L’Autriche et l’Allemagne en pointe du nouvel autoritarisme européen

Longtemps pays modèle au coeur de l'Europe, l'Autriche est en train de sombrer à l'extrême opposé. Le projet de loi sur la vaccination obligatoire relève d'une tyrannie qui ne dit pas son nom et qui dépasse de loin les seuls enjeux sanitaires: le gouvernement est prêt à la coercition pour imposer la vaccination obligatoire. Idem en Allemagne, où le nouveau gouvernement surenchérit par rapport à la politique sanitaire de l'ancien gouvernement Merkel; et où les médias se mettent à faire la pédagogie de la séparation de la société entre vaccinés et non-vaccinés. Les Principes du Droit sur lesquels reposent nos démocratie sont bafoués. Et le coeur germanophone de l'Europe connaît une poussée autoritaire. Si l'on ajoute que la présidente de la Commission Européenne, femme politique allemande, elle aussi, pousse à la vaccination obligatoire à l'échelle de l'Union Européenne, tandis que Klaus Schwab, président du Forum Economique Mondial, est l'un des plus ferevents partisans des politique senfermistes contre le COVID depuis le printemps 2020, on voit se dessiner les contours d'une nouvelle Europe autoritaire.

Autriche: ne pas être vacciné coûtera très cher

On pensait que le président français et le président du Conseil italien se disputaient la palme de meilleur élève de la tyrannie sanitaire.  Eh bien l’Autriche vient s’installer dans la compétition. Malgré des démissions en série – dont le Courrier des Stratèges vous a indiqué qu’elles coïncidaient curieusement avec la marche à la vaccination obligatoire – le gouvernement poursuit les projets. Une rumeur a circulé toute la journée du 5 décembre, selon laquelle des peines de 2000 euros étaient prévues par la loi; et le refus de les payer pouvait amener jusqu’à un an de détention. Ce qui est réellement prévu, d’après la presse autrichienne de ce lundi, ce sont des vaccinations tous les trois mois avec 600 euros d’amende en cas de retard et 3600 euros en cas de refus de se faire vacciner. La vaccination devient un passeport universel pour se déplacer, avoir une vie social, travailler. 

En fait, le gouvernement autrichien a déclenché une machine infernale car il a en même temps raccourci la durée de validité du vaccin (de 370 à 280 jours), donc du pass sanitaire. Dans quelques jours, des dizaines de milliers d’Autrichiens n’auront plus de pass valable et seront obligés de se faire injecter un rappel – sous peine d’amende lourde lorsqu’entrera en vigueur la vaccination obligatoire. Les  statistiques de “vaccinés” vont donc baisser pour des raisons purement administratives ! Et cela renforcera la nécessité de faire appliquer le plan de vaccination obligatoire. On est en plein délire bureaucratique. 

Allemagne: un non-vacciné ne peut fêter le réveillon qu'avec deux autres personnes

En Allemagne, la coalition tricolore (Sociaux-démocrates, Libéraux, Verts) se dirige elle aussi vers la vaccination obligatoire, qui devrait être introduite en février, comme en Autriche. Dans les deux pays, l’opposition reste limitée à la droite de l’échiquier politique: FPÖ en Autriche, AfD en Allemagne. 

L’Allemagne est intéressante à observer dans la mesure où l’on voit se mettre en place un véritable totalitarisme d’un nouveau genre, qui prescrit par exemple que, pour les fêtes de famille à Noël, un non-vacciné n’aura le droit de voir que deux personnes. Les non-vaccinés n’auront accès ni au restaurants ni aux grands magasins ni aux feux d’artifice. 

Pendant des années on nous a expliqué que le danger pour la démocratie et les libertés venait de pays conservateurs comme la Hongrie ou la Pologne. A présent, on voit que le danger vient en fait des pays qui s’autoproclamaient “démocraties libérales”, qui soumettent leur politique à des  intérêts économiques (ceux des grandes entreprises pharmaceutiques) ou à des machineries bureaucratiques (les administrations de la santé). 

Et comme pour mieux souligner la poussée autoritaire des pays germanophones, Ursula von der Leyen, présidente allemande de la Commission, a souhaité la vaccination obligatoire à l’échelle de l’Union Européenne.  Et Klaus Schwab pousse, depuis le printemps 2020, à la transformation postdémocratique des sociétés à la faveur de la crise du COVID. 

Abonnez-vous à notre newsletter

Les droites de Husson

Soyez les premiers à connaître les 1001 secrets des droites françaises à l'approche des élections présidentielles. La lecture intégrale de cette lettre est comprise dans l'abonnement à 9,90 €/mois !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

362 Shares:
16 commentaires
    1. Ach!! Foui ann évé.

      D’abord Davos et maintenant ça? Et puis quoi d’autre ensuite? ⏰ L’Europe allemande autoritaire et délirante devient visible même aux aveugles 🙈🙈🙈. Au secours Emmanuel Todd. Est-ce être germanophobe que constater l’incompatibilité anthropologique? La France aux Francs svp.

      Allez savoir, peut être y aura t il moyen de profiter de cette tension en ouvrant nos frontières aux réfugiés sanitaires de l’Est; le savoir faire industriel français s’est un peu évaporé au fil des 40 piteuses socialo.

  1. 76 ans !!! ils ont tenus 76 ans !!! il faut les en féliciter du fond du coeur de cet effort extraordinaire de résistance à leur puissante pulsion à l’autoritarisme. Sincèrement on ne peut pas leur en demander plus. Soyons donc avisés et prêts à la prochaine re-volution.

  2. Qu’en est il de l’Angleterre et des pays du Royaume Uni en général ? Sont ils safe ? Je n’en entends pas beaucoup parler. S’il faut émigrer autant partir la bas

  3. Laisser faire sans réagir et voilà le résultat, des gouvernants qui ne sont plus
    au service des citoyens et qui décident à leur place. La servitude volontaire …

      1. Comme j’aimerais partager votre optimisme ! Hélas, on les a vu courir à la piqure en juillet/août pour pouvoir aller sur les terrasses. Je me battrai jusqu’au bout, valises prêtes si la défaite s’avérait !

  4. Petite rectification (envoyée depuis l’Autriche meme):
    “Ce qui est réellement prévu, d’après la presse autrichienne de ce lundi, ce sont des vaccinations tous les trois mois avec 600 euros d’amende en cas de retard et 3600 euros en cas de refus de se faire vacciner.”
    En fait, les 3600 euros d’amendes semblent etre prevus en cas de non paiement des amendes de 600 EUR, et emprisonement en cas si incapable de payer.
    En effet, selon l’article du Standard
    “Ungeimpfte erhalten alle drei Monate ein Schreiben des Gesundheitsministers. Erfolgt die Impfung nicht zum jeweiligen “Impfstichtag”, werden jeweils Strafverfügungen von bis zu 600 Euro verhängt – wie das etwa auch beim Schnellfahren der Fall ist. Werden diese nicht einbezahlt, sind stattdessen Verwaltungsstrafen von bis zu 3.600 Euro möglich. Die Eingänge aus den Geldstrafen sollen an die Träger der örtlichen allgemeinen Krankenanstalten gehen.”

    Bon, ca c’est pour le projet de loi, qui va etre passe en revue maintenant par les specialistes du droit constitutionnel etc. On connaitra en janvier ce qui l’en est vraiment.

    Pour notre part, nous commencons a faire nos cartons.

  5. oui bon, retour d’une autre maniére au despotisme autrichien et allemand,encore une fois ils vont se comporter comme en 1935 -1944.Et notre gouvernement prend le même chemin.

  6. Se rappeler que le premier camp de concentration dans les années 30 fut Dachau en Allemagne. Et qu’il était prévu pour les “opposants”. Nostalgie, nostalgie…

    1. Je vis à Munich et commence à faire faire des devis pour un déménagement en Suède ou en Angleterre…

      Ici les gens restent naifs et ne croient pas à une obligation vaccinale à cause du Code de Nuremberg et/ou à cause d’un défaut de majorité lors du vote prévu en mars 2022. Cela laisse 3/4 mois aux lobbies de la BigPharma pour finir de graisser la patte des députés de tous bords.

      Aujourd’hui les grandes firmes locales ont mis leur puissance marketing au service de la piquouse (la 3e), Goebbels aurait été fier : https://twitter.com/disclosetv/status/1467894541906817028

  7. C’est insupportable de lire ça et de voir ce qui se passe aujourd’hui quand les populations vacciné ou non vacciné vont-elles réagir quand les populations vont-elles comprendre qu’aujourd’hui s’installe un système qui nous laissera aucune chance de vivre heureux et surtout qui ne laissera aucune chance à nos enfants il y a plein de programme et de vie alternatives à ce qu’ils nous proposent. Quand allons-nous voulez et refuser l’inacceptable j’en ai ras-le-bol que rien ne se passe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer