Véran déroule pas à pas la pelote de la vaccination obligatoire

En donnant les premiers détails sur la campagne de vaccination des adolescents, Olivier Véran a fait franchir à la France une étape que l'ensemble de l'Europe va courir. Il s'agit bien entendu d'un glissement progressif vers la vaccination obligatoire des enfants, qui sera très probablement instaurée dans les mois à venir, alors même que nul ne sait si la pandémie est durable. La stratégie est élaborée au niveau européen dans un véritable secret et selon un agenda qui n'est pas communiqué par la Commission Européenne.

Olivier Véran s’est livré à un véritable numéro de claquettes devant les caméras de TF1 hier (annoncé par la chaîne dans la journée comme un événement sportif) pour donner les premiers détails sur la vaccination des adolescents, étape indispensable à la mise en place future de la vaccination obligatoire des enfants en régime de croisière. Comme nous l’avions annoncé dans la vidéo ci-dessus, une véritable campagne de communication se met en place pour faire avaler la couleuvre d’une stratégie européenne décidée et déployée en dehors des traités. 

La vaccination des adolescents, une décision européenne

En apparence, c’est la France qui décide. Mais l’autorisation de vacciner les adolescents est en réalité venue de l’Agence Européenne du Médicament (EMA) vendredi dernier. Le Conseil de Défense tenu hier a décidé de l’avaliser et de l’appliquer en France en urgence, alors que le Conseil Scientifique français n’avait pas encore rendu son avis. Voici une parfaite illustration de la dépossession de notre souveraineté sanitaire et de son transfert à Bruxelles en catimini et sans délibération démocratique. 

Cette précipitation pose de nombreuses questions sur l’agenda caché de l’Union en matière de vaccination. L’Allemagne appliquera la même décision le 7 juin. 

Il devient en tout cas évident que l’Union coordonne une véritable stratégie vaccinale qui n’a guère été discutée par les Etats-membres, et qui n’est pas prévue par les traités. 

L’opaque stratégie de l’immunité collective

Officiellement, et selon les propos tenus hier par Olivier Véran, la mesure se justifie par la recherche d’une immunité collective dont aucun scientifique n’a aujourd’hui démontré le fondement. Rappelons que, fin octobre 2020, une étude britannique avait fortement mis en doute la possibilité d’une telle immunité

Dans la pratique, et faute d’une délibération démocratique sur cette stratégie de l’immunité collective qui ne semble pas devoir être expliquée au simple citoyen (pourtant moteur dans cette affaire), il semblerait que le gouvernement tente d’atteindre un seuil suffisant de vaccination dans la population pour dégager cette immunité. 

Vers une vaccination obligatoire pour les enfants

L’extension de la vaccination aux adolescents s’explique donc à la fois par cet objectif non expliqué, et par le besoin d’écouler un maximum de doses commandées à l’Union, alors que de nombreux pays ont à peu près épuisé la quantité d’adultes disposés à se faire vacciner librement. On manque ici d’une étude d’ensemble pour savoir combien de doses commandées sont encore disponibles, et à quelles difficultés se heurtent les autorités pour les utiliser. 

Mais l’agenda européen obéit probablement à un autre objectif non discuté ni disputé : à terme, la mise en place d’une vaccination obligatoire pour les enfants, dont l’efficacité sanitaire laisse perplexe, mais qui satisfera tous les idéologues de la vaccination entendue comme meilleure voie du salut pour l’humanité nouvelle. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

174 Shares:
22 commentaires
  1. Et ça au moment ou un nombre de plus en plus important de pays qui ont très peu vacciné voient s’effondrer les contaminations et les morts avec l’ivermectine et les soins précoces . Ou certains scientifiques mettent en évidence les effets néfastes cachés et des risques sur le système de reproduction humain . Cette fois on marche sur la tête .

    1. Si l’on veut regarder réellement les choses en face, la République en Marche est une formule chimique complexe, je l’ai déjà expliqué ici maints fois sous les articles d’Eric Verhaeghe, de :

      – pétainisme (collaboration avec l’ennemi de la Nation) et nazisme (Rivotril et refus de soigner les malades ; interdiction de prescrire ; vaccination obligatoire avec des produits mortels dans 12.500 cas en Europe – statistiques d’EudraVigilance ; essais thérapeutiques interdits par le Code de Nuremberg) ;
      – soviétisme (goulag et pravda) et maoisme (Young Leaders) ;
      – castrisme (persécution et exécution sommaire des opposants) et madurisme (Dominion et SCYTL) ;

      Et j’en oublie tant…

      Ah oui, la psychopathologie du locataire du 55, qui en temps normal, mettrait ce type de profil psychiatrique, artiste raté augmenté d’une personnalité schizophrène, dans une camisole. Surtout quand les morts de sa politique infâme se comptent désormais en dizaines de milliers.

  2. Cette stratégie criminelle à base d’ARNm poursuit un but qui semble de plus en plus évident, caché, et dont les finalités sont obscures. Les médicaments à base d’ARNm ont des effets inconnus sur l’organisme. Les règles élémentaires de prudence voudraient qu’on stoppât immédiatement cette folie vaccinale. Mais le dogme semble puissant, et les motivations secrètes. Cela va mal se finir…

    1. Effets qui, pour certains se trouvaient dans un rapport de Pfizer qui est sorti depuis peu au Japon . Une étude récente montre que c’est la protéine Spike qui est problématique car toxique . L’étude se trouve sur francesoir d’hier traduction et pdf des données . Sur le blog https://pgibertie.com, en cherchant dans les articles récents il y a aussi le cas du Mexique très intéressant . unpeudairfrais.org fait le point sur l’hécatombe après vaccination en UK, Israël et d’autres pays ayant massivement vacciné, ça donne envie…

  3. Et pendant ce temps on ne trouve plus (avec des ruptures de stock pendant des mois) de vaccins contre la tuberculose, qui n’est plus obligatoire…
    Alors que le rapport coût bénéfice est sans commune mesure avec les soi disants vaccins anti COVID.

  4. Au hasard, peut-être pour essayer de nettoyer le marigot en faisant un nettoyage par le vide si la CPI ou autre ne fait pas son boulot

  5. Le problème est surtout l’équilibre bénéfice risque de la vaccination pour les moins de 20 ans. Le nombre de jeune hospitalisé pour COVID est très très faible. Le vaccin créera probablement plus d’effets secondaires que de personnes protégés en fait. On sent que la volonté de vacciner els plus jeunes n’est pas pour leur bien mais pour protéger els plus vieux, dont font systématiquement parti les politiques au passage … On envoie la jeune génération au front “quoi qu’il en coute” pour protéger la retraite dorée des anciens …

    1. Pourquoi moins de 20 ans? Sans comorbidité le risque n’est pas supérieur à celui d’une grippe saisonnière jusqu’à 50-60 ans . Quand à la protection des plus vieux, vous êtes à mourir de rire, allez voir la surconsommation de rivotril en EHPPAD et revenez me dire ça sans rire . Ces salopards n’ont aucune excuse à part leur besoin des voix des abrutis qui leur en trouvent .

    2. Bonjour
      Je suis contre le vaccin que ce soit pour les enfants ,les jeunes et les moins jeunes Les jeunes c’est notre avenir j”ai des petits enfants entre 3ans et 24 ans
      que souhaite voir avancer dans la vie et tous ceux qui sont de cette génération
      quand à protéger la retraite dorée des anciens je ne suis pas d’accord j”ai travaillé 44anset ma retraite est l équivalent du SMIC et j’en connais qui ont moins et quand j’ai commencé à travailler c’était 6 jours par semaine et 3semaines de CP J’ai 73ans Alors!!!!!!

  6. Hors de question que nos enfants servent de cobayes à ces pourris.
    Rendre obligatoire l’injection de substances expérimentales est illégal. La Convention d’Oviedo et la loi kouchner leur restent opposables.

  7. Question…
    Je suis fils de professeur de médecine…
    Ma compagne est médecin, son ex-mari est chirurgien, leur fils est ingénieur et médecin, sa compagne est médecin…
    Pourquoi fait-on absolument tout, en pratique, pour éviter des fausses vaccinations (injection de sérum physiologique, par exemple), s’il s’agit uniquement d’écouler des doses.
    De nombreux professionnels de la santé, jeunes et en bonne santé, ne souhaitent pas être vaccinés pour le moment. Ils estiment ne pas présenter un danger réel du fait des mesures qu’ils prennent, mais sont contraints par mesure administrative de subir un vaccin dont on ignore tous les effets à moyen et long terme.

  8. Bonjour,

    Concrètement, on peut quoi pour lutter contre ces tarés et ne pas arriver à l’obligation ?

    S’ils arrivent à 90 %, sans obligation, il nous lâcheront ?

    On se sent complètement démuni.
    Merci.

  9. Ils nous les brisent menues !!!
    Cette folie vaccinatoire me laisse pantois. Elle ne fait que diminuer nos défenses immunitaires : trop de vaccins tue le vaccin.

  10. “L’opaque stratégie de l’immunité collective

    Officiellement, et selon les propos tenus hier par Olivier Véran, la mesure se justifie par la recherche d’une immunité collective dont aucun scientifique n’a aujourd’hui démontré le fondement. Rappelons que, fin octobre 2020, une étude britannique avait fortement mis en doute la possibilité d’une telle immunité. ”

    Par contre, moi, je me demande s’ils ne rechercheraient pas plutôt une contagiosité collective puisque les vaccinés à l’ARN sont positifs au virus covid et à la protéine Spike. Peut-être aussi au VIH et à la malaria ?

    1. LE problème principal de cette planète est la sur-population – croyez-vous vraiment que ça soit un hasard si le vaccin se concentre énormément dans les organes reproducteurs, provoquant fausses couches à la pelle et défauts de fertilité !?! (cf le lien donné plus haut par pazibou, qui est le développement de ce que certains médecins américains non-vendus à big pharma disent depuis environ un mois.)

  11. depuis 1 an on nous dit tout et son contraire- on est dirigés par la peur – les infos sont des intox – “Ils” ne cherchent pas à nous protéger mais à SE protéger – quant au vaccin il sert à engraisser les labos !!!les PDG de moderna et biotech en sont à 4 MM de dollars de fortune récente !!! chercher l’erreur …
    quant à se vacciner: pas question pour moi car on ne nous dit pas tout !!!- mais comment voyager à nouveau ? ”leur pass ”est en fait une obligation déguisée .
    j’ENRAGE

    1. Pour les thérapies géniques qui se font à tort appeler vaccins, c’est assez simple, elles forcent le corps à fabriquer de la protéine de Spike, manque de bol, elles passent aussi dans le sang (tout le monde _pensait_ qu’elles stagnaient là où elles sont injectées), permettant l’attaque de tous les organes, cerveau inclus, puisqu’elles passent également la barrière-hémato-encéphalique, provoquant thrombus et myocardites chez les plus faibles – encore plus inquiétant, la dernière étude du Salk Institute (genre d’institut pasteur américain) vient de confirmer ce que les vrais médecins américains regroupés en association craignaient, à savoir que même débarrassé de son noyau (remplacé par un autre qui est bénin), le virus est tout aussi actif, c’est donc, suivant une logique sans faille, que c’est cette protéine qui est l’élément actif attaquant le corps humain. Notons qu’un avis a été rendu aux USA par cette association de médecins, prévenant des pires difficultés à venir dans le cas de transfusions sanguines dont le sang proviendrait de piqués.
       
      Sinon, pour voyager (de préférence en aller-simple…), il faudra faire une PCR (en exigeant absolument que son Ct soit noté sur le papelard) et, pour ceux qui reviendront, bien se renseigner avant de partir sur le coût et le délai induit par une PCR faite à l’étranger avant embarquement (pour l’Espagne, on sait déjà que c’est €105, soit €420 pour une famille avec 2 enfants, ce qui n’est pas neutre.)
       
      Sinon, pour éviter d’enrager, il faut se rapprocher des groupes constituants (V. ceux d’Étienne Chouard, qui sont les plus aboutis ou simplement son bouquin) qui préparent la constitution citoyenne de demain, un demain qui déchantera pour le tout petit pourcentage qui tâche aujourd’hui de forcer ceux qui ne sont rien à se faire injecter l’un des 4 poisons de big pharma dans le corps (pour en savoir plus, prenez le temps de visionner la vidéo qui se trouve à l’URL que j’ai donnée plus haut.)

  12. Il n’y a pas à rendre obligatoire une ” vaccination ” en phase 3 des essais , avec une AMM provisoire de 1 an . J’espère que dimanche le peuple votera bien et surtout pas pour ces gens pro-vaccins !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer