Décès d’Elayric: vacciné trop tard ou mort du vaccin à 24 ans?

Le 28 novembre dernier, un Ardennais de 24 ans nommé Elayric Compère-Prunier a été retrouvé mort dans son appartement. Le médecin qui a fait la déclaration du décès évoquait un arrêt cardio-respiratoire suite au Covid-19. Mais sa famille est convaincue que ce drame aurait pu être évité si le défunt n’a pris trop de temps pour se faire vacciner. Pourtant, certains effets secondaires causés par la vaccination contre le covid sont très graves, mais peu relayés par les médias : insuffisance cardiaque, AVC, thromboses, troubles cardiaques…parfois même le décès.

Un décès suspect

Elayric Compère-Prunier, un Ardennais de 24 ans, a été retrouvé mort chez lui. Selon sa mère, Patricia Prunier, son fils était asthmatique. Très prudent,  il effectuait des tests PCR régulièrement. Le mercredi 17 novembre, il a décidé de se faire vacciner contre  le covid.

Après avoir reçu sa première injection, Elayric commençait à présenter des difficultés respiratoires. Le vendredi, il a contacté un médecin et ce dernier pensait qu’il s’agissait d’un effet secondaire du vaccin.

Le professionnel de la santé a conseillé à son jeune patient de prendre du Doliprane. Mais l’état de santé de ce dernier a empiré durant le weekend. Le lundi, Elayric a effectué un test PCR et il était positif.

Déficience respiratoire, rythme cardiaque accéléré, le jeune ardennais continuait à développer plusieurs symptômes gênants. Le dimanche 28 novembre, il a été retrouvé mort dans son appartement. Le médecin présent sur le lieu a déclaré qu’il s’agit d’un décès provoqué par un arrêt cardio-respiratoire lié au Covid-19.

Pour sa famille, Elayric a pris la décision de se faire vacciner trop tard et cela lui a coûté la vie. Les proches de la victime ont tenu à raconter son histoire pour conscientiser les anti-vax. Ils sont convaincus que le vaccin offre une protection contre le Covid-19. Son beau-frère a déclaré « On ne doit pas mourir du Covid-19 à 24 ans ».

Mais n’est-ce pas le premier diagnostic, celui du médecin, qui est le bon? Elayric est-il en fait victimes d’effets secondaires du vaccin? 

Apparition des complications à cause du Covid ou de la vaccination ?

Dernièrement,  nous avons évoqué le fait qu’à Heidelberg (Allemagne) le Prof. Dr. Peter Schirmacher a récemment mis en exergue une corrélation entre les vaccins contre le Covid-19 et 40% des décès qui sont apparus dans les 14 jours suivant la vaccination.

Même constat pour le Docteur David John Sorenson et le médecin new-yorkais Vladimir Zelenko, qui ont publié un  rapport de 52 pages portant le titre « Vaccine Death Report », ou rapport sur les décès dus aux vaccins. Le rapport estime qu’un million de personnes ont succombé suite à la vaccination.

Autre suspicion relative aux effets secondaires du vaccin, le décès du  footballeur irlandais Roy Butler, âgé de 23 ans, décédé 4 jours après l’injection du vaccin Janssen .

Pour Elayric, il ne sera pas possible de conclure sans autopsie. Mais il est certain que le diagnostic du médecin ne peut pas être purement et simplement écarté d’un revers de main au profit du récit officiel.

Abonnez-vous à notre newsletter

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

About Post Author

107 Shares:
6 commentaires
  1. “Pour sa famille, Elayric a pris la décision de se faire vacciner trop tard et cela lui a coûté la vie. Les proches de la victime ont tenu à raconter son histoire pour conscientiser les anti-vax. Ils sont convaincus que le vaccin offre une protection contre le Covid-19. Son beau-frère a déclaré « On ne doit pas mourir du Covid-19 à 24 ans ».
    Que veut dire se faire vacciner trop tard ? s’il était en permanence PCR négatif, c’est qu’il n’avait pas de covid et si PCR positif après vaccination, c’est l’injection qui l’a enclenchéé. Rappelez-vous de la dernière intervention de Véran : “vous êtes immunisés dans les premières heures”
    Quelle était donc la probabilité de choper “le covid” ?
    Conscientiser les anti-vax ?
    On ne doit pas mourir d’un pseudo-vax à 24 ans ?
    La mauvaise foi continue et les “injectés” dans leur déni, vont continuer de nous tenir responsables de tous leurs maux…..oui, le temps de la Kommandantur est revenu.

  2. Malheureusement il n’est pas un cas rare.
    DDD. Le protocole officiel imparable : Doliprane, domicile, décès.
    Le doliprane affaiblit les malade, masque la fièvre, à éviter.
    Préférer l’aspirine et le mucomyst, broncholytique et fortifiant sans ordonnance.
    (+ vitamine C 1-3 g/jour)
    Éventuellement cortisone ou antihistaminique que les asthmatiques ont sous la main.
    Et sans attendre, acheter pour 30€ un oxymètre de pouls.
    A 95-98 tout va bien, à 90 direction les urgences

  3. Ce que je voudrais comprendre c’est comment une infection pulmonaire (c’est ce qu’on nous vend depuis deux ans) peut être que l’origine d’un arrêt cardiaque. C’est peut être possible mais la relation de cause a effet n’est pas aussi limpide que ça. Parce que toutes les personnes passées en soins intensifs et réa étaient principalement oxygénés

  4. On peut imaginer qu’un tel jeune homme ait déjà acquis une immunité naturelle conte le Covid-19 et ses vaiants en 15 mois de pandémie. Alors le vaccin est en trop et provoque une réaction auto-immune violente et mortelle. En généralisant ce raisonnement, on peut aussi imaginer que Omicron très contagieux et benin va rendre la vaccination très dangereuse. La pompe à bonne fortune des actionnaires de Pfizer va se tarir.

  5. Sans l’injection, ce très jeune serait encore là … mais même avec cette démonstration tragique ses proches et ses parents sont encore trop inconscients et stupides pour le comprendre !
    Quant au docteur qui l’a vu ! Mieux vaut éviter ce genre d’humanoîde, qui n’a rien d’un médecin , si l’on veut se préserver … Tragique constat de crédulité et de stupidité d’humains incapables de conscience… Les expériences des psychologues, celle de Milgram notamment au sortir de la guerre contre les nazis en ont fait la démonstration

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer