Ursula von der Leyen fait ouvertement campagne pour la réélection Emmanuel Macron. Qu’en pense le CSA?

Une vidéo d'Ursula von der Leyen distribuant des bons points à la France attire les sarcasmes des internautes, qu'ils se demandent si l'on est revenu à une autre époque ou bien si la présidente de Commission européenne est bien sérieuse en annonçant que la France a été bien sage et va donc recevoir un peu de l'argent qu'elle a versé au pot commun. Mais il faut ajouter un point frappant: cettevidéo représente une propagande éhontée pour Emmanuel Macron en pleine campagne présidentielle française. On prévient le CSA?

Certains commentateurs sur les réseaux sociaux ont souligné le mauvais goût de la vidéo d’Ursula von der Leyen. La présidente de la Commission Européenne parle correctement le français mais elle semble ne pas être sensible à ce qu’évoque pour des Français une déclaration faite par une voix allemande à fort accent distribuant des bons points à l’élève France. Il n’y a pas un conseiller communication à la Commission Européenne? Ou bien les conseillers communication ont-ils tellement peu de culture historique? 

Il  y aurait bien des raisons de critiquer le contenu de la vidéo: 

  • la Commission  n’est pas au-dessus des gouvernements, elle est à leur service. 
  • Ursula von der Leyen félicite la France….de récupérer un argent qu’elle a elle-même versé, selon un calcul où elle est contributeur net de 70 milliards

Mais il y a plus grave encore. En félicitant la France pour la remise en ordre de son budget (alors que la dette publique s’élève à 120% du PIB), pour ses investissements dans l’économie verte et dans le numérique, la présidente de la Commission européenne prend parti dans la campagne présidentielle française, ouvertement, en faveur d’Emmanuel Macron. Cette annonce faite alors que les Etats-membres n’ont pas encore tous donné leur accord à la forme définitive du plan de relance est un coup de pouce ostensible au président français, qui sera vraisemblablement candidat à la réélection. 

On demande au CSA que ce soit décompté du temps de parole de la campagne Macron? 

Abonnez-vous à notre newsletter

Les droites de Husson

Soyez les premiers à connaître les 1001 secrets des droites françaises à l'approche des élections présidentielles. La lecture intégrale de cette lettre est comprise dans l'abonnement à 9,90 €/mois !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

114 Shares:
8 commentaires
  1. Il y a peu quelqu’un faisait remarquer ici même, dans un commentaire désabusé que tout (je suppose qu’il voulait dire, le verbatim officiel et para officiel…) de nos jours, ce n’était que de la fumisterie. Confirmation ! Et je le félicite puisque dans les jours délétères que nous traversons, ça doit lui faire du bien…

  2. Outre le fait d’un soutien à Emmanuel Macron en jetant un susucre à la France, cette déclaration d’Ursula von pourrait couper l’herbe sous le pied de certains candidats intéressants et dont un des points du programme est la sortie de l’Europe; je pense, par exemple, à François Asseilneau. Il y en a sans doute d’autres …

  3. Macron fait feu de tout bois et profite de son statut pour, depuis des mois, faire campagne avant même d’avoir déclaré sa candidature.

    Je doute évidemment que son temps de parole à venir soit amputé des heures de discours qui ont précédé…

  4. Non, nous ne sommes pas à une autre époque: l’histoire ne revient jamais en arrière par contre elle peut se répéter et à ce niveau on ne peut pas se contenter de demander au CSA que ce soit décompté du temps de parole de la campagne Macron car cette intrusion de Madame Ursula von der Leyen dans une campagne électorale française en cours va bien plus loin: elle tend à enterrer définitivement la souveraineté française reconquise difficilement après Vichy. En effet, ne croyant plus en l’avenir de la France en tant que Nation souveraine, la caractéristique et la raison d’être du pétainisme a été pendant 5 ans d’essayer de faire de cette contrée qu’on appelait encore france (bien que déjà démembrée avec le rattachement de l’Alsace/Lorraine et la zone occupée ) la “fille aînée” de la Grande Allemagne. La Grande Allemagne étant aujourd’hui la dite “Union Européenne” il est donc normal que celle qui la personnifie tende la main (la poignée de main de Montoire???), à celui qui lui semble le plus à même de porter cette conception actualisée de l’histoire et du leadership de l’Europe. Il est évidemment entendu pour elle que nous sommes évidemment ravis de récupérer juste un peu plus de 10% de ce que nous lui avons verser tout comme nos grands parents étaient évidemment ravis de manger des rutabagas à la place des pommes de terre qu’ils envoyaient pour l’effort de guerre de la Grande Allemagne.

    Bien sûr mon commentaire avec ce parallèle entre la situation de la France et de ses “élites” politiques européistes d’aujourd’hui et celle de 1940 est de l’ordre de la farce mais c’est au sens de faire un rappel de ce qu’il ne faut jamais oublier et qui est que, quand l’Histoire se répète, par la force des chose, « la première fois l’Histoire se répète comme tragédie, la seconde fois comme farce. » (Karl Marx, Le 18 Brumaire de Louis Bonaparte). Le tout est de savoir qui pourrait être bientôt le Louis Bonaparte ou le Pétain ( en espérant que ce ne soit pas à la fois le Louis Bonaparte ET le Pétain) de la farce à venir après celle de la ” guerre” (comme ils disent) organisée depuis 2 ans avec le covid

  5. Comme la HAS, la HADOPI, qui d’ailleurs fusionne avec le CSA pour faire un truc encore plus opaque, ou la HATVP, ces organismes, hormis nous coûter un pognon de dingue, ne servent à rien. Mais on peut penser qu’ils doivent bénéficier de l’aide de Mc Kinsey…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer