Équateur: L’obligation vaccinale dès l’âge de 5 ans en vigueur

Le gouvernement équatorien vient de prendre une sérieuse option pour le concours mondial de la folie gouvernementale. Dans un communiqué publié le jeudi 23 décembre, le gouvernement équatorien rend obligatoire la vaccination contre le Covid-19. Et ceci inclut les enfants à partir de cinq ans.

Vaccination obligatoire à partir de l’âge de 5 ans

En Equateur, le gouvernement a rendu obligatoire la vaccination contre le Covid-19. Dans le communiqué, cette mesure est justifiée par la hausse des infections et à la propagation du nouveau variant Omicron. Actuellement, le pays recense, sur dix-huit mois plus de 537.000 cas identifiés d’infections et 33.600 décès liés à la maladie.

Cette obligation vaccinale va concerner les personnes âgées de 5 ans et plus. On peut dire que c’est la première fois qu’un pays rend obligatoire la vaccination des jeunes enfants. Certes, quelques Etats ont décidé d’appliquer l’obligation vaccinale, à savoir le Tadjikistan, la Micronésie, l’Indonésie et le Turkménistan. En Allemagne et en Autriche, la loi entrera en vigueur l’année prochaine. Cependant, elle concerne uniquement les adultes.

Objectif : vacciner plus 85% de la population

 Selon le ministère de la Santé, 77,2% des Équatoriens âgés de 5 ans et plus ont déjà complété leur parcours vaccinal, soit 12,4 millions d’individus. Au début de l’année, le gouvernement a fixé comme objectif la vaccination de 85% de sa population en 2021. Il a indiqué que le pays possède suffisamment de doses pour assurer la protection de l’ensemble de sa population. Notons que l’Equateur compte actuellement environ 17,8 millions d’habitants.

Dans le communiqué, il a été mentionné que la vaccination ne sera pas obligatoire pour les personnes qui ne peuvent pas recevoir le vaccin contre le Covid-19 en raison d’une incompatibilité ou d’un problème médical. Cela dit, elles devront présenter un justificatif.

La vaccination chez les enfants reste un choix hasardeux, à ce jour, aucune étude fiable n’a prouvé formellement l’innocuité de ces vaccins chez eux. Alors qu’à un certain moment, les autorités sanitaires ne voyaient pas l’intérêt de procéder des injections sur des enfants dont l’immunité est encore très élevée. Même l’Organisation mondiale de la santé (OMS)reconnaît que les bénéfices d’une vaccination chez les plus jeunes ne sont pas encore prouvés, les enfants ne présentant pas de facteurs de risques.

Surtout on se demande une fois de plus comment des gouvernants peuvent raisonner de manière aussi illogique: une poussée d’infections dans une population vaccinée à presque 80% ne peut conclure qu’à une seule constatation sensée: l’inefficacité de la vaccination. Vouloir plus de vaccination quand il vient d’être prouvée que la vaccination est inefficace est une logique de pays communiste: les régimes communistes, face à l’échec de leur système, ont toujours proposé plus de communisme ! 

 

En tout cas, l’Equateur est admis à se présenter aux Oscars de la folie gouvernementale face au COVID ! 

49 Shares:
6 commentaires
  1. Etant équatorienne d’origine et française d’adoption, il faudrait se demander si le président équatorien non seulement est tombé dans la folie covidiste mais aussi essaie de faire oublier son nom figurant sur le pandora papers!

  2. Malheureusement, la méthode utilisée par l’Equateur n’est pas l’apanage des régime communistes mais bine celle de tous les régimes totalitaires. Dans les pays de la vieille Europe, les dirigeants utilisent des méthodes beaucoup plus perverses pour obtenir le même résultat; la folie est partagée par de nombreux pouvoirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer