Montréal: succès de la manifestation contre la dictature sanitaire

La manifestation contre la dictature sanitaire organisé samedi 1er mai 2021 par le mouvement Québec Debout a été un franc succès. Pourtant, les autorités s'étaient ingéniées à décourager organisateurs et manifestants. Mais les dizaines de milliers de personnes présentes témoignent du soulèvement pour les libertés qui se répand progressivement partout où les gouvernements utilisent le Covid pour restreindre les libertés fondamentales. (par Blanche Chevalier)

Louis Fouché disait à Nîmes que nous sortions d’un « endormissement » dû à des crédits à rembourser, à un confort sécuritaire dont on ne veut pas sortir.

Au Canada, a contrario, le mouvement « Québec Debout » a invité à une manifestation contre les mesures sanitaires anti-Covid excessives et pour la liberté de choix, le samedi 1er mai 2021, à Montréal, près du Stade Olympique. A noter, le Québec enregistre environ le tiers des quelques 900 000 cas de coronavirus recensés à ce jour dans tout le Canada, et près de la moitié des 22 000 morts. Preuve que les politiques de confinement ont été inefficaces.

Incohérence du gouvernement canadien

Si l’organisation prévoyait environ 15 000 participants, la plupart des journaux canadiens parlent de « quelques dizaines de milliers de manifestants », encadrés par une imposante présence policière. Le Journal de Montréal en compte 30 000. Comme le précise d’ailleurs ce dernier, le gouvernement a fermé au dernier moment, sans prévenir, le centre de vaccination du stade, sous prétexte que la manifestation ne passait pas loin. Alors que le parcours était établi et convenu avec la préfecture de la ville, il s’agissait de ternir l’image des manifestants, faisant ainsi sous-entendre et accuser la manifestation d’ «anti-vaccin». L’un des organisateurs, Daniel Pilon, a donc précisé : « On n’est pas anti ou pro-vaccins, on est pro-choix. »

La liberté de choix

La manifestation n’est donc pas dans une optique anarchiste, elle est simplement pour la défense de la liberté, liberté de choisir. A Montréal, ce 1er mai, la foule scandait : « Liberté, liberté, liberté », « non au masque, non au couvre-feu, non au passeport sanitaire ».

Avec la manifestation de Montréal, le Courrier des Stratèges commence à recenser tous les rassemblements qui indiquent la lassitude d’être « fliqué », menacé, contraint par des règles dont l’efficacité n’est pas prouvée ? Visiblement, le gouvernement du Québec n’est pas près à entendre le besoin de liberté des citoyens puisque il n’a été préoccupé que d’une chose: ternir la réputation des manifestants.

Mais l’affluence plus importante que prévu témoigne de ce que la liberté de choix est une aspiration naturelle et rationnel de tout individu.

Abonnez-vous à notre newsletter

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

105 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer