Variant Omicron : les aéroports et les compagnies aériennes jugent inutiles les restrictions de déplacement

Le jeudi 16 décembre, le secteur aérien européen a demandé aux gouvernements d’arrêter les restrictions de déplacement, instaurées pour faire face à la propagation du variant Omicron. Pour les compagnies aériennes, ce sont des mesures à la fois « inutiles » et « inefficaces ».

Le secteur aérien contre les restrictions de déplacement

Le 26 novembre dernier, l’Organisation mondiale de la santé a jugé que le variant Omicron détecté en Afrique du sud serait particulièrement préoccupant, puisqu’il porte plus de 30 mutations. Comme si le SARS-Cov2 ne mutait pas tous les onze jours environ.  

Face à cette « menace », la Présidente de la Commission européenne , Von der Leyen, a appelé l’Europe à prendre des précautions. D’autres pays comme le Canada, l’Australie, l’Israël, et les Etats-Unis ont ordonné des restrictions sévères sur tous les voyages aériens en provenance des pays d’Afrique australe

Selon les organisations ACI Europe et Airlines for Europe (A4E), les restrictions de déplacement pour les voyageurs vaccinés sont de nouveau en vigueur dans certains pays. Dans le but de prévenir les risques liés au variant Omicron, la Grèce, le Portugal et l’Italie ont par exemple exigé la présentation d’un test négatif aux voyageurs qui entrent sur leur territoire. En France, les voyageurs en provenance et à destination du Royaume-Uni devront avoir des « motifs impérieux » à compter de samedi.

Le jeudi 16 décembre, le secteur aérien européen a pourtant dénoncé la prise de telles mesures. Il demande aux gouvernements d’arrêter ces restrictions de déplacement « inutiles » et « inefficaces ». 

L’ECDC recommande le renforcement des mesures sanitaires

Mercredi dernier, dans un communiqué, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a indiqué que le vaccin ne suffira pas pour faire face au variant Omicron qui est particulièrement contagieux. C’est avouer l’inutilité du vaccin; mais comme nos dirigeants ont misé sur le “tout vaccinal”, il y a panique à bord. L’ECDC recommande le « renforcement » des mesures sanitaires et il appelle à une prudence accrue pendant les fêtes de fin d’année.

Selon l’ACI Europe et l’A4E, l’ECDC « reconnaît qu’il est inutile d’y inclure des restrictions de déplacement ». Pour les deux organisations, cette mesure est contradictoire avec le certificat sanitaire européen mis en place l’été dernier. Il permet le libre déplacement des personnes vaccinées et testées dans le délai indiqué entre les pays membres de l’Union Européenne.

Cette demande de l’aérien européen survient au moment où la progression du variant Omicron préoccupe plusieurs dirigeants européens. Alors qu’il apparaît de plus en plus que le variant Omicron est à la fois contagieux et peu dangereux. Elle a d’ailleurs été au cœur du débat lors du sommet des 27 qui s’est tenu à Bruxelles le jeudi 16 décembre.

Pour rappel, le président sud-africain Cyril Ramaphosa a déjà appelé « à la levée immédiate et urgente de ces restrictions de voyage », qui représentent selon lui, une forme de discrimination à l’égard de son pays et des pays voisins. L’OMS, qui n’est pas à une contradiction près plaide également à ce que “les frontières restent ouvertes”

 

Participez au combat !

Rejoignez les actions de shaming de Rester libre ! L'association qui lutte pour nos libertés. Donnez 5 min de votre temps pour les faire reculer.
79 Shares:
5 commentaires
  1. L’Omicron préfigure l’Omega. C’est le très petit avant dernier. L’immunité collective est imminente sauf pour les vax dont le système immunitaire polarisé se remettra des injections au bout d’un certain temps. Une croyance comme une autre qui rassure et incite à la patience et la paix, car la science récente n’est plus que croyances scientistes inscrites dans un plan marketing tambour battant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer