcroît qui changeront le système, la soupe est trop bonne

    1. la soupe est super empoisonnée. la grande leçon de la pandémie nous contraint a revoir nos curseurs . nous voulons de l’éthique, de la transparence, et un vrai service rendu pour le bien commun.
      continuer sur les derives d’une 5 ieme republique ufarqui est dorénavant en soins palliatifs est jusqu’aboutiste. changeons de paradigme , ou alors accpetons le ou les tsunami qui nous attendent au bout d’un tunnel dont on ignore le trajet.

  2. Il ne faut plus rien espérer du système. Peine perdue. Même si LR s’engageait à réaliser tout ce que liste Édouard Husson personne ne voterait pour eux. Demandez à François Fillon il vous le dira. Encore plus fort: même si par miracle ils étaient élus rien de tout cela ne se produirait. Les socialo contrôlent tout, ont tout verrouillé à double tour 🔐🔐. Seule un événement extérieur, un astéroïde, viendra à bout de cette caste. Pas les urnes. Il ne faut pas se mentir, au pays des socialo il n’y a pas d’électeurs pour ça. C’est pourquoi je recommande de voter pour Marine Le Pen dont le programme est tout compte fait plus réaliste: fermer le robinet de l’immigration. Ce sera déjà bien, c’est faisable et beaucoup plus rassembleur. J’ajoute que le RN qui arrive au pouvoir est une forme d’astéroïde.

  3. Je salue votre clairvoyance de justes penseurs de la vie politique … mais il est grand temps de passer à l’acte. Rassemblez les politiques et les penseurs qui partagent suffisamment vos idées (« effet boule de neige »), dressez une liste de réformes prioritaires, formez un « gouvernement virtuel » avec un responsable pour chaque réforme prioritaire, puis choisissez celui d’entre vous qui sera candidat à la présidence. S’il est élu son gouvernement sera vite formé : il n’aura qu’à transformer chaque responsable de réforme prioritaire en ministre. Pas simple, certes, mais sinon vous savez bien ce qui va se passer : il faudra choisir entre des candidats qui ne feront aucune de ces réformes qui d’après vous (et moi) permettraient à ce pays de s’en sortir un jour. Bonne chance.

  4. « Le politique est l’art de chercher les ennuis, de le trouver, d’en donner un diagnostic erroné, puis d’appliquer les mauvais remèdes » – Ernest Benn.
     
    Rarement constatation a autant collé au réel français et croire que ceux qui sont le problème pourraient une seule seconde le régler confine à la folie.
    La seule possibilité, c’est de trancher le nœud Gordien, de passer à une démocratie participative, de réécrire une constitution citoyenne faite pour durer (aussi longtemps que l’Américaine avec aussi peu d’amendements serait déjà un exploit pour un pays qui en est à sa 15ème constitution, inclus la première, celle de 1791, et au 24ème amendement rien que pour cette 15ème) et instaurer immédiatement le RIC – hors cela, point d’issue.

    1. DDHC de 1789 et réactualisation de l’abolition des privilèges . Nous avons échangé une aristocratie contre une autre, l’honneur en moins . Il y a plus de lois a abroger qu’il y en aurait a créer, le droit administratif n’a aucune justification et le sociétal n’a pas vraiment sa place dans un code civil, en tout cas pas dans un espace de liberté . Et je ne parle même pas des crimes sans victimes ou de l’infantilisation des lois comportementales . Remettre les libertés et la responsabilité qui doit l’accompagner au premier plan soulagerait beaucoup de monde . Passer le code du travail au broyeur, prioriser le contrat, s’aligner sur les règles de l’OIT amènerait un sérieux coup d’accelerateur à l’emploi et l’économie en général . Rien n’empêche de préciser quelques garde-fou pour éviter les abus de positions dominantes, cela assurerait une stabilité législative dont l’absence aujourd’hui est, a la fois, un obstacle et un repoussoir . Je ne parle même pas de la liberté d’être armé, on ne peut pas avoir un flic a chaque coin de rue, aujourd’hui, les victimes sont les seules a ne pas avoir le droit de se défendre .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.