Violation du serment d’Hippocrate: non vacciné, l’hôpital refuse sa transplantation cardiaque

Âgé de 31 ans, DJ Ferguson était inscrit sur la liste d’attente pour une transplantation cardiaque de l’hôpital Brigham and Women’s de Boston. Il faisait même partie des patients prioritaires. Mais il a été retiré de la liste pour avoir refusé de se faire vacciner contre le Covid-19.

La vaccination comme un des critères d’éligibilité

Alors que DJ Ferguson, un homme de 31 ans en attente d’une greffe cardiaque, faisait partie des patients prioritaires ; l’hôpital Brigham and Women’s de Boston a décidé de le retirer de la liste puisqu’il refuse de se faire vacciner contre le Covid-19. Le père du patient, David Fergusson, a déclaré que son fils ne croit pas à la vaccination et que c’est « contre ses principes de base ».  

Dans un communiqué, la direction de Brigham and Women’s a expliqué les raisons qui ont poussé l’hôpital à prendre cette décision. Selon les responsables de l’établissement hospitalier, la vaccination contre le Covid-19 compte parmi les critères à remplir par les candidats à la transplantation dans le système du Mass General Brigham. C’est prétendument une mesure prise pour optimiser les chances de succès de l’opération et la survie du patient après l’intervention.

La politique de l’hôpital serait approuvée par d’autres experts médicaux. Le Dr Arthur Caplan, responsable de l’éthique médicale à la NYU Grossman School of Medicine, a déclaré à CBS Boston que le système immunitaire d’un patient est extrêmement faible après n’importe quelle greffe.

Il a aussi ajouté « la grippe peut vous tuer, un rhume peut vous tuer, le Covid peut vous tuer ». Voilà pourquoi, les vaccinations seraient particulièrement importantes.

Mr Caplan a également déclaré « Les organes sont rares : nous n’allons pas les distribuer à quelqu’un qui a peu de chances de vivre alors que d’autres personnes vaccinées ont plus de chances de survivre après l’opération ». Du social-darwinisme pur ! 

La famille Fergusson contre la politique de l’hôpital

La famille de DJ Fergusson est complètement désemparée. Elle s’était tournée vers cet hôpital du fait de l’excellence des soins dispensés par l’hôpital Brigham and Women’s. Cela dit, elle n’est pas d’accord avec la politique adoptée par l’établissement.

David Fergusson est particulièrement fier de son fils et il respecte sa décision. Il a déclaré « C’est son corps. C’est son choix ». La famille œuvre à trouver un élément d’alternative, mais elle sait que le temps est compté. Le transfert du patient dans un autre hôpital compte parmi les solutions envisagées, mais elle reconnait que Fergusson risque de ne pas survivre au voyage. Le père de DJ, David Ferguson a également ajouté : «mon fils est au bord de la mort. Il a été poussé à bout».

Une histoire qui nous rappelle celle de  Stéphanie, cette jeune patiente cancéreuse non vaccinée, à qui l’institut Curie avait empêché l’entrée dans ses locaux , en appelant  la BAC.

Moi aussi, j'objecte conscience

Rejoignez le rang des objecteurs de conscience. Agissez concrètement pour la résistance. Montez de la mine, descendez des collines ! Le moment est venu.
69 Shares:
3 commentaires
  1. La conscience étouffée par les injonctions politiques, voire par la corruption.
    Application concrète des propos scandaleux entendus sur nos plateaux télé.
    Quand la vérité sera révélée, ils chercheront des excuses (on ne savait pas), bon nombre seront horrifiés, certains ne survivront pas à la honte.

  2. Il n’est pas impossible que l’hôpital se dise aussi qu’un organe d’un donneur, qui aura été probablement vacciné avant son décès, risque d’être rejeté par un organisme non vacciné.
    On va bientôt arrivé à être obligé de séparer en deux tout le système médical, notamment tout ce qui est transfusions sanguines et transplantation d’organes, entre “vaccinés” et “non vaccinés”…
    Plusieurs témoignages indiquent que les centres de prélèvements de sang sont bien contents lorsqu’ils ont un donneur non vacciné, le sang des vaccinés coagulant très vite.
    Si cela se confirme et que la nature n’arrive pas à le corriger avec le temps, il va y avoir des problèmes de santé monstrueux dans les années à venir.

  3. Cela me dégoûte tellement que je vais contacter mon administration communale pour mettre une CONDITION SINE QUA NON au don d’organe que j’ai fait il y a 35 ans : QUE LE RECEVEUR SOIT NON-VACCINÉ !!!
    Sinon, je fais l’opération inverse : je REFUSE le don (comme la législation a changé depuis) SI le RECEVEUR est VACCINÉ !!!
    De toutes manières, les vaccinés vont tomber comme des mouches suite au 💉flytox !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer