[PAYANT] Dans quel pays se réfugier pour échapper à la pulsion génocidaire ?

Avec la montée de la pulsion génocidaire que nous évoquons régulièrement depuis le lancement du passe vaccinal, beaucoup de Français comprennent qu'ils sont désormais embarqués dans une aventure dangereuse dont la plupart ne veut pas. Et beaucoup, face à l'imminence d'un choc sociétal, se posent la question de leur départ à l'étranger. Voici un petit récapitulatif de ce qu'il faut faire et ne pas faire selon nous, si l'on envisage de quitter le pays pour éviter la folie de son Président.

La pulsion génocidaire qui monte, qui monte, qui monte, fait de sérieux ravages psychiques dans le pays. Beaucoup commencent à réfléchir sérieusement à quitter le pays avant de s’exposer au risque d’un internement psychiatrique forcé et d’une dépossession de leurs biens, faute d’entrer dans la folie covidienne. 

Voici quelques éléments de réponse aux questions qu’ils se posent. 

Là où il ne faut surtout pas aller pour échapper à la pulsion génocidaire

Nous avons à plusieurs reprises donné des conseils sur l’expatriation, notamment sur l’expatriation économique, cette année. 

Yves Laisné nous a ajouté quelques conseils, cet été, sur la meilleure façon de mettre ses biens à l’abri en cas de départ. 

Ces conseils restent valables, même dans le contexte différent de la folie qui a pris possession du pouvoir. 

Certaines choses sont à éviter, en particulier le départ vers un Etat où le droit n’est pas la préoccupation première des gouvernements. 

Il faut aussi éviter de partir à l’aveuglette dans un pays dont on ne maîtrise pas la langue. Une chose est de savoir demander son chemin aux autochtones, autre chose est d’entrer de plein pied dans un système administratif et juridique où l’on est sans armes. 

Un choix désormais contraint

Cet été, Yves Laisné nous avait énuméré les destinations à privilégier pour échapper à la bureaucratie française, et à ses ambitions prédatrices. 

Il avait listé de façon préférentielle les Etats de droit dans le monde, à savoir, selon lui : l’Allemagne, la Suisse, l’Autriche, la Grande-Bretagne, le Canada, les Etats-Unis et l’Australie.

Malheureusement, ces pays sont aussi ceux qui, Etats-Unis exceptés, mettent en place les mesures les plus désagréables contre les non-vaccinés. Et encore, s’agissant des Etats-Unis, ce n’est pas l’envie qui manque à Joe Biden d’instaurer une belle et bonne dictature sanitaire partout dans le pays. 

Autrement dit, il va falloir croiser deux types de critères, désormais : d’une part, le respect local de l’Etat de droit, d’autre part, l’intensité de la dictature sanitaire.

L’Europe, c’est fini

On aurait pu penser que des pays comme la Suisse ou, un temps, la Suède, échapperaient à la dictature sanitaire. Malheureusement, les jours se suivent et tous se sont ralliés, les uns après les autres, au passe vaccinal, avec la ferme intention de créer une pression européenne sur les non-vaccinés. 

Nos lecteurs savent que le prétexte sanitaire est évidemment une façon de dissimuler la mise en place d’une surveillance généralisée. 

Avec beaucoup de regrets, nous vous déconseillons donc d’émigrer en Europe. 

Même la Norvège, qui ne fait pas partie de l’Union, a mis en place un passe sanitaire

Si vous suivez la presse, vous savez que la Suisse n’est pas en reste. 

Deux pays méritent d’être suivis attentivement. La Suède, qui a longtemps hésité avant de recourir au passe vaccinal, s’y est finalement résolue, en se lançant même dans son implantation sous la peau. La Pologne devient, de ce fait, le pays le plus libéral d’un point de vue sanitaire en Europe

Simplement, apprendre le polonais n’est pas extrêmement simple, et rien ne dit que l’Union tolèrera longtemps la résistance de l’un de ses membres aux dispositions du Great Reset. 

La question délicate de la Russie

Pour certains, la Russie peut constituer une alternative. 

Ce pays présente l’avantage d’une fiscalité simplifiée, notamment pour les entreprises. 

On fera simplement attention au fait que Vladimir Poutine peut se montrer ambigu sur la question de l’obligation vaccinale, et que le climat des affaires peut y être instable. En outre, bien maîtriser le russe ne s’improvise pas…

Le Brésil, une option plausible

En l’état, le Brésil de Bolsonaro est aujourd’hui le plus grand pays à refuser les mesures sanitaires du Great Reset, et à les refuser avec le plus de constance.  

S’installer au Brésil peut donc être une piste à creuser. 

L’inconvénient de ce pays, est qu’il y existe une corruption endémique avec laquelle il faut composer. 

Les pays d’Afrique

Plusieurs pays d’Afrique ont eux aussi des politiques libérales en matière sanitaire, comme le Sénégal, par exemple, ou le Nigeria. 

Toute la difficulté de ces pays est qu’ils protègent mal la propriété privée ce qui, quand on est occidental, pose un petit problème. 

Nous y reviendrons prochainement. 

Mais n’oubliez pas que… la France a besoin de vous pour défendre ses libertés. 

Bloquez vous aussi le passe vaccinal

Rester libre ! vous fournit un kit de shaming pour dissuader votre député de voter le passe vaccinal. Prenez 5 minutes de votre temps pour participer à la campagne.
76 Shares:
24 commentaires
  1. Merci une fois de plus pour vos prises de position, Eric. Cela étant dit, vous appelez à rester en France pour combattre tout ceci mais comment? Vu la dérive manifeste, on se retrouvera dans des camps avant même d’avoir pu faire quoi que ce soit… trop de collabos!

    1. Parfois on ne choisit pas trop. Je suis ici et je me bats. Je changerai peut-être d’avis un jour, je ne sais pas, mais j’aime bien ce pays.

      1. Alors, pourquoi écrire cet article ? Il y a peut-être d’autres moyens de remplir les caisses du Courrier des stratèges que d’entretenir la peur pour inciter à fuir, non ?

    2. Au point où nous en sommes les camps de concentration doivent être envisagés.
      N’y allez pas: Les politiciens auront intérêt à vous y faire mourir de la COVID pour démontrer qu’ils ont raison et vous tort. La politique a ses lois.

  2. Merci pour cet article.
    Je pense qu’en Europe il faut regarder aussi l’histoire et la faculté de résistance passive des peuples.
    Les scandinaves ( & aussi les germaniques dans une certaine mesure) sont comme des fourmis. ils font tous la même chose et sont très bien organisés. Ils aussi ont un très fort sens du collectif (pression sociale) et démontre une forte obéissance aux institutions. Si l’obligation passe, il n’y aura aucun échappatoire la-bas.

    Les anciens pays de l’est eux, je l’imagine, sont beaucoup plus paré mentalement à résister. Faire semblant au grand jours et négocier sous le manteaux, ils savent faire.
    en plus se sont les plus réfractaire en ce moment.

    les pays du sud? je sais pas. le chaos administratif est un atout.

  3. Rappelons que le Covid frappe un âge moyen de 82 ans, donc exactement l’espérance de vie qui est de 82,25 ans ( 79,2 ans pour les hommes et 85,3 ans pour les femmes). Je cite

    “D’après les données de certification électronique des décès, l’âge moyen des victimes du Covid est de 82 ans et la moitié des morts ont plus de 85 ans.” https://www.lefigaro.fr/sciences/plus-de-90-des-deces-du-covid-19-surviennent-chez-les-plus-de-65-ans-20210119

    Qu’est-ce une épidémie qui ne fait pas baisser l’espérance de vie ? En revanche , je cite :

    “Le Premier ministre britannique Boris Johnson s’immisce dans le débat en publiant des statistiques sur les hospitalisations liées au COVID ; il admet que 90 % des patients des unités de soins intensifs sont doublement vaccinés.” https://fr.sott.net/article/39135-Boris-Johnson-90-de-double-vaccines-en-soins-intensifs

    Si on regarde la courbe de vaccination du Royaume-Uni, on constate au 5 janvier :

    – 52,2% ont trois doses environ 7 mois après la seconde dose
    – 70,8% ont au moins deux doses donc (70,8% – 52,2%) = 18,6% ont deux doses
    – 77,2% à au moins une dose donc (77,2% – 70,8%) = 6,4% ont une dose
    – 22,8% sont non vaccinés
    il y a un problème grave car si on suppose que les triples vaccinés sont encore immunisés du fait d’une injection très récente, alors :

    – Les non vaccinés qui sont en gros 25% ==> 10 % des soins critiques
    – Les doubles vaccinés qui sont en gros 20% ==> 90% des soins critiques
    – Le risque est donc à la louche 10 fois plus important pour les vaccinés de finir en soins critiques !!! ( avec environ 200 décès par jour )

    C’est totalement l’inverse du narratif de Veran & Co !

    Voyant cela tous les autres pays ont embrayé la troisième dose bien avant les sept mois fatidiques en voyant les chiffres du Royaume-Uni donc ils ont réussi à préserver leur narratif de justesse par un fifti-fifti. J’en conclus qu’ils préfèrent sauver leur narratif que la santé des gens dont ils détruisent le système immunitaire avec les injections car la question est maintenant « Quid des triples vaccinés lorsque leur immunité chutera ? »

  4. Je pense que les pays des Caraïbes offrent une alternative surtout ceux qu’ils dépendent du tourisme ( Aruba, Curaçao , îles vierges , République dominicaine ….) . Le Panama aussi . Si on parle anglais ou espagnol , l’adaptation est facile . Et il y a plus de touristes qu’avant le Covid . Perso , je suis là bas et je ne regrette pas .

  5. J’ai ma médaille de St Jude 😇… Et tout est possible si on considère qu’avec des si on pourrait mettre un cachalot dans une une boîte d’allumettes… Dans toutes batailles un plan de sortie est nécessaire, dans l’intermède battons nous sans devenir des idiots utiles.

  6. “Mais n’oubliez pas que… la France a besoin de vous pour défendre ses libertés. ”

    ça comment à devenir compliqué tout de même cette situation…La population dans sa majorité est complétement abrutie !

  7. C’est quand même super léger comme article payant …

    J’ai des soucis de débit internet je ne peux plus retrouver mes sources facilement, mais sur soit Our World in Data ou Worldometer il est possible de classer les pays par restrictions COVID. Les moins restrictifs sont le Nicaragua, la Biélorussie et un pays d’afrique dont j’ai oublié le nom (au nord est de l’Afrique du sud, peut être Tanzanie).

    Alors oui ces pays ne font pas rêver mais faute de grives …

    La Russie est à rayer de la liste car elle a déjà un pass vaccinal qu’elle tente d’imposer tant bien que mal. C’est d’ailleurs ce qui m’inquiète au sujet de la Biélorussie : le jour où la Russie lui ordonne de vacciner ça vaccinera (le Sputnik n’est qu’un Astra Zeneca bis).

    Le Brésil me parait compromis malgré la bonne volonté de Bosonaro : il y a une vraie caste covidiste qui essaye de faire progresser l’agenda malgré lui. En plus vu sa taille et s aposition parmi les BRICS c’est une cible de choix.

    Dans tous les cas, hormis la Biélorussie qui est peut être joignable par la route (à voir l’état de la frontière avec la Pologne) se posera le problème de comment aller dans ces pays si seuls les vaccinés peuvent prendre l’avion.

    Monde de merde …

  8. Pour information concernant la Cote d’Ivoire il y a un partenariat récent qui a été conclu avec l’Institut Pasteur pour construire dans les environs de DAKAR une usine de vaccins à destination de toute l’Afrique de l’ouest. Il faudra bien que le Sénégal s’affiche pour l’exemple dans cette politique sanitaire .
    Mais je doute que compte tenu des conditions de survie au quotidien d’une grande partie de la population, que les contraintes que nous connaissons soient transposables avant bien longtemps.

    1. Merci pour ce lien précieux.
      On remarquera que c’est les lecteurs qui donnent les contenus les plus pertinents et gratuitement.
      Gratitude

  9. Une anecdote. J’ai croisé dans la rue à Lyon, un Portugais, environ 45 ans ?, ex-marathonien, il va chaque année du Portugal en Laponie en tirant une charrette, optimisée certes, avec 3 chiens. En quelque sorte c’est lui qui tracte sa petite caravane. Cette année également. Il affronte les froids du Grand Nord, dort dehors régulièrement, se fait parfois invité par de charmantes suédoises, il est même passé à la Télé en Suède.
    Donc avec la volonté, ce n’est ni les kilomètres, ni les frontières, ni les difficultés qui peuvent arrêter quelqu’un de déterminé.

    Sa page Facebook. https://www.facebook.com/paulo.amigo.3

    Si je devais décider de partir rien ne m’arrêtera, c’est aussi simple que cela. Et pourtant mes moyens financiers sont … ultra-lights.

  10. Aujourd’hui l’OMS prévoit que la moitié de la population européenne devrait être nouvellement infectée par le nouveau covid dans les trois semaines qui viennent. Le fait d’être vacciné ou pas est devenu totalement marginal, cela reste seulement de l’ordre de la Taca Taca Tac Tac Tique d’un Macron déphasé et provoquant.

  11. Quid de l’Angleterre ? Boris Johnson a une position ambigüe. Il semble vouloir pousser la vaccination, mais donne les bons chiffres sur la majorité des vaccinés aux urgences. Par ailleurs, la chambre des lords a récemment bloqués certaines dispositions liberticides. Une analyse plus détaillée de la situation dans ce pays serait la bienvenue. Quelle sera sa position dans le great reset, après avoir quitté l’Europe ?

  12. Restons, on vas bien s’amuser !!! Macron et ses bras cassés vont mordre la poussière, ça prend de l’eau de tous les côtés, le Mûr non pas celui de Berlin, en béton, mais l’autre bien plus subtil et efficace, celui du mensonge et du lavage de cerveau par les médias que des imbécile appellent “de la comm”, se délite de lui-même face au réel et au différentiel de la pression politique dans les différents pays…
    À Macron il ne reste plus que la force des armes pour se maintenir en place. C’est pas le moment de quitter le navire, la voie d’eau sera bientôt colmaté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer