ūüéĖXavier Bertrand dit pr√©f√©rer les communistes aux identitaires….qui en savent un peu trop sur lui !

30.05.1968, manifestation de soutien au général de Gaulle.

Xavier Bertrand fait un pari qui l'am√®ne √† pr√©f√©rer s'allier et donner des gages aux h√©ritiers politiques de L√©nine, Mao ou Pol Pot que de faire alliance avec des Fran√ßais qui se pr√©occupent de la perm√©abilit√© de nos fronti√®res, de la transmission de notre h√©ritage historique et de l'incapacit√©, m√™l√©e de renoncement, de la R√©publique de 2021, quand il s'agit d'assimiler les √©trangers √† l'h√©ritage de Saint Louis, de Bonaparte et de Jaur√®s. Durant le d√©bat avec S√©bastien Chenu (RN) et Karima Delli (union des gauches), le pr√©sident de la r√©gion Hauts de France, candidat √† sa propre r√©√©lection, s'est l√Ęch√© : en d√©clarant "qu'il vaut mieux √™tre √™tre avec les communistes qu'avec les identitaires". Xavier Bertrand, en premier lieu, essaie de salir la r√©putation de militants politiques qui ont d√©busqu√© ses compromissions locales avec l'islamisme. En second lieu, il imagine que sa fa√ßon d'√™tre √©lu √† l'√©lection pr√©sidentielle est de faire du Rassemblement National - qu'il s'obstine √† appeler "Front National" - son seul ennemi. C'est peut-√™tre une strat√©gie qui marche lorsque la la participation √©lectorale est √† 34%, comme dimanche 20 juin dans les Hauts-de-France. Il n'est pas certain qu'elle paie si la participation repassait au-dessus de 50% voire de 70%. Surtout, ce n'est pas en m√©prisant des millions d'√©lecteurs √† la recherche d'un candidat exprimant la fid√©lit√© √† notre histoire et le besoin l√©gitime de protection qui est celui de toute soci√©t√© que l'on gouverne durablement.

Il a osé le dire: "Il vaut mieux être avec les communistes qu'avec les identitaires"

“Il vaut mieux √™tre avec les communistes qu’avec les identitaires”.¬† Il y a des phrases suivent un homme politique jusque dans les livres d’histoire, pour le pire. La r√©putation d’Emmanuel Macron se remettra-t-elle jamais de l’ignominieux “La colonisation est un crime contre l’humanit√©” prononc√© en Alg√©rie un jour de f√©vrier 2017 ?¬†¬†

Xavier Bertrand ose dire, un jour de juin 2021, qu’il pr√©f√®re les communistes aux identitaires. Le monde se d√©bat avec une √©pid√©mie caus√©e par la Chine communiste ? Eh bien Xavier Bertrand aime quand m√™me les communistes. Le communisme est un totalitarisme qui a caus√© plus de cent millions de morts dans l’histoire ? Pourtant Monsieur Bertrand d√©teste plus des jeunes gens, les “identitaires”, qui se rendent aux fronti√®res du pays pour souligner pacifiquement que l’Etat ne remplit plus une de ses missions premi√®res, le contr√īle et, si n√©cessaire, le blocage des individus entrant sur le territoire.¬† M√™me quand il a mod√©r√©, historiquement, ses pulsions de violence, le communisme a √©t√© l’un des modes d’organisations de la vie en soci√©t√© les plus inefficaces de l’histoire. Cependant Xavier Bertrand pr√©f√®re que la France d√©cline toujours plus sous le coup d’un √©tatisme rampant (dans l’instauration duquel les communistes ont jou√© un r√īle important √† la Lib√©ration puis dans les ann√©es d’union de la gauche)¬† plut√īt que d’aider √† reconstruire une droite qui r√©unisse entrepreneurs, d√©veloppeurs du capital culturel de la nation et souverainistes.¬†

Charles de Gaulle était identitaire parce qu'il était républicain !

Habituellement, on n’aime pas s’entendre rappeler les propos tenus par de Gaulle devant Alain Peyrefitte le 5 mars 1959:¬†

“‚ÄúC‚Äôest tr√®s bien qu‚Äôil y ait des Fran√ßais jaunes, des Fran√ßais noirs, des Fran√ßais bruns. Ils montrent que la France est ouverte √† toutes les races et qu‚Äôelle a une vocation universelle. Mais √† condition qu‚Äôils restent une petite minorit√©. Sinon, la France ne serait plus la France. Nous sommes quand m√™me avant tout un peuple europ√©en de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chr√©tienne. Qu‚Äôon ne se raconte pas d‚Äôhistoires ! ”¬† Un peu plus loin, De Gaulle ajoute : “¬ęSi nous faisions l’int√©gration, si tous les Arabes et Berb√®res d’Alg√©rie √©taient consid√©r√©s comme
Fran√ßais, comment les emp√™cherait-on de venir s’installer en m√©tropole, alors que le niveau de vie y
est tellement plus √©lev√© ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-√Čglises, mais Colombey-les-Deux-Mosqu√©es !¬Ľ

On ne compte plus les contorsions, y compris de gens admirant sinc√®rement le G√©n√©ral de Gaulle, qui se d√©battent avec de tels propos. Ce ne sont pas, disent-ils, des propos √©crits par de Gaulle lui-m√™me, c’est fix√© par un m√©morialiste √† partir de notes d’entretiens. C’est √† l’emporte-pi√®ce, etc. Mais argumenter ainsi, c’est passer √† c√īt√© de l’essentiel. Le G√©n√©ral de Gaulle a renonc√© √† la pr√©sence de l’Alg√©rie, comme d√©partement, dans la R√©publique fran√ßaise car il ne voulait pas de la transformation de la nation fran√ßaise -o√Ļ les hommes naissent libres et √©gaux et ont suffisamment de proximit√© culturelle pour d√©velopper et maintenir un ensemble fraternel – en un empire multiculturel faisant difficilement coexister des communaut√©s culturelles avec, in√©vitablement, cons√©quence du d√©clin des mŇďurs d√©mocratiques, la confiscation du gouvernement entre les mains d’une petite √©lite de pouvoir et d’argent.¬† C’est ce qu’aurait engendr√© in√©vitablement l’acc√®s de tous les Alg√©riens et d’autres ressortissants de l’Empire √† la citoyennet√© fran√ßaise. C’est ce que produit, depuis quarante ans l’existence d’une immigration massive de moins en moins assimil√©e par une nation qui ne croit plus en son destin commun. De Gaulle √©tait nationaliste ou, plus exactement, nationiste. Pour lui, seule la nation permettait la d√©fense des libert√©s individuelles et la mise en Ňďuvre des libert√©s √©conomiques. Seule la nation permet la transmission de notre histoire et ce “pl√©biscite de tous les jours” dans lequel Renan r√©sume la nation.¬†

On a d’ailleurs souvent soulign√© le paradoxe de l’antigaullisme de Jean-Marie Le Pen puisque, bien que n’ayant pas compris pourquoi de Gaulle ne voulait pas garder l’Alg√©rie, Le Pen est beaucoup plus proche du G√©n√©ral dans sa vision d’une identit√© nationale √† pr√©server que de bien des “gaullistes” d’aujourd’hui. Apr√®s la mort de Georges Pompidou, les pr√©sidents fran√ßais ont progressivement abandonn√© la d√©fense du mod√®le national au profit de l’entr√©e dans diff√©rents mod√®les imp√©riaux : le nouveau Saint-Empire romain germanique qu’est l’Union Europ√©enne et l’Empire am√©ricain. C’est d’ailleurs la cause majeure de l’√©chec de Nicolas Sarkozy : aussi sinc√®rement nationiste qu’il ait √©t√©, il a laiss√© l’Union Europ√©enne d√©cider du sort de sa politique de contr√īle de l’immigration.

Or la R√©publique ne peut √™tre que nationale ou elle n’est pas.¬† On peut pr√©f√©rer l’Empire √† la R√©publique romaine. Et cela semble √™tre le cas de Monsieur Bertrand. Mais il faut savoir que le monde des dirigeants fran√ßais n’y jouera qu’un r√īle minime : les d√©cisions importantes pour notre destin se prennent aujourd’hui √† Washington, √† Bruxelles, √† Francfort (si√®ge de la BCE) et √† B√Ęle (si√®ge de la banque centrale des banques centrales, la Banque des R√®glements Internationaux), √† Berlin et… √† P√©kin, capitale du plus grand r√©gime communiste subsistant.¬†

Xavier Bertrand à livre ouvert

Le d√©bat des trois t√™tes de liste de second tour en Hauts-de-France (de jeudi soir 24 juin 2021) vaut la peine d’√™tre regard√© d’un bout √† l’autre. S√©bastien Chenu y a manqu√© singuli√®rement de r√©partie. Imaginons qu’il ait pos√© la question √† Xavier Bertrand de savoir s’il pr√©f√©rait Pol-Pot ou le G√©n√©ral de Gaulle !¬† Cela aurait suscit√© les cris d’indignation du pr√©sident sortant de la r√©gion mais aussi un d√©but de d√©stabilisation. Imaginons qu’il ait trait√© Monsieur Bertrand de “petit t√©l√©graphiste de Monsieur Macron” quand le pr√©sident de la r√©gion s’est r√©clam√© de la dissolution – arbitraire – du mouvement G√©n√©ration Identitaire par le gouvernement pour justifier qu’il leur pr√©f√®re les communistes. Les t√©l√©spectateurs auraient √©t√© renvoy√©s au sentiment r√©pandu que Xavier Bertrand est plut√īt quelqu’un qui suit les puissants en courant apr√®s eux que quelqu’un n√© pour le commandement. Imaginons que S√©bastien Chenu ait rappel√© √† Monsieur Bertrand qu’ils avaient √©t√© ensemble √† l’UMP, ait justifi√© son choix de rejoindre le Rassemblement National et somm√© le pr√©sident de la r√©gion de justifier sa d√©rive vers la gauche. Imaginons qu’il ait gard√© pour un long d√©veloppement, au lieu d’avaler ses mots, la r√©alit√© des financements d’associations islamistes par le conseil r√©gional¬† depuis 2015.¬†

C’est d’ailleurs le cŇďur de la question: la vindicte de Xavier Bertrand contre G√©n√©ration identitaire vient en premier lieu de l’opini√Ętret√© avec laquelle Damien Rieu, candidat dans les Hauts-de France, a traqu√©¬† (voir le thread ci-dessus) les compromissions de Xavier Bertrand avec l’activisme islamiste.¬† On sent un homme soucieux de se d√©barrasser le plus vite possible du regard que porte la droite identitaire – et que devrait port√© tout √©lecteur de droite lucide – sur ce que Damien Rieu appelle, avec un certain humour son “islamo-droitisme”.¬†¬†

En face de S√©bastien Chenu, Xavier Bertrand n’a pas fait preuve d’√©norm√©ment de prestance. L’homme √©tait tr√®s nerveux au d√©but du d√©bat. Il reste d’un bout √† l’autre √©motionnel – la d√©testation du “Front National” rel√®ve chez lui de la croyance. Mais l’homme a une gestuelle apprise et des arguments tout pr√™ts qui d√©notent son travail de pr√©paration et son obstination dans la poursuite du r√™ve dans lequel il flotte comme dans un costume trop grand : devenir pr√©sident de la R√©publique.¬†

Xavier Bertrand applique m√©caniquement¬† une strat√©gie anti-Rassemblement National √† laquelle il ne renoncera pas une fois sa pr√©sidence de r√©gion assur√©e. On entendra tout au long de sa campagne pr√©sidentielle les m√™mes arguments, jusqu’au d√©go√Ľt : le Rassemblement National ment;¬† il prosp√®re gr√Ęce au malheur des Fran√ßais et, m√™me, il s’en d√©lecte ; le parti de Madame Le Pen est incomp√©tent √©conomiquement ; enfin, last but not least, ce parti est l’extr√™me-droite donc le mal en politique. Damien Rieu, de G√©n√©ration Identitaire, en campagne dans les Hauts de France (et dont on appr√©ciera la vid√©o o√Ļ il taille en pi√®ces Eric Dupond-Moretti), c’est, selon Xavier Bertrand, “l’extr√™me de l’extr√™me”.¬†

En fait, Xavier Bertrand, en bon chiraquien qu’il est rest√©, entend traiter le Rassemblement National de “parti nazi”. C’est le contresens historique commis sur le Front/Rassemblement National depuis quarante ans sous la pression du terrorisme intellectuel de la gauche.¬† Apr√®s 1945, la gauche, en particulier communiste, a voulu faire oublier que les fascismes √©taient dans leur noyau des partis de gauche, totalitaires. Il faut relire sur ce point les p√©n√©trants d√©veloppements qu’a consacr√©s Hayek au fascisme dans La route de la servitude.¬† Passe encore que Monsieur Bertrand soit inculte historiquement. Le grand enjeu est de savoir combien de temps encore un candidat qui pr√©tend √™tre de droite usera des vieilles ficelles intellectuelles de la gauche et fera du Rassemblement National son ennemi au lieu d’en faire un alli√© dans la conqu√™te du pouvoir.¬†

Présidentielle 2022 : Les trois scénarios du pire

Depuis les r√©sultats du premier tour des √©lections r√©gionales, les forces en pr√©sence sont dans le d√©ni de r√©alit√©.¬† Les intentions de vote en faveur du Rassemblement National ne se sont r√©alis√©es que tr√®s partiellement – l’√©lectorat populaire n’est pas aller voter. Ira-t-il voter Marine Le Pen le jour de la pr√©sidentielle?¬† On se rappellera que Madame Le Pen est d√©j√† mont√©e √† 29-31%¬† dans les sondages d’intention de vote pour la pr√©sidentielle en 2015, avant d’obtenir 21% √† l’√©lection pr√©sidentielle. Le coup de semonce des r√©gionales sera-t-il entendu de la candidate? Emmanuel Macron, lui, a trait√© l’abstention par le m√©pris. L’incapacit√© √† faire tr√©bucher Xavier Bertrand dans le Nord, malgr√© la candidature de plusieurs ministres; mais, surtout, les 10% (de 30% de participation)¬† obtenus par LREM¬† au plan national d√©montrent, s’il en √©tait encore besoin, l’ill√©gitimit√© du Pr√©sident – pour parler en termes gaulliens. Les R√©publicains sont d’ailleurs eux aussi dans le d√©ni: pour un Xavier Bertrand ou un Laurent Wauquiez, 40% des suffrages exprim√©s √ßa repr√©sente entre 12 et 15% des inscrits rapport√©s √† l’abstention. En gros le potentiel de LR dans les sondages actuels. Il n’y a pas de quoi pavoiser.¬†

Cependant, la participation plus importante de l’√©lectorat LR que des autres √©lectorats lors du premier tour des √©lections r√©gionales montre ce qui pourrait se passer. Dans le contexte d’un double rejet d’Emmanuel Macron et de Marine Le Pen, l’√©mergence du “troisi√®me candidat”, issu du centre-droit et son √©lection par d√©faut. Mais, comme le r√©v√®le la diatribe de Xavier Bertrand sur le th√®me “plut√īt rouge que bleu-blanc-rouge”, ce n’est gu√®re un sc√©nario plus encourageant que les autres.

A neuf mois de l’√©lection pr√©sidentielle, on se trouve devant une perspective triplement d√©cevante:¬†

  • la r√©√©lection d’Emmanuel Macron reste possible malgr√© sa faiblesse dans les sondages et l’absence d’enracinement local de LREM
  • si aucun candidat LR solide n’√©merge, Marine Le Pen garde une chance d’√™tre √©lue vu le rejet profond de la personne d’Emmanuel Macron
  • Xavier Bertrand verra-t-il les intentions de vote monter √† son √©gard apr√®s sa d√©sormais tr√®s probable victoire aux √©lections r√©gionales ? La famille LR va-t-elle sombrer, cependant, dans ces guerres entre individus dont elle a le secret ? Laurent Wauquiez et Val√©rie P√©cresse , s’ils sont r√©√©lus √† la t√™te de leurs r√©gions respectives, entreprendront-ils de faire la guerre √† Bertrand ? Dans ce cas, le sc√©nario Michel Barnier, que nous avons √©voqu√© plusieurs fois, a-t-il une chance de d’imposer ?¬†

En fait, comment ne pas redouter chacun des trois sc√©narios ? La r√©√©lection d’Emmanuel Macron plongerait le pays un peu plus dans le chaos. Une √©lection de Madame Le Pen risquerait, vu son manque de r√©paration et l’attitude de “renti√®re du populisme” qu’elle a adopt√©e depuis quatre ans, de g√Ęcher de bonnes id√©es et des mesures n√©cessaires mais dont l’application fera ou non le succ√®s.¬† Quant √† l’√©lection d’un candidat issu de la galaxie LR, dont on se dit √† premi√®re vue, que c’est la moins mauvaise des trois perspectives, le comportement d’un Xavier Bertrand, qui pr√©f√®re la gauche au Rassemblement National, fait douter de sa viabilit√©.¬†

Abonnez-vous à notre newsletter

Les droites de Husson

Soyez les premiers √† conna√ģtre les 1001 secrets des droites fran√ßaises √† l'approche des √©lections pr√©sidentielles. La lecture int√©grale de cette lettre est comprise dans l'abonnement √† 9,90 ‚ā¨/mois !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

5 Shares:
9 commentaires
  1. ¬ę La France est pour la Paix, il lui faut la paix. La France, pour rena√ģtre vraiment, pour se refaire et pour s’√©tendre, au sens le plus noble du terme, il lui faut la Paix. Par cons√©quent, la France cherche la paix, cultive la paix, aide la paix, partout. ¬Ľ (Charles de Gaulle)
    L’√©ternelle lutte de la science contre l’ignorance est le supr√™me effort des temps pr√©sents.
    C’est notre g√©n√©ration qui doit vaincre le mauvais esprit que la d√©g√©n√©rescence des peuples a introduit dans nos anciennes nations, c’est le devoir de la France, c’est sa mission.
    Mais la France s’est divis√©e parce que les races qui l’ont occup√©e dans le courant de son histoire avaient des atavismes divers.
    ¬ę Fran√ßais divis√©s, pardonnez-vous de toute votre √Ęme ! ¬Ľ sont les derniers mots de Jehanne d’Arc marchant au supplice…
    Il a fallu la longue occupation romaine, puis l’invasion du Franc et l’introduction par lui de la loi salique, il a fallu vingt si√®cles d’oppression et de servitude ¬ę latines ¬Ľ pour nous faire oublier les traditions glorieuses de nos a√Įeux.
    Cependant, c’est de la France qu’on attend la lumi√®re nouvelle qui recommencera une civilisation.
    ¬ę Est-il besoin de vous dire que je suis sensible aux services qu’elle pourrait rendre √† une prise de conscience de la culture fran√ßaise ? ¬Ľ
    (Extrait d’une lettre d’Andr√© Malraux adress√©e √† Henri Dontenville apr√®s la publication de La mythologie fran√ßaise, 1948)
    Le peuple de ce pays-ci continuera t-il √† s’ignorer ?
    Suite : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/celtesetlatins.html

    1. Juste ! mais Pierre de BOURDEILLES, deja au XVI decrivait le peuple francais remarquablement :
      “QUAND LE FRAN√áAIS DORT , LE DIABLE LE BERCE ”
      il y aurait matière a refaire l Histoire sous une lumière infernale !

  2. Tout cela n’est que une farce de d√©mocratie. Car en r√©alit√© le vrai lieu de d√©bat et de d√©cision n’est m√™me pas dans les partis, avec les militants et les citoyens. Mais le vrai lieu de d√©bat est dans les loges Franc Ma√ßonnes du Nord pas de Calais et Paris. Nous sommes toujours dans la Farce d√©mocratique depuis la r√©volution Fran√ßaise. Quand Alain Bauer dit que le programme du PS a √©t√© √©crit au Grand Orient en 1980… en 2021 c’est toujours dans les loges qu il est d√©cid√© a la place du peuple du montage des listes et donc de l’offre politique. Rien n’a chang√© depuis 40 ans on est toujours dans la m√™me farce d√©mocratique. Farce d√©mocratique qu’il est la cause principale de cette abstention et c’est pas finit. Abstention qui est la face intermediaire a l’usage de la violence si rien ne change r√©ellement. Je regrette que factuellement a l’√©vidence nous n’en prenons pas le chemin au vu du comportement des politiques et de l’√©gr√©gore m√©diatique d√©tenu par 8 milliardaires qui formatent le cerveau d’une partie de la population qui se reduit de plus en plus. L’ancien monde est toujours la et ces acteurs n’ont a l’√©vidence pas l’intension d’en partir ou de changer quoi que ce soit.

    1. Sauf que la purge, le tirage de la chasse-d’eau, c’est toujours le Peuple qui la fait.

      En dernier ressort, c’est le Peuple qui impose la loi.
      Malgré lui, par dignité, par la puissance démographique.
      Quand le Peuple est à bout, comme aujourd’hui, il nettoie.

      On peut se poser la question suivante : “Mais qu’attend-il pour se mettre au nettoyage ?”

      Il est prêt, mais il lui faut un élément extérieur, la rivière qui déborde.
      C’est imminent.
      L‚Äô√Člys√©e ferait mieux de faire une op√©ration “portes ouvertes” parce qu’elles vont s’ouvrir, de gr√© ou de force.

  3. Un peu trop de fautes d’orthographe qui trahissent un manque évident de culture primaire. Pas étonnant que le propos soit incohérent…

    1. Sans indiscr√©tion, √† qui r√©pondez vous? Lancer dans le vide des propos √©litistes ne vous rend pas plus coh√©rent qu’intelligent, quelle que soit votre culture .

  4. √Čradiquer les Francs Mac serait b√©n√©fique pour la France d’autres ont tent√© mais ils sont comme les cancrelats dans mes √©gouts j’ai beau mettre de B√©gon ils reviennent quand m√™me

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer