Les modèles faussement alarmistes du climat et du covid

Une domination par la peur s’installe insidieusement qui permet à nos démocraties de basculer dans un totalitarisme consenti. Des modèles prévisionnistes, même démentis par les faits, sont utilisés et cautionnés par les medias subventionnés. Ils permettent de faire passer des mesures moyenâgeuses, de nous forcer à changer de modes de vie et d’organiser un gigantesque transfert de richesse ou de pouvoir. Climat et covid : même traitement politique.

Dans les deux cas, Climat et Covid, des experts adoubés par les gouvernements et relayés par des médias complaisants propagent la peur dans le public en s’appuyant sur des modèles dont les prédictions ne s’avèrent pas, pire encore sont démenties par des scientifiques traditionnels, ceux qui persistent à douter.

La peur diffusée par ces modèles permet cependant d’empiler des législations liberticides transformant nos démocraties en dictatures consenties.

Le dernier ouvrage de Koonin, ancien conseiller énergie et climat d’Obama, décrit pour un profane les modèles dont se sert le GIEC pour prédire l’évolution climatique. L’atmosphère terrestre est ainsi décomposée en cubes de 10 km de côtés. À chaque cube élémentaire, on applique ensuite des hypothèses et on regarde comment évolue le tout. Imaginez une peinture pointilliste.

Paul Signac, le magicien

En regardant la toile de loin, vous voyez un tableau descriptif d’une « réalité ». En vous rapprochant, vous constatez toutefois que le tableau est décomposé en points chromatiques élémentaires.

L’art du pointillisme grossier et non figuratif

Maintenant, imaginez la toile de Signac réalisée en projetant des louches de couleurs primaires, la taille de la toile ne changeant pas. Vous n’auriez plus un tableau figurant quelque chose mais un pâté de couleurs primaires sans signification même si vous preniez beaucoup de recul.

Le cube de 10 km de côté est à l’atmosphère ce qu’une louche de couleur serait à une oeuvre pointilliste. Cela ne peut décrire la réalité même de loin. S’il fallait donner une seule raison et une seule : les nuages sont bien souvent des cubes de moins de 10 km de côté et les nuages sont des acteurs de l’effet de serre.  Voilà qui est bien embêtant.

Ne perdons pas de vue que les modèles de simulation du climat sont ajustés en permanence pour coller au passé. La prédiction du passé est exacte mais la prédiction du futur ne l’est pas en l’état actuel des modèles.

Prenez du recul : les banquises polaires existent encore !

Deux fausses prophéties (parmi beaucoup d’autres) :

La température de l’atmosphère s’élèvera de 9°C durant le prochain demi-siècle Magazine Science & Vie, numéro 633, avril 1970.

Nous sommes dans le demi-siècle en question.

Une étude récente nous avertit qu’elle [la banquise] pourrait avoir complètement disparu l’été dans 7 ans seulement, Al Gore, décembre 2007

Il s’est écoulé presque 14 ans depuis cette prédiction, soit le double de la durée, et nous voyons toujours la banquise en Arctique comme en Antarctique. Dans ce dernier continent, elle a même connu une expansion comme le montre cet article scientifique !

Ces échecs et déconvenues répétés n’empêchent pas tout climato-sceptique affiché – même si son pedigree scientifique est irréprochable – d’être mis au ban des médias, quand il n’est pas excommunié de son université pour mal-pensance (hérésie). Ceci n’est pas une exagération. Comme l’indique l’hérétique François Gervais dans son livre Merci au CO2, la liste des brebis galeuses est tenue à jour comme le révèle Forbes et Wikipedia la relayait avant de finalement la supprimer ce qui lui valut les cris d’orfraie des bien-pensants.

En science, une théorie, même empirique, doit être prédictive. Si elle ne l’est pas, si elle est ultérieurement démentie par les faits, il faut la considérer comme fausse. Jusqu’à présent les modèles climatiques n’ont pas été prédictifs … tout comme les modèles des épidémiologistes !

Prenez du recul : le Covid ce n’est pas la Grande peste

Au début de la médiatisation de l’épidémie de Covid-19, des experts se relayaient dans les medias agitant des prévisions de mortalité toutes plus effrayantes les unes que les autres. 2,2 millions de morts aux États-Unis si on ne faisait rien et 1,1 million de morts si on faisait quelque chose. Où en sommes-nous en juin 2021 ? 611 000 décès au 1° juin aux États-Unis, sachant que la gestion de Trump fut qualifiée de désastreuse. Les statistiques mondiales sont disponibles, n’importe qui peut les consulter. Au total, 172,5 millions de cas recensés dans le monde et 3,7 millions de décès. Non, le Covid ce n’est pas la grande peste qui décima l’Europe ! Décès rapportés à la population aux États-Unis : 0,18%. Décès rapportés à la population en France : 0,17%. Aujourd’hui, sur 7 milliards d’individus, 172,5 millions (2,5%) ont contracté le Covid et 3,7 millions en sont décédés (0,05%). Et le gros de la pandémie semble passé.
 

Nombre de cas de Covid 19

Nombre de décès dus au Covid 19

Comme on peut le constater sans posséder de doctorat en statistiques, les cas plafonnent comme les décès.

L’écart entre les modèles « prédictifs » et la réalité est tel que ça tousse un peu dans certaines instances scientifiques. Ce qui nous vaut ce genre de titres :

Quelle était l’erreur des modèles et pourquoi ?

Statistiques « mal interprétées, voire biaisées », dénonce un mathématicien. « Biaisé », en sciences, c’est un terme presqu’insultant…

En Allemagne, en Suisse, le public commence à demander des comptes aux décideurs qui se sont laissé bourrer le mou (au mieux) ou qui ont profité de la situation pour étendre leurs pouvoirs.

Et en France ? En France, il est question de vacciner la population âgée de 12 à 18 ans, population qui est cependant exposée à un risque infime.

Il serait temps de réaliser que l’État ne nous protège plus. L’État nous rançonne pour nous protéger de risques imaginaires, tout en omettant de protéger nos droits essentiels (liberté, propriété, sûreté, résistance à l’oppression). Arracher de l’argent contre une fausse protection, cela s’appelle, tout simplement, du racket.

317 Shares:
18 commentaires
  1. Quand on lit Christian Gerondeau, on se rend compte que la thèse du “réchauffement climatique d’origine anthropique”, de la même manière que la thèse vaccinale du Covid, sont de vastes fumisteries organisées par les Green d’Allemagne, la Chine, et un tiers par le Parti Démocrate US et ses minorités vertes, LGTB, progressistes, anti trumpistes. Au départ de toutes ces monstruosités quasi nazies, il y a les thèses malthusiennes de “La Bombe P” de Paul R. Ehrlich (1968).

    1. et vous oubliez LREM, LR, RN, et tous les partis de France en général; même un petit parti soit-disant libéral s’est associé à une association écologie bleu; à ma question pourquoi? la réponse : “mais les électeurs veulent de l’écologie!”
      depuis il est aussi rayé de ma considération, dommage de se prostituer comme ça

  2. Pourquoi se gêner, puisque cela fonctionne. Tout au renouvelable, tout le monde vacciné obligatoirement, il y a quand même un bon pourcentage d’abrutis qui écoutent cela avec intérêt et acquiescent.

    1. Non, c’est la chambre d’écho médiatique qui vous donne cette impression . Les kmers verts font entre 5 et 7% maxi à chaque élection . Ils n’existent que par l’abstention qui favorise toujours les extrêmes, ce sont les seuls assez motivés pour se déplacer .

      1. Les khmers verts! On aura tout vu. Tout doit être sacrifié au Kpital et vous tirez sur quelques écolos même pas rouges dedans. Moi qui suis rouge (et noir) dedans, mais pas khmer au point de purger la société de toute la vermine réactionnaire et bourgeoise qui grangrène la société et obscurcit l’avenir, je vous invite juste à éteindre votre télé, allumer votre cerveau et cultiver un petit jardin, lire autre chose que la presse des milliardaires, être un humain pensant, c’est pas facile je sais. Bon courage.

        1. J’ai l’impression que quelque chose vous échappe, n’est ce pas justement cette presse que vous écoutez? Il n’y a qu’elle pour vouloir nous imposer les délires scientistes d’abrutis qui sont financés par ceux que vous dénoncez . Un peu plus de science ne vous ferait pas de mal, mais, bon, on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif . Gardez vos certitudes au chaud et lâchez nous les baskets, votre religion ne nous intéresse pas et ce n’est pas près de changer vu qu’elle n’a ni queue ni tête .

  3. Excellent article de Simone Wapler !
    Les 3 plus énormes fake news (malgré la réalité sous-jacente) de notre époque sont probablement en effet :
    – l’épidémie du Covid 19 et son traitement,
    – le réchauffement climatique et sa cause supposée,
    – l’Union Européenne comme espace démocratique.
    Sur ces 3 sujets parfaitement manipulés, critiquer la position officielle nous condamne à être ostracisé.
    Il me semble que leur point commun serait plutôt des fondations milliardaires comme la fondation Rockefeller qui a financé les débuts de l’UE dans les années 50/60 avec la fondation Ford, qui a “suggéré” à Reagan & Tatcher de créer le GIEC à la fin des années 80 et qui “travaille” sur le concept de pandémie prétexte à réorganisation du monde depuis au moins 2010 http://www.nommeraadio.ee/meedia/pdf/RRS/Rockefeller%20Foundation.pdf
    En tout cas, à force de couardise et/ou de conformisme et/ou de bêtise, nous approchons de leur FUSION autour du port de l’identité numérique https://youtu.be/gWzGQruMXO0 : un espace géographique dirigé par des fonctionnaires non élus soumis aux injonctions de lobbys (OTAN, finance, Big Pharma, etc) – l’Union Européenne – qui semble, seul (les USA, Israel, la GB, la Russie, etc y ont renoncé semble t’il, la Chine l’a déjà !), mettre en place le traçage de l’entièreté de sa population (via le prétexte fallacieux de la vaccination anti-Covid) pour contrôler (entre autres choses), bientôt, sa consommation de pétrole (via le prétexte fallacieux des émissions de CO2 : déplacements, activités, alimentation). Youpi, merci les moutons !

    1. Fake news :
      1 : le virus existe comme d’autres, qui ne connait personne l’ayant attrapé?
      2 : le dérèglement climatique dû au CO2 existe, qui est trop jeune ou vivant
      suffisamment hors sol pour ne pas le vérifier?
      3 : L’UE existe comme espace “démocratique”; mais qui n’est pas assez lucide
      pour se rendre compte que partout dans le monde,
      le système électoral est une fumisterie?
      Où sont donc ici les Fake news???
      J’en citerai quelques-unes : L’hydroxychloroquine tue. le réchauffement climatique est une invention des écolos, les ovnis ont atterri dans mon jardin 🙂 Bon courage pour le décryptage de vos médias favoris!

      1. ?!? Non, j’ai du mal m’exprimer : bien sûr, personne nie que le Covid existe ou que les températures aient augmentées depuis plus d’un siècle. C’est le story telling autour/leur traitement qui est dans les 3 cas une fake-news. Ils ont au départ une réalité. Mais ces 3 sujets sont des opportunités parfaitement montées en épingle par des gens/des organisations dont c’est l’intérêt, financier notamment. A titre d’exemple, non, le Covid n’est ABSOLUMENT pas la cause de l’effondrement économique en cours (qui date à minima de 2008). C’est une maladie somme toute peu létale (autour de 0,2%) et qui se soigne très souvent (par exemple, avec les fameux AZI et HCQ interdits volontairement par les gouvernants). Rien ne justifie qu’on en parle soir et matin partout depuis 1,5 an, sauf l’ingénierie sociale en cours. Le traitement médiatique de ces 3 sujets relève de l’escroquerie. La surmortalité finale de cette terrible épidémie est de 3% en Suède, et essentiellement des personnes en fin de vie, dans un pays qui n’a appliqué aucune restriction “vendue” comme des solutions sanitaires. En ce qui concerne l’écologie, je vous propose le texte suivant : https://lesakerfrancophone.fr/capitalisme-et-ecologie
        L’écologie qu’on vous vend n’a strictement aucun rapport avec la protection des espèces, la lutte contre la pollution ou votre santé… Ce que je voulais écrire, c’est que si le Covid était le problème, on n’interdirait pas les médicaments qui le soignent en fermant des lits d’hôpitaux; si on voulait protéger notre planète, on n’imposerait pas les éoliennes et les voitures écologiques (qui sont justement des aberrations de ce point de vue là). En ce qui concerne l’UE, il ne suffit pas de regarder ce qui se fait en Corée du Nord pour se rassurer mais juste se demander en quoi notre démocratie s’est renforcée en perdant totalement notre souveraineté au profit d’une structure technocratique dont les décideurs ne sont même pas élus ? Je souhaitais seulement dire que ces 3 sujets sont liés et procèdent de la même ingénierie sociale, menée souvent par les mêmes personnes/groupes.

        1. Ne perdez pas votre temps avec ce troll, il ne lit pas les réponses, il est là pour réciter son bréviaire . En plus il est mauvais, en trois mots on a compris à qui on a affaire .

  4. Deux mots sur le pseudo réchauffement climatique, et l’origine et les causes réelles des variations de température sur Terre.
    Il est avéré que la température, plus élevée dans les temps anciens, s’abaisse graduellement.
    Mais globalement, le mensonge du « réchauffement climatique » est destiné à faire croire que le régime de l’oligarchie actuelle et de ses (faux) savants, peuvent apporter tous les progrès, même ceux du climat.
    On observe dans la nature deux espèces de mouvements : des mouvements « spontanés » et des mouvements « transmis ».
    Cette seconde cause de mouvement engendre des déplacements qui déterminent la plupart des phénomènes météorologiques en dérangeant la stabilité de l’enveloppe gazeuse de la terre.
    Nous voyons que c’est cette cause qui détermine la chute des corps à la surface terrestre. Mais cette réaction constante de l’azote vers la terre, qui lui a pris sa place dans l’espace, n’est pas la seule réaction qu’il exerce. Il tend aussi à se dilater dans une autre direction, c’est-à-dire vers les régions célestes de l’infini.
    De ce côté il est contenu par l’action dynamique des radiations qui le frappent incessamment.
    Mais les radiations ne sont ni immuables ni éternelles, elles sont, au contraire, dans un état constant de variabilité. Or, chacun des changements qui surviennent dans leur mode d’action se traduit, dans les profondeurs de notre atmosphère, par un changement d’état de la réaction de l’azote. Si la pression des radiations devient moins forte, l’azote se dilate ; tous les corps qu’il comprimait se dilatent aussi : c’est la chaleur. Si la pression devient plus forte l’azote augmente sa réaction vers la terre, il comprime plus fortement les corps qui en occupe la surface : c’est le froid.
    Si la pression en plus ou en moins est accidentelle, si elle n’intéresse qu’un seul point de l’atmosphère, il en résulte un changement de densité qui, en se propageant aux couches les plus voisines y détermine « un courant ». C’est le vent.
    Si un seul faisceau de radiation vient à manquer subitement, c’est un vide subit qui est offert au besoin d’expansion de l’azote et dans lequel il se précipite en tournoyant : c’est une trombe, une tornade, un cyclone. Le mouvement commencé dans les régions élevées de l’atmosphère se propage de haut en bas. Lorsqu’il atteint la surface terrestre, le bouleversement des éléments atmosphériques, qui en résulte, détermine toutes sortes de ravages.
    Ainsi donc tout ce qui se passe sur la terre à une cause cosmique ; tout dépend de l’action des astres. C’est dans les profondeurs de l’océan céleste qu’il faut aller chercher la cause de la plus légère brise qui souffle autour de nous. La terre y est étrangère.
    Lien : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/cosmogonie.html

    1. C’est du grand délire auto-rassurant! La négation de la science,la science non corrompue par le Kpital j’entends, atteint des degrés inimaginables! Le poème est joli, mais un peu trop financé par les industries du pétrole à mon goùt!
      Bon courage pour la suite.

  5. Assimiler la déglingue du climat au covid comme inventions destinées à la manipulatiion, voilà un exercice des plus malhonnêtes! Si le covid est bien un outil d’asservissement par la peur, le bordel climatique est juste une vérité que l’on tend au contraire à minimiser, voire nier.
    Et pourtant il y a un lien écologique entre l’une et l’autre. C’est peut-être pour cela que vous tenter de nier les 2 en même temps, par déni du réel et collusion avec le capital.

    1. il n’y a pas de “bordel climatique”, il y a l’évolution naturelle du climat, qui n’a jamais cessé, et à laquelle, l’homme s’adaptera sans souci, comme il l’a toujours fait.

  6. “L’État nous rançonne pour nous protéger de risques imaginaires…”
    certes mais il peut le faire parce-que nous sommes faibles et globalement consentants.
    Notre manque de connaissances, de confiance, permet à la peur de s’installer en nous et ainsi de réclamer une “protection” à n’importe quel prix !

  7. Vu que la majorité des gens n’en ont rien à cirer du climat, du respect de la nature, du réchauffement climatique, et ce même s’ils y croient, vous devez être rassurées de ce côté là ! (parce que si vous associez la politique éolienne ou les voitures électriques à l’écologie, vous êtes loin de la cible).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer