Quand des entreprises discriminent les Français à l’embauche, avec la complicité de l’Etat

Le scénario est tellement parfait qu'il en devient emblématique. Une grande entreprise étrangère, multinationale du bricolage et de l'ameublement bon marché, a recours au service d'une plateforme de placement de "réfugiés" pour embaucher en France. Et l'Etat appuie cette démarche au moment où la France compte - officiellement - 5,5 millions de chômeurs. Un tel exemple fait saisir combien le débat sur l'immigration est biaisé depuis des décennies en France: tandis que le débat se focalise sur ses questions idéologiques, l'Etat et les entreprises agissent selon des logiques à courte vue qui sacrifient la question première pour toute économie: le développement du capital humain

C’est le lanceur d’alerte Damien Rieu qui a levé le lièvre (voir la vidéo ci-dessus). L’entreprise IKEA a recours aux services d’une plateforme qui s’appelle each One,  pour recruter dans un dépôt de Seine et Marne. Le problème, c’est que cette offre d’emploi est réservée à des “réfugiés” ou “bénéficiaires d’une protection subsidiaire”, c’est-à-dire des personnes qui n’ont pas le statut de réfugié mais qui peuvent alléguer d’une menace les empêchant de retourner dans leur pays.  

Si vous allez sur le site internet d’each One, vous aurez droit à tout un discours sur les bienfaits de la diversité pour créer de la valeur. La réalité de l’annonce postée par IKEA est bien plus prosaïque: il est juste demandé aux candidats de disposer d’un niveau A2 en français.  De quoi s’agit-il? Si l’on en croit la désignation officielle des niveaux de langue en Français Langue Etrangère, le niveau A2 (juste après grand-débutant) demande de: 

Comprendre des phrases isolées et des expressions fréquemment utilisées en relation avec des domaines de l’environnement quotidien (par exemple, informations personnelles et familiales simples, achats, travail, etc.)

– Pouvoir communiquer lors de tâches simples et habituelles ne demandant qu’un échange d’informations simple et direct sur des sujets familiers et habituels

– Savoir décrire avec des moyens simples sa formation, son environnement immédiat et évoquer des sujets qui correspondent à des besoins immédiats”

Autant dire qu’on est très loin de la présentation  trouvée sur la plateforme each One ! Mais qu’importe au prestataire puisqu’il touche sur chaque embauche 15% du salaire? Et puisqu’il est éligible à des subventions publiques. (de par son statut d’entreprise à utilité sociale).  Each One ne se cache pas d’avoir touché 1 million de subventions publiques en 2020. 

On apprend aussi sur le site de l’entreprise que beaucoup de marques françaises ont recours aux services de each One: Total, Monoprix, L’Oréal etc….

Un système qui détruit le capital humain du pays

La réalité est très prosaïque. Des entreprises se procurent sur le sol français une main d’ouvre très bon marché pour des tâches non ou peu qualifiées dans le vivier des immigrés les plus récents. Les entreprises qui procèdent ainsi ne s’en cachent pas puisqu’elles sont mises en valeur sur la plateforme each One: cela contribue certainement aux notations RSE. Et puis, quoi de plus chic que d’être dans l’air du temps, en flattant le progressisme et l’immigrationnisme internationaux. Marx aurait dit que le discours immigrationniste n’est guère que la formulation idéologique d’une pratique économique. Mais il faut aller plus loin pour faire remarquer le lien intrinsèque entre l’étatisme et l’immigrationnisme.  Plus l’Etat fait monter la pression fiscale, plus les entreprises ont intérêt à embaucher de la main d’œuvre étrangère, moins coûteuse et plus docile.  Plus les entreprises s’engagent dans ce type de pratiques, moins elles investissent dans l’innovation technologique, d’une part et dans le capital humain d’autre part. L’Etat se trouve rapidement devant une baisse de la compétitivité industrielle, une montée du chômage; il augmente la fiscalité pour financer des dépenses croissantes, qui alourdissent encore le poids pesant sur les entreprises, lesquelles ont intérêt, dans ce cas, à encourager une immigration ininterrompue. 

Il est intéressant de constater que les candidats qui dénoncent le plus l’immigration, Marine Le Pen et Eric Zemmour, prennent rarement, sinon jamais,  le temps  de dénoncer les mécanismes qui verrouillent la pratique de l’immigration. Une lutte efficace contre l’immigration sans freins ne passe pas seulement par le contrôle aux frontières ou par des changements juridiques mais aussi par une baisse drastique de la fiscalité des entreprises. Au lieu de faire du Zemmour, il faudrait faire du Trump ! 

On ajoutera que l’Etat comme les entreprises se comportent à courte vue: 

– encourager ce genre de pratiques à l’embauche ne discrimine pas seulement les “Français de souche” mais aussi les étrangers arrivés plus anciennement que les réfugiés ciblés par each One. 

-les entreprises qui se comportent ainsi n’investissent pas dans leur propre modernisation, en particulier l’automatisation des fonctions les plus simples tandis que l’Etat oublie d’investir ou de favoriser l’investissement dans l’éducation et la formation d’une main d’œuvre qualifiée apte à procurer à l’économie et aux entreprises une forte valeur ajoutée. 

C’est le capital humain que l’on détruit et la modernisation technologique que l’on oublie. Autant qui rend la France quasi-incapable de peser dans la Troisième Révolution Industrielle. 

Abonnez-vous à notre newsletter

Les droites de Husson

Soyez les premiers à connaître les 1001 secrets des droites françaises à l'approche des élections présidentielles. La lecture intégrale de cette lettre est comprise dans l'abonnement à 9,90 €/mois !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

90 Shares:
10 commentaires
  1. Ça fait partie du PLAN !
    Mais comme les leaders sont pour les promenades hebdomadaires pacifiques et pour le blabla à la télé et sur les réseaux sociaux (certains sont des vedettes 😁) le SYSTEME continue de plus belle sa guerre ne rencontrant aucune opposition réelle et surtout crédible !
    Faire des constats, des revues de presse, blablater à la télé et sur les réseaux sociaux à longueur d’année, “organiser” des promenades pacifiques chaque samedi en se faisant passer pour des grands meneurs d’hommes c’est peut-être bon pour son égo mais au final le résultat =0 ! Ce n’est pas de la RESISTANCE ! Suivez mon regard, De Gaulle doit se retourner dans sa tombe !
    Les gens sont manipulés par des meneurs qui dissimulent leur impuissance en reconduisant chaque samedi des manifestations qui ne sont en fait que l’expression d’une capitulation qui ne dit pas son nom.
    Et l’autre au 55 s’amuse de tout ceci et savoure déjà la suite !

  2. Moins il est payé, pis est le travail malfait. Le travail bien fait est non seulement une grande valeur économique mais aussi une valeur de satisfaction pour celui qui le fait. La pression confiscatoire exercée par l’Etat sur les salaires empêche la travail bien fait, alors la société s’effondre. Sous la première revolution industrielle on disait : Ce qui vaut la peine d’être fait, vaut la peine d’être bien fait. C’était la voie du progrès. Aujourd’hui cette voie est la consommation aussi peu qu’il en coûte.

  3. On peut discuter de la fiscalité des entreprises et des charges sociales, mais il me semble que le problème principal vient des importations de produits fabriqués dans les pays où la main d’oeuvre est peu chère (salaires, réglementation…), y compris en Europe. Dans ces conditions, les entreprises française n’ont le choix qu’entre la délocalisation et/ou le recours à des salariés sous-payés (ou subventionnés par l’État). Avant de réformer la fiscalité ou la politique migratoire, il faut donc quitter l’UE pour pouvoir mettre en place un protectionnisme économique.

  4. Bonjour.
    Non, monsieur Husson! La baisse des charges ne fera pas des patrons, des gens honnêtes et soucieux du bien de notre pays. Le patronnat paternaliste gestionnaire au long terme d’une activité économique locale et nationale est terminé. Les “patrons startupnation” sont des affairistes égocentriques, dont le seul but est de presser un citron bio ou pourri, pourvu qu’il assure le stockage de 0 et de 1, sur un compte fictif d’une banque virtuelle. Toute entreprise est destinée aujourd’hui a être vendue au plus offrant le plus tôt possible pour aprés faire mumuse avec des hobbies affairistes.
    Bien sur, qu’il faut baisser énormément la pression financière des fainéants que sont les fonctionnaires sur les créateurs de richesses, mais le nouveau patronnat ne crée pas de richesses, il crée de l’argent .
    Les choses ne changeront que par une responsabilisation sociale et morale du patronnat. Pour cela il faut que les français imposent les règles par leur vote pour des dirigeants patriotes et nationalistes. Les patrons auront une économie libre mais responsable seulement ainsi. A l’État le régalien , au peuple la vie et la morale.

  5. Edouard Husson, votre article est formidablement éclairant, il éclaire la théorie marxiste de « l’armée de réserve du capitalisme », excepté votre diatribe contre Eric Zemmour, car il a souvent parlé de cette « armée de réserve » dans ses discours et commentaires, depuis fort longtemps. Marine Le Pen, c’est fini, fin de carrière, laissez tomber ! No comment.

    Au lieu de vous le « taper » comme sur un âne à chaque occasion, envoyez lui vos remarques très profitables et pertinentes, vu qu’il admire aussi Donald Trump, vu que je constate que vous ne roulez ni pour Macron mais pour les LR macro compatibles qui vont évidemment perdre l’élection présidentielle une fois de plus, comme canassons de retour on fait pas mieux ! Ne vous déplaise, et pour reprendre votre formulation antérieure, « l’élection ne se jouera pas au centre » mais « au centre de la droite » comme en 2007.

    ezemmour@lefigaro.fr
    soutiens@lesamisdericzemmour.fr

    1. Cher Monsieur, merci pour votre commentaire. Vous me prêtez des passions que je n’ai pas: ni contre Zemmour ni pour tel ou tel. J’ai une approche très rationnelle des débats politiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer