Californie :Plusieurs enfants hospitalisés , le vaccin Pfizer mis en cause

La clinique de vaccination pédiatrique Sutter Health à Antioch, en Californie, est au centre d’un scandale. Elle a injecté des doses trop fortes de vaccin contre le Covid-19 à 14 enfants. Ces derniers sont évidemment tombés malades. Pour rappel, la vaccination contre le Covid-19 a commencé depuis le 03 novembre chez les enfants de 5-11 ans aux États-Unis. Depuis, quelque 900.000 enfants américains de cet âge ont reçu leur première dose de vaccin Pfizer.

Des enfants victimes d’erreurs médicales

Pour se conformer au mandat de Joe Biden, des parents californiens ont emmené leurs enfants à la clinique Sutter Health de Californie pour se faire vacciner contre le Covid-19. Les petits ont reçu une dose inappropriée du vaccin Pfizer, ce qui a généré différents effets secondaires.

Un couple californien, Mr et Mme Iserloth, a tenu à informer sur ABC7 que leurs enfants âgés de 8 et 11 ans comptaient parmi les 14 victimes. Ces enfants ont reçu 20 microgrammes de dose de vaccin au lieu des 10 recommandés. Les enfants ont été atteints de maux d’estomac et l’aîné est tombé à deux reprises.

Inquiets des effets de ce surdosage de vaccin sur le long terme, les Iserloth se demandent comment une telle erreur a pu se produire. Pour eux, c’est tout simplement inacceptable et ils attendent une explication.

La clinique Sutther Health a déclaré dans un communiqué qu’elle a déjà averti les parents de cette erreur et qu’elle a également informé les conseils des CDC. Pourtant, le couple Iserloth a indiqué qu’ils n’ont été prévenus que 10 heures après l’injection.

Notons que le même incident s’est produit dans une clinique de l’école élémentaire South lake à Montgomery Village, à Maryland. En effet, 100 enfants ont reçu des injections surdosées de vaccin.

Un incident minimisé par les autorités sanitaires

Selon le Dr Chin-Hong, les enfants ayant reçu de mauvaises doses de vaccin pourraient avoir des maux de tête, de la fièvre, des frissons ou des douleurs musculaires. Selon lui,  les symptômes sont bénins et devraient disparaître au bout de quelques jours. Le médecin a affirmé que les enfants qui ont participé aux essais cliniques ont reçu 10, 20, 30 microgrammes de vaccin.

Le Dr Jimmy Hu, président du groupe de travail sur le vaccin COVID-19 de Sutter Health, a indiqué dans le communiqué que selon les CDC, les patients qui ont reçu un volume de vaccin plus important que la normale vont seulement ressentir encore plus les symptômes.

Ces évènements nous démontrent comment cette campagne de vaccination massive se révèle être un essai clinique plutôt qu’une réelle volonté de protéger la population. Pourtant Pfizer avait voulu rassurer les parents, fin septembre, en affirmant que  son vaccin était  efficace et bien toléré par les 5-11 ans, via un simple communiqué de presse.

En France, malgré ces nombreux effets secondaires recensés, après les adultes, Olivier Véran envisage aussi la campagne de vaccination chez les plus jeunes.

Abonnez-vous à notre newsletter

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

330 Shares:
8 commentaires
  1. En fait le gouvernement sait depuis l’été que les chiffres de pharmacovigilance sont désastreux.
    C’est pour cela que le président Macron, lors de son allocution du 12 juillet, a accéléré la cadence (pass sanitaire, 3° dose, vaccination des enfants) et cela alors que la situation sanitaire était largement sous contrôle. En effet il lui fallait piquer un maximum de gens avant qu’ils prennent conscience que la pandémie est finissante, et avant que les autorités de supervision interdisent les vaxxins.
    Et dans son allocution du 9 novembre, il a concentré tous les efforts sur les gens déjà vaccinés, en leur imposant la 3° dose comme condition suspensive du passe, ces gens qui sont encore sous son contrôle… Mais pour combien de temps ?
    Pour les réfractaires en revanche, il a compris que c’est mort et qu’il ne les fera pas changer d’avis

  2. Entendu sur RT : en 2020, la mortalité des sportifs de haut niveau, tous sports confondus, a été multipliée par 5 (choisis ton camp, camarade).

  3. Excuses pour menaces de mort(art precedent bertrand), excuses pour erreur de dosage sur des enfants, toujours des excuses comme une eponge sur une ardoise.

    1. En gros, ça ne va pas tarder à donner ça :
      “Bon, nous-avons fait une erreur et vous-allez mourir, mais ça n’est pas le vaccin, hein – désolé”.

  4. Des gens veulent faire la peau à un homme qui a débarrassé la terre d’une pourriture pédophile et on laisse des médecins massacrer des mômes pour remplir les caisses de BigPharma.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer