Covid-19 : Washington place à nouveau la France dans la liste des destinations à risque très élevé

Les CDC ou Centres américains de contrôle et de prévention des maladies ont réactualisé la liste des pays les plus à risque du fait du COVID. On apprend ainsi que la France, destination numéro 1 des touristes, et cinq autres pays européens figurent sur la liste des pays à risque « très élevé ». Le département d’Etat américain déconseille aux citoyens américains de s’y rendre, à cause de "la flambée des cas de contamination et de la circulation des variants". Les autorités sanitaires américaines ont certes été enclines à une peur disproportionnée depuis le début du COVID-19. On remarque cependant que l'attitude des CDC revient à proclamer l'échec de la vaccination généralisée poulue par Emmanuel Macron.

La France de nouveau dans la liste noire

Selon les CDC, voici les sept nations qui sont passés au niveau 4 de dangerosité du fait du Covid-19 : France, Andorre, Chypre, Tanzanie, Portugal, Jordanie, Liechtenstein. En effet, ces pays auparavant classés au niveau 3 ont, au cours de ces derniers 28 jours, enregistré un peu plus de 500 cas pour 100 000 habitants.

Washington appelle ses ressortissants à ne pas s’y rendre. Le CDC recommande la suspension de tous types de voyages internationaux, si l’on n’a pas encore reçu complètement son vaccin. Les CDC soulignent : “Les voyageurs entièrement vaccinés sont moins susceptibles de contracter et de propager le Covid-19. Cependant, les voyages internationaux présentent des risques supplémentaires, et même les voyageurs entièrement vaccinés peuvent être exposés à un risque accru de contracter et éventuellement de propager certaines variantes de la Covid-19“.

L’Europe affronte ainsi un serpent à deux têtes, entre une menace économique importante d’une part liée aux mesures préventives des plus strictes et la peur – exagérée – du variant Omicron d’autre part. Pour rappel, la France avait déjà été relevée fin juillet niveau 4, soit niveau risque très élevé par l’agence fédérale américaine de santé.

Néanmoins, l’Europe n’a pas à traverser seule cette zone de turbulence, car d’autres régions du monde faisant partie des destinations touristiques les plus prisées sont également concernées, dont : Singapour, la Turquie, les îles Caïmans, la Barbade et la Malaisie. Dans sa globalité, le CDC a en tout catégorisé 80 pays dans le niveau 4 depuis le 6 décembre.

Les pays du niveau 3

Les nations qui sont classées dans le niveau 3 sont celles qui comptent entre 100 et 500 cas pour un échantillonnage de 100 0000 habitants dans les 28 derniers jours. Les mises à jour ciblent essentiellement les pays situés dans le bassin des Caraïbes.

Le niveau 3 accueille ainsi quatre nouveaux arrivants : Saint- Christophe, Cuba, Grenade, Colombie et Cuba.  La Colombie qui était au niveau 2, rejoint le niveau 3; les autres étaient classés dans le niveau 4 et redescendent.

Entrées au niveau 2

Les destinations qui sont classées au niveau 2 présentent un risque « modéré » avec une moyenne comprise entre 50 et 99 cas d’infections au Covid ces 28 derniers jours. Dans cette catégorie,  5 nouveaux pays, qui sont : Mali, Cap-Vert, Bahreïn, Fiji São Tomé et Príncipe. Mis à part le Mali qui est passé du niveau 1 à 2, les autres pays de ce groupe ont tous été auparavant dans le niveau 3.

Face à cette nouvelle classification, les Fidji ont décidé de rouvrir le territoire pour les visites touristiques internationales ; alors que la fermeture de ses frontières durait depuis mars 2020.

Niveau 1

Le niveau 1 regroupe les pays qui enregistrent une cinquantaine de nouveaux cas pour 100 000 habitants. Djibouti passe du niveau 2 à 1.

Ce classement opéré par le CDC n’est pas exhaustif; il existe ainsi des destinations non répertoriées vu le manque d’informations.  On soulignera surtout que le taux d’incidence n’a pas grand sens pour une maladie dont les taux de létalité et de mortalité restent infimes. 

Une efficacité vaccinale qui s’essouffle en quelques mois ?

Selon l’Organisation mondiale de la santé, au cours de la semaine du 1er au 7 novembre 2021, l’Europe a représenté plus de 60%(1.949 419 personnes) des nouvelles infections de Covid-19 dans le monde malgré les campagnes de vaccination massives. Ou bien à cause d’elles? 

En dépit du déploiement des vaccins contre le Covid-19, le vieux continent fait actuellement face à une flambée des cas d’infection. 

Le  vaccin est inefficace et il n’empêche pas la circulation de la maladie. A moins qu’il stimule les nouveaux variants et donc aggrave la situation

Comment expliquer que des pays africains  bénéficiant de  l’initiative Covax de l’ONU. comme le Mali ou Djibouti puissent être classés Niveau 1 et Niveau 2 par les Etats-Unis ? A noter que ces deux pays enregistrent  un très faible taux de vaccination , à savoir 2.6% de la population totalement vaccinée pour Djibouti et 1.7% de la population totalement vaccinée pour le Mali.

Décidément, nous ne sommes pas au bout de nos surprises. 

1 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer