[PAYANT] Chine, USA : la croissance ralentit, anticipez la contagion à l’Europe

La stagflation est un mélange (bien connu dans les années 70) de stagnation et d'inflation. C'est précisément ce qui nous attend en Europe, parce que c'est déjà le scénario qui se profile en Chine et aux Etats-Unis, n'en déplaise aux autorités monétaires. C'est un moment redoutable pour les épargnants car, en dehors des valeurs refuges et de l'immobilier, plus rien ne prospère, sauf les prix. C'est donc le moment d'acheter de l'or, des crypto-monnaies ou de l'immobilier.

La stagflation est désormais l’avenir de l’Europe, comme elle est pratiquement le présent de la Chine et des USA. Pour les instants, les autorités financières et économiques européennes continuent à se bercer d’illusions sur une reprise fulgurante qui ferait oublier le COVID… mais la réalité des chiffres commence à apparaître, et elle n’est pas très rose. 

Stagflation annoncée en Chine

En Chine, la stagflation pointe le bout de son nez dans un atterrissage post-COVID beaucoup moins idyllique qu’annoncé. Nous avons déjà très largement évoqué les tensions sur le marché de l’énergie, qui obligent à des coupes dans la production et conduisent le gouvernement chinois à réduire les ambitions du pays en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Dans la pratique, la Chine doit désormais composer entre l’appétit de production nécessaire pour assurer sa croissance et les contraintes environnementales imposées par les traités. 

D’une certaine façon, la croissance chinoise se trouve désormais sur un plateau qui oblige à gérer une transition intérieure. Les malheurs du marché immobilier en sont la preuve

Les analystes considèrent désormais que la Chine est arrivée à l’âge de la stagflation, qui pourrait s’installer au prochain semestre. Les prix à la production augmentent de 10% et la croissance fléchit. Les éléments sont donc réunis pour une phase compliquée dans ce qui est devenu la première puissance industrielle du monde. 

La croissance fléchit aux USA

Parallèlement, outre-Atlantique, la situation a commencé à se tendre dangereusement. Alors que les analystes s’attendaient à une croissance de 2,7% en rythme annualisé au troisième trimestre, l’économie américaine n’a cru que de 2%

C’est le pire chiffre depuis la contraction due au COVID. Il est encore trop tôt pour en tirer des conclusions définitives, mais les Etats-Unis semblent suivre le chemin de la Chine, avec des prix en forte hausse et une activité en berne. On n’exclura donc pas que la stagflation soit une menace réelle pour l’économie américaine. 

Et l’Europe ?

En Europe, nous avons déjà évoqué la stratégie potentiellement rusée de la Banque Centrale Européenne, qui compte juguler l’inflation par un épisode de terreur fiscale. Tout indique que les maux qui frappent la Chine et les Etats-Unis, à savoir des ruptures dans les chaînes d’approvisionnement, des hausses de prix et une croissance chaotique, sont en passe de gagner le vieux continent. 

Face à la stagflation, qui pourrait s’installer au deuxième semestre 2022, il n’y a pas 36 solutions :

  1. il faut protéger son patrimoine en fuyant les actifs financiers et en investissant dans les valeurs refuges comme l’or
  2. il ne faut pas hésiter à investir dans la pierre, qui bénéficiera mécaniquement de l’inflation.

Ne manquez pas nos conseils personnalisés bientôt regroupés sur un fil Telegram pour profiter des meilleurs opportunités. 

21 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer