Quand Boris Johnson donne une leçon politique à Emmanuel Macron

Emmanuel Macron est trop narcissique pour regarder comment s'y prend Boris Johnson. Mais le Premier Ministre britannique est beaucoup plus habile quand il s'agit de convaincre les Britanniques de se vacciner. Hier les antipass du monde soulignaient que le gouvernement britannique renonçait à imposer le passeport vaccinal; ce matin, on s'étonnait d'un communiqué de Downing Street maintenant l'option ouverte. Boris Johnson a clarifié la position de son gouvernement lors d'une conférence de presse ce 14 septembre après-midi. Il l'a fait avec une efficacité qui souligne cruellement par contraste le caractère contre-productif de l'hystérie macronienne.

Les Britanniques sont fiers de la manière dont ils ont orchestré la campagne de vaccination. 44 millions d’entre eux (graphique ci-dessus) ont reçu deux doses (en général il s’agit d’Astra Zeneca), soit 64 % de la population; soit un peu mieux que la France (63%). Mais cela a été obtenu sans le psychodrame du pass sanitaire.  Il y a certes une obligation vaccinale pour les maisons de retraite ou les établissements de soin spécialisés (résidents, employés, visiteurs); mais il est possible de se faire dispenser pour raisons médicales et tout se discute rationnellement en Grande-Bretagne. 

Hier 13 septembre, le Ministre de la Santé britannique Sajid Javid, annonçait qu’il n’y aurait pas de pass sanitaire obligatoire à la fin du mois comme cela avait été envisagé. Consternation ce matin, 14 septembre: Downing Street semblait faire machine arrière.  En fait, le Premier ministre britannique a clarifié les choses ce 14 septembre 2021 lors d’une conférence de presse. 

L'efficacité de Boris Johnson

Quel contraste avec la conférence de presse du président Macron le 12 juillet dernier. Boris Johnson est apparu entouré du Chief Medical Officer pour l’Angleterre, le Professeur Christopher Whitty et par le Chief Scientific Adviser, Sir Patrick Vallance. Les trois hommes ont pris la parole à tour de rôle, le Premier ministre tenant bien entendu le rôle principal. Mais tout se passe dans une atmosphère calme, dans le dialogue et en prenant des messages envoyés depuis les réseaux sociaux à Downing Street. Tout à l’opposé de la parole jupitérienne hystérique et sans réplique possible que nous avons vécue en France le 12 juillet. 

Boris Johnson a expliqué (1) qu’il considérait la vaccination comme un grand succès et qu’il remerciait les Britanniques pour leur engagement; (2) qu’il fallait encourager les non-vaccinés à se faire vacciner mais qu’il n’y avait pas de raison d’introduire un pass sanitaire généralisé, en particulier pas dans les pubs; (3) que le pass pouvait faire partie d’un “plan B” si la situation se tendait à l’hiver. 

Bien entendu, on peut avoir une lecture cynique du comportement de Johnson, que l’on constaterait simplement meilleur psychologue que notre psychorigide président. Cependant, le Premier ministre a laissé le Professeur Whitty présenter des slides. Les journalistes présents et ceux qui suivaient la conférence de presse à distance ont pu faire des captures d’écran. A la différence des chiffres sortis du chapeau d’Emmanuel Macron, les données avancées par Downing Street  pourront être réfutées. Je donne l’exemple de la slide qui montre quand même plus de non-vaccinés que de vaccinés parmi les gens hospitalisés en urgence pour Covid:   

Le garde-fou du Parlement

Evidemment, on se rappelle la célèbre boutade de Churchill, qui disait ne croire que les statistiques qu’il avait fabriquées lui-même. Mais il faut bien se rendre compte de la différence majeure entre la tyrannie technocratique qu’est en train de mettre en place Emmanuel Macron et le régime de liberté que reste la Grande-Bretagne: le Parlement britannique a pesé fort pour faire reculer le gouvernement sur la question du pass sanitaire. Le Brexit a eu lieu pour défendre la souveraineté du Parlement, la supériorité du droit britannique sur une législation internationale ou supranationale. On peut bien penser que la gestion de la crise sanitaire n’a pas été excellente, au moins dans la première phase, en Grande-Bretagne. On peut aussi regretter que le pays ne se défende pas mieux contre les injonctions mondialistes. Cependant, la classe politique britannique, dans le système de souveraineté retrouvée, est comptable devant le peuple britannique des erreurs qu’elle commet. C’est très différent de l’autoritarisme macronien et du transfert subreptice – sous l’impulsion d’Angela Merkel –  de la compétence santé au niveau fédéral de l’UE auquel nous avons assisté ces derniers mois. 

Abonnez-vous à notre newsletter

Les droites de Husson

Soyez les premiers à connaître les 1001 secrets des droites françaises à l'approche des élections présidentielles. La lecture intégrale de cette lettre est comprise dans l'abonnement à 9,90 €/mois !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

96 Shares:
7 commentaires
  1. Bof, à la limite, l’idiot du village en remontrerait également à pause-caca – non-pas pour dire que Boris soit un imbécile, ça serait d’ailleurs plutôt le contraire…

  2. “Je donne l’exemple de la slide qui montre quand même plus de non-vaccinés que de vaccinés parmi les gens hospitalisés en urgence pour Covid: ”

    Il y a encore assez de non-vacciné pour avoir autant de contamination ?

    Sur ce graphique, il y a 350 cas pour 100 000 non-vaccinés, avec une population de 66,6 millions, cela fait environ 230 000 hospitalisations en un mois ???

    Mais qui leur transmet la maladie ?

    1. Votre calcul est erroné, vous ne pouvez pas additionner des taux pour 100 000. Pour avoir le taux global dans la population, il faudrait faire une moyenne pondérée en fonction de la part de chaque tranche d’âge dans la population…

      1. Au temps pour moi, je n’ai pas vu qu’il s’agissait de taux.

        Dans ce cas là, pourquoi ne pas mettre en %, ce n’est pas assez catastrophique ?

  3. Comparer Macron et Boris me semble une gageur, l’un est un bas fond l’autre est bien évidement plus fin et surtout plus éduqué. Ceci dit nous vous leurrez pas sur Boris qui n’est que le pantin d’un autre bas fond d’un certain establishment financier très friand de la doctrine mondialiste, sévissant en Angleterre . Boris à beaucoup de dettes et beaucoup de pensions alimentaires à payer donc il a besoin de son poste de PM pour survivre et avec ce type de com pour laquelle personne n’a été dupe en Angleterre, il essaie surtout d’éviter une nuit des longs couteaux à l’anglaise fomenté à l’intérieure des Tory par certaines ” gilts” qui semblent vouloir s’en débarrasser selon mon humble avis son temps est compté , il va se faire supprimer en décembre ou au début de l’année 2022. Ce qui n’est pas le cas de Macron en France .

  4. Personnellement, pour avoir vu l’Angleterre de près grâce au procès de Julian Assange ou je suis allée 22 fois, je pense que la vaccination en Angleterre c’est du pipeau, du storytelling. Les Anglais sont les maitres du storytelling, l’art de raconter les histoires et de mentir pour avoir la paix. Les institutions anglaises sont très infiltrées par les mondialistes (la Couronne royale la première, l’Impérial College of London, qui dépend de la reine, le National Health Adminstration ou grenouille tout le Big Pharme..) mais Johnson s’identifie à Churchill qui sauve son pays. Alors il fait semblant de vacciner, c’est à dire qu’il installe un décompte de vaccinage sur son compte twitter et vaccine même la nuit! En réalité, ayant été en Angleterre en janvier je n’ai vu aucun vaccinodrome, les hôpitaux et les centres médicaux ne vaccinaient pas et même faire un test PCR était compliqué parce que personne ne le faisait! Rajoutons que le masque n’a jamais été obligatoire dehors ni pour les enfants dans les écoles. Les Anglais ne se sont jamais laissés enfermer comme nous. Johnson s”‘appuie sur la volonté populaire et biaise avec le système. Je vous invite à lire mon compte rendu de janvier, vous comprendrez pourquoi je suis sceptique sur les chiffres du vaccinage.
    http://monika-karbowska-liberte-pour-julian-assange.ovh/?p=966

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer