L’hypnose thérapeutique : une pratique médicale prouvée par la science

L'hypnose thérapeutique : des bienfaits prouvés par la science

L’hypnose médicale fait aujourd’hui partie des thérapies utilisées dans de nombreux centres hospitaliers. Après avoir été longtemps décriée, considérée comme un spectacle destiné à amuser la galerie, de nombreuses études ont permis de démontrer qu’il s’agit d’une technique thérapeutique qui a fait ses preuves au cours des siècles précédents.

L’hypnose pour aider le patient à surmonter ses peurs

L’usage de l’hypnose à titre thérapeutique existait déjà dans la haute antiquité, l’ancienne Egypte et dans la plupart des traditions chamaniques. Ce mot dérivant du grec « hupnoein » signifiant endormir consiste pour le thérapeute à diriger le patient vers un « état de transe » au cours duquel il se retrouve dans un état modifié de conscience. En d’autres termes, le thérapeute l’aide à se diriger vers son inconscient. Le but de l’hypnose est de permettre au patient de se détendre, sans se focaliser sur la douleur ou sur les soins qu’il va subir, qui peuvent parfois être assez traumatisant.

L’hypnose n’a pas pour unique vocation de soulager la douleur physique. C’est une thérapie dite courte qui permet au patient d’avoir une vision différente de ce qu’elle vit, guidé vocalement par le thérapeute à l’aide de messages suggestifs. Durant la séance, le patient peut aller au-delà des capacités qui sont les siennes lorsqu’il n’est pas dans un étant de transe hypnotique. L’hypnose lui donne la possibilité de surmonter ses peurs, ses angoisses, son stress ou encore ses émotions, qui constituaient, avant la séance, un blocage.

Laurence Lachenaud, après avoir collaboré avec Antoine Molina, un médecin anesthésiste-réanimateur, a pu mettre en évidence, dans le mémoire qu’elle a rédigé, la corrélation entre hypnose et confort des patients. Pour atteindre une transe positive, les messages suggestifs sont orientés de façon à éviter toute connotation négative qui pourrait augmenter la crainte ou le stress du patient.

L’hypnose à différencier de l’EMDR

Il est important de différencier l’EMDR, pour Eye Movement Desentitization and Reprocessing, ou “Désensibilisation et Retraitement par les Mouvements Oculaires” en français, et l’hypnose. En effet, bien qu’apparemment assez similaire, l’EMDR consiste à stimuler le cerveau afin de le sortir d’un trouble de stress post traumatique ou TSPT. Cette stimulation s’effectue à l’aide de mouvement oculaires, ou des sons. Pour cela, le thérapeute reste silencieux tout au long de la séance.

L’hypnose peut avoir une utilité médicale, comme elle peut aider une personne à se surpasser, à développer des capacités qu’elle n’imaginait même pas avoir. L’aspect thérapeutique de l’hypnose est ici aussi à différencier de celle qui est pratiquée par les hypnotiseurs de spectacle qui a plutôt des visées récréatives.

L’hypnose, une méthode naturelle efficace

Dans notre vie quotidienne, nous traversons des périodes d’état hypnotique, sans que nous nous en rendions compte. C’est le cas lorsque :

  • Nous sommes absorbés par un livre ;
  • Nous rêvons tout éveillé ;
  • Nous oublions pendant quelques minutes tout ce qui nous entoure lorsque nous pensons à autre chose.

Ces moments surviennent naturellement. Mais dans un contexte thérapeutique, le praticien en vient à le provoquer. Pour ce faire, il utilise différentes techniques après avoir observé la façon dont fonctionne normalement le cerveau de la personne qu’il soigne. Il peut par la suite opter pour :

  • La méthode par dispersion: développée par Milton Hyland Erickson, aussi appelée hypnose par dispersion, elle s’effectue en employant des techniques de suggestions indirectes. Le patient est incité à ressentir son environnement et son corps, et à faire le lien avec les souvenirs qu’il garde enfouis… ;
  • La méthode par focalisation: comme son nom l’indique, elle consiste à focaliser son attention sur un point précis, qu’il s’agisse de la flamme d’une bougie, d’un objet quelconque dans la pièce, sur un point de son corps. Le patient est invité à faire abstraction de tout ce qui l’entoure et de lâcher prise.

L’hypnose et ses bienfaits prouvés par la science

Quelle que soit la technique mise en œuvre, l’hypnose peut aider à soulager le patient de certains troubles ou traumatismes. Ainsi, une étude menée par des chercheurs suisses a pu mettre en exergue son efficacité pour améliorer la qualité de sommeil des participantes. Le chercheur en charge de l’étude, de l’Université de Zurich, a pu apporter des preuves qu’un groupe de femmes plus sensibles à l’hypnothérapie, ont pu passer plus de temps en sommeil profond, phase la plus réparatrice durant laquelle le cerveau ne réagit plus aux stimuli extérieurs.

Une autre étude effectuée en 2003, puis en 2012, sur les personnes souffrant du syndrome du côlon irritable, un trouble chronique se traduisant par des douleurs abdominales, des diarrhées ou une constipation, a également été réalisée. Elle a permis de constater que l’hypnose avait amélioré leur état, bien que cette maladie soit encore aujourd’hui incurable.

D’autres utilisations médicales de l’hypnose

Gestion de l’anxiété pré et post-opératoire

Avant une opération chirurgicale lourde ou légère, l’hypnose est utilisée non pas comme anesthésiant, mais comme moyen pour aider les patients à calmer l’anxiété et la douleur qu’ils ressentent. Il faut savoir que ces ressentis sont décuplés dans ces moments de stress. Grâce à l’hypnose, ils peuvent mieux appréhender l’intervention et leur corps réagit ainsi beaucoup mieux aux soins.

Aide aux enfants souffrant de troubles de l’attention

Les enfants souffrant de troubles de l’attention ou d’hyperactivité peuvent aussi bénéficier des avantages offerts par l’hypnose. Cette solution réduit considérablement la prise de médicaments. Elle ne provoque pas non plus d’effets secondaires et grâce à un riche esprit imaginatif, l’efficacité du procédé est extrêmement rapide.

Lutte contre les addictions et le manque de confiance en soi

L’intérêt de l’hypnose réside également dans le fait qu’il est possible de le pratiquer en autohypnose. Si vous souhaitez le faire sur vous, prenez d’abord un rendez-vous auprès d’un praticien pour la première séance. Il vous accompagnera dans votre démarche et vous montrera comment le faire chez vous par la suite. Cette option est surtout utilisée pour reprendre confiance en soi et mener à bien un projet, retrouver l’estime de soi qu’un événement traumatisant a battu en brèche. C’est également un moyen que les personnes souffrant d’addictions comme l’alcoolisme, le jeu, la drogue utilisent pour s’en débarrasser.

About Post Author

2 Shares:
1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer