Scoop : qu’est-ce que le Great Reset recherche vraiment avec le passe sanitaire ?

Mais en quoi le Great Reset a-t-il vraiment besoin du passe sanitaire pour se mettre en place ? Cette question dont on pressent l'importance grandissante depuis plusieurs semaines, et qui s'impose aujourd'hui comme la charnière explicative des politiques publiques, donne lieu à de nombreuses supputations. Il ne suffit en effet pas d'écouter les discours de la caste appelant tous à une ségrégation contre les non-vaccinés pour comprendre l'intention fondamentale de cette innovation. C'est en plongeant dans l'un de tes blogs de l'entreprise transnationale française Thalès que l'on comprend la stratégie d'ensemble qui se met en place, et les étapes qui suivront.

Peut-être vous êtes-vous demandé, comme moi, quelle mouche avait brutalement piqué Emmanuel Macron le 12 juillet lorsqu’il a annoncé la mise en place d’un passe sanitaire restreint dès le mois d’août. Il est encore trop tôt pour avoir toutes les réponses aux questions qui peuvent se poser, notamment sur le poids exact de l’industrie pharmaceutique dans les décisions politiques (on pense ici aux disparitions étonnantes de certains chefs d’Etat hostiles à la vaccination, qui laissent à penser que des méthodes de persuasion parfois assez violentes sont utilisées dans le milieu… l’Histoire éclaircira ces affaires). 

Les langues commencent toutefois à se délier dans les milieux industriels, et ce qu’on apprend ne manque pas d’intérêt. 

Thalès au coeur du passe sanitaire

C’est en allant sur le blog de l’entreprise Thalès (en anglais) qu’on comprend dans quelle cohérence d’ensemble s’inscrit cette première étape du capitalisme de surveillance qui s’appelle le passe sanitaire. Thalès entend en effet proposer une solution globale d’identité numérique et nous expose avec une forme de naïveté comment ce projet va se décliner. 

Thalès écrit donc :

So-called digital ‘vaccination passports’ will play a key role in enabling citizens to access all manner of services and will act as a precursor to the rollout of mobile digital IDs.

(Les passeports vaccinaux joueront un rôle-clé dans la capacité des citoyens à accéder à toutes sortes de services et agiront comme des précurseurs au passage vers l’identité numérique sur téléphone portable).

Le passe sanitaire est donc un “précurseur” ! L’anticipation d’un système généralisé où l’identité ne sera plus établie par un document officiel “autonome” comme une carte d’identité, mais bien par un “portefeuille” numérique conservé sur un cloud et une application dont l’archivage échappera à l’utilisateur. 

Autrement dit, il s’agit de nous habituer à changer de mode d’établissement de notre identité. 

Un portefeuille digital pour accéder aux services publics

Sur le fond, Thalès ne cache pas l’ambition “centrale” du passe sanitaire, qui est de devenir une plate-forme d’accès aux différents services publics disponibles sur Internet. Pour ce faire, le passe-sanitaire repose sur un “wallet”, un portefeuille numérique, pour lequel la Commission Européenne a d’ores et déjà posé les bases

In both cases, the deployment of a digital wallet – primarily for digital driving licenses – will act as a gateway and the foundations for other vital government services, such as health passes.

(Dans tous les cas, le déploiement du portefeuille digital – initialement pour le permis de conduire – fonctionnera comme une plateforme d’accès et des piliers pour d’autres services publics vitaux, comme les passes sanitaires”. 

On comprend donc que le passe sanitaire est la face émergée d’un iceberg technique qui se constitue progressivement, et qui va bouleverser la notion d’identité “administrative”. Désormais, les citoyens seront directement gérés par un Big Data qui permettra de leur donner accès à certains lieux ou à certains services par le contrôle de l’intelligence numérique. 

Quand le portefeuille digital remplacera le passeport

Dans la palette de services que “l’ID numérique” devra rendre, on trouve en particulier le remplacement en bonne et due forme du bon vieux passeport actuel. Celui-ci sera bientôt rangé aux oubliettes de la préhistoire et remplacé par une application sur un téléphone, où toutes les données individuelles seront centralisées. 

Last butcertainlynot least, the EU Digital Identity will allow citizens to use their documentation across the entire region.

(Enfin et pas des moindres, l’identité digitale européenne permettra aux citoyens d’utiliser leurs documents à travers tout le continent). 

On se souvient que l’Europe s’était fondée sur l’aspiration à un continent sans frontière et sans contrôles d’identité. Subrepticement, on est passé à une Europe avec des contrôles universels poussés à un point inconnu jusqu’ici. C’est sans doute le progrès des Lumières qui veut ça. 

Portefeuille digital et euro numérique

Mais c’est une autre fonctionnalité du “wallet” qui doit retenir l’attention, car elle rejoint le projet d’euro numérique que nous avons évoqué cette semaine. Il s’agit de l’utilisation du portefeuille digital comme moyen de paiement. 

It gets really exciting when you realise that the wallet can host both digitalised identity and payment credentials. This could allow people, for example, to pay a deposit on a new apartment or settle an outstanding speeding fine directly from their smartphone. 

(Cela devient exaltant de penser que le portefeuille digital peut héberger à la fois une identité numérique et des moyens de paiement. Ceci permettrait aux gens, par exemple, de payer une caution pour un nouvel appartement ou de régler une amende pour excès de vitesse directement depuis un smartphone). 

On y vient, donc : le passe sanitaire devrait déboucher sur une ramification future, le paiement en ligne, par exemple des impôts ou des amendes. Ou du loyer. Ou des traites sur en emprunt bancaire…

Bref, si l’on se souvient que l’euro numérique serait à la main complète de la Banque Centrale Européenne, l’espace de liberté qui restera au consommateur pour arbitrer ses dépenses va devenir de plus en plus contraint. Du propre aveu de Thalès, en effet, l’Etat saura tout de vous, y compris de votre situation financière ou bancaire. 

La porte ouverte au crédit social

On va bien dans quel état de dépendance ce système entreprend, sans que ce projet ne soit publiquement explicité auprès des citoyens, de placer les individus. Se met en place une architecture qui rendra possible le “crédit social” à la chinoise : le wallet contiendra des marqueurs indiquant qui n’a pas payé ses impôts, ou ses dettes, qui a roulé trop vite, qui a tardivement réglé sa pension alimentaire. Et si le marquer apparaît, l’individu sera interdit d’accès à certains services, ou à certains achats. 

Peu à peu, il sera marginalisé, sans possibilité de s’y opposer. 

C’est bien à cela que sert le passe sanitaire. Il n’est pas une fin en soi. Il est un début, un précédent, une mise en bouche. Vous savez désormais dans l’attente de quoi il sera maintenu après le 15 novembre.  

3K Shares:
15 commentaires
  1. Vous avez sûrement remarqué que Google, Apple et Samsung ont décidé d’intégrer le traçage covid directement dans leurs smartphones. Et aussi le QR code dans leur portefeuille digital… Y’a plus qu’à y coller une devise numérique, un certificat vert pour votre suivi de dégagement de CO2 et votre score “Bercy” de bon contribuable et “en voiture Simone” comme disaient les anciens.

  2. Only the beginning.
    Ma question en conséquence : en virant le petit Macron, avons nous une chance d’éviter ce programme ?
    Zemmour est-il capable de faire face aux intérêts de pouvoir et financiers derrière ce plan?

    1. Zemmour est un leurre qui n’est là que pour faire croire à une alternance et garantir le moment venu que le vrai pouvoir (celui au dessus de Macron qui achète le monde) restera dans les mains des mêmes…
      NE VOTEZ PAS ZEMMOUR. NE TOMBEZ PAS DANS LE PIÈGE.

    2. Seule la sortie de l’E.U. peut mettre un frein à cette folie en marche… Zemmour, Bertrand, Le Pen et tous les gogo-écolos sont des écrans de fumée en puissance. Seul le Frexit peut nous sortir de là.

  3. J’espère que pour le cours de l’action Thales que ce blog est une plaisanterie de mauvais goût sinon nous avons là la démonstration que les dirigeants de Thales sont des débiles profonds car comment à leur niveaux ne pas savoir que cette pseudo technologie à base d’électronique et de logiciel est une chimère pour idiots pour ne pas dire une escroquerie commerciale car aucun système électronique est fiable ou pérenne ceci étant causé par l’activité électromagnétique sur Terre qui émane de l’activité des champs magnétiques polaire et solaire ayant des pics de force et de polarité agissant sur l’activité électronique humaine mais aussi le jour ou un tel système sera bricolé et vendu au bon peuple , il deviendra immédiatement la cible d’attaque informatique perpétuel créant ainsi un chaos total voir en cela les différentes études faites à King College University dans expertise en anti terrorisme .

    1. Merci pour votre remarque : si c’est réellement leur objectif, il mène le monde à sa perte !!! Il faut donc se battre pour ne pas leur laisser installer cette chimère et preserver le monde de nos enfants et petits enfants !

  4. 16 [ La bête ] fit qu’à tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, on mit une marque sur la main droite ou sur le front,
    17 et que nul ne pût acheter ou vendre, s’il n’avait pas la marque du nom de la bête ou le nombre de son nom.
    Apocalypse XIII, 16-17

    Pour rappel, ce nombre est 666

  5. “Un portefeuille digital pour accéder aux services publics”

    Une deuxième société va automatiquement et immédiatement se créer en marge de celle qui semblera officielle, digitale et institutionnelle. On pensera alors au livre de Harry Harrison (1966) librement adapté dans le film homonyme “Soleil Vert”, ainsi qu’à d’autres dystopies aussi éclairantes (Fahrenheit 451, Ray Bradbury, 1953) dans le but bien compris d’éblouir le Public comme les lapins dans les phares des voitures, avant consommation par la caste ! Car celle-ci a d’ores et déjà prévu qu’il n’y aura pas à manger pour tout le monde…

    Hypothèse malthusienne agronomiquement FAUSSE et démentie par toutes les projections scientifiques (même celles de la NASA) qui constatent depuis circa 2000 une augmentation de 20% des surfaces vertes sur la planète. CQFD

    Plus farfelus que la religion imbécile du GIEC et ses adeptes institutionnels, tu meurs !
    “Des lions dirigés par des ânes”, néo Lyssenkisme officiel, au secours !

    Quant au système digital centralisé sur le Nuage : le bordel va devenir la norme ; les coupures d’électricité, le commun ; les coupures de tous réseaux même criminelles, le quotidien ; le chaos, le stade terminal.

    Le futur :
    – savez-vous calculer de tête ?
    – savez-vous laver votre linge et votre vaisselle sans machine ?
    – savez-vous conduire votre voiture sans automate ?
    – savez-vous cuisiner et bricoler sans tutoriel ?
    – savez-vous vous déplacer et vous orienter sans GPS ?

    Bon, j’arrête…

  6. Merci de cet article très éclairant. Pour en savoir plus sur les origines, écoutez Pierre HILLARD, qui est l’un des grands spécialistes du mondialisme, il a bien synthétisé tout cela.

  7. Pour rebondir sur ” disparitions étonnantes de certains chefs d’Etat hostiles à la vaccination” :
    https://factuel.afp.com/http%253A%252F%252Fdoc.afp.com%252F9FM4L6-1
    Thalès (pour les dubitatifs) :
    https://www.thalesgroup.com/fr/europe/france/dis/identite-numerique
    Quant au portefeuille (extrait) : “L’Union européenne devrait présenter ce mercredi 2 juin un portefeuille numérique pour l’ensemble de ses citoyens. Il devrait permettre d’y conserver moyens de paiement, mais aussi divers documents administratifs. Non obligatoire, sécurisée, et protégeant les données personnelles, cette application pourrait être mise à disposition des Européens dans un an.”
    Il serait donc “non obligatoire” (Bien sûr dans un premier temps, pour aller dans votre sens).
    Et de rajouter (pour corroborer votre article) : du provisoire qui risquerait de durer.

  8. Pour Philippe Guillemant, ingénieur spécialisé en IA et physicien théoricien, le but est le traçage numérique des individus qui a un but de contrôle des populations, mais qui est aussi indispensable pour pouvoir lancer l’économie des objets connectés.

  9. L’état pourra fliquer les diabétiques qui ne soignent pas correctement, ceux qui se goinfreront de sucres et les éliminer physiquement.

    Les trisomiques à naître sont déjà fichés grâce à Marisol Touraine et sont considérés comme une désordre à éliminer.

  10. Quelqu’un peut me dire ce que signifie la date”30 janvier 2020″ inscrite verticalement en bas a gauche des affiches pass sanitaires installées à l ‘entrée des restaurants?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer