Urbi et Orbi n°1: vers une alliance du “Great Reset” et de l’autel? Quand l’Eglise fréquente les ennemis de la liberté

Le Courrier des Stratèges lance une lettre confidentielle hebdomadaire consacrée aux nouvelles de l'Eglise catholique: "Urbi et Orbi". Nous sommes frappés de voir combien les questions qui se posent pour l'ensemble de la société concernant la destruction des libertés se pose aussi de manière aiguë pour l'Eglise. Elle avait été au XXè siècle le fer de lance de la lutte contre les totalitarismes; et elle semble devenir aujourd'hui un fervent supporteur des pouvoirs en place et du nouvel ordre mondial. Que s'est-il passé? La question mérite d'autant plus d'être posée que l'on manque aujourd'hui - en langue française - de médias qui rendent compte de cette crise de l'Eglise. Les médias existants sont soit ralliés au Great Reset soit prisonniers d'un respect exagéré du Pape - comme si l'infaillibilité pontificale n'était pas limitée à la foi et aux moeurs et liée à la fonction, non à la personne du Souverain Pontife. Aujourd'hui, nous commençons d'ailleurs ce numéro 1 d' "Urbi et Orbi" par une exploration impertinente du style de gouvernement de François, premier du nom. Et nous nous interrogeons plus largement, à propos de la succession de Monseigneur Aupetit sur la tentation "néo-concordataire" qui menace l'Eglise. Il y aurait pourtant urgence à sortir de l'alliance malsaine entre le "Great Reset" et une partie de la hiérarchie épiscopale.

Qui est le vrai François? L’homme qui sourit aux foules (comme en 2014 en Corée sur la photo ci-dessous), dont on a encensé lors de son élection au Souverain Pontificat le sens du contact, la proximité avec les gens? Peut-être la vidéo ci-dessous, datant du 31 décembre 2019, dit-elle beaucoup de cet homme aux humeurs changeantes: alors qu’il était tout sourire en saluant la foule, une femme lui agrippe la main et lui parle en le suppliant – voulant attirer son attention, d’après ce qu’ont décryptés certains internautes, sur les chrétiens persécutés en Chine; François passe du sourire à la méchante humeur et tape sur la main de la femme pour se dégager. Quelques heures plus tard, le Saint-Siège publiait un communiqué d’excuses….. 

Ou bien l’homme au visage fermé – “de pierre” disent certains avec un très mauvais jeu de mots -, que ses anciens collaborateurs à Buenos Aires décrivent comme irascible; et dont on dit au Saint-Siège qu’il pousse des colères phénoménales en jurant comme un charretier?  .

Un pape jacobin? La mise au pas de l'Ordre de Malte

Les derniers jours de janvier sont venus confirmer que François pouvait avoir mauvais caractère. Vendredi 28 janvier il semblait qu’un accord avait été trouvé entre l’Ordre de Malte et le représentant du Saint-Père,  le Cardinal Tomasi, chargé de la réforme de l’Ordre. Remontant à l’époque des croisades, l’Ordre est souverain, même s’il prête obéissance au Pape; c’est-à-dire qu’il a sa juridiction propre. Les instances de l’ordre sont prêtes à accepter des réformes demandées par le Saint-Siège, pourvu que la souveraineté qu’elles ont la charge de mettre en oeuvre soit préservée. Or François ne l’entend pas de cette oreille. Le samedi 29 janvier, il a suspendu l’accord que son représentant avait conclu avec l’Ordre et annoncé qu’il déciderait seul  de la réforme ultime de l’Ordre. 

Ira-t-on ainsi au point d’aboutissement d’un coup de force amorcé en 2017 lorsque le même Pape François avait contraint Matthew Festing, grand-maître de l’Ordre, à la démission? 

Il semble bien qu’il y ait une constante dans le gouvernement de l’Eglise par François. Mettons bout à bout: la mise au pas des Franciscains de l’Immaculée, celle de l’Ordre de Malte, la limitation visant à l’extinction, de la messe tridentine; et mettons en face l’accord avec la Chine populaire, le soutien à un ordre écologique mondial, le soutien à la censure sur les réseaux sociaux, la vaccination obligatoire pour les personnes travaillant au Saint-Siège….

Ce n’est pas seulement que le Pape préfère la modernité à la tradition: il il est porté spontanément vers tout ce qui permet une centralisation du pouvoir, qui abolit la subsidiarité, les libertés associatives et le “self-government” – contre les habitudes catholiques

Un pape franciscain? Non, un pape jacobin !  

Monseigneur Ravel est-il le prochain archevêque de Paris?

Après avoir parlé du pape très jacobin qu’est François, premier du nom, parlons d’un personnage très napoléonien. Monseigneur Luc Ravel, archevêque de Strasbourg, sera-t-il le prochain archevêque de Paris?  C’est en tout cas le nom qui circule souvent actuellement quand on essaie de savoir qui pourrait succéder à Monseigneur Michel Aupetit, dont le Pape a accepté la démission  le 2 décembre dernier. 

Monseigneur Aupetit avait été mis en cause dans un article du Point paru le 22 novembre 2021 qui mentionnait une possible liaison – furtive – avec une femme, contre les voeux de célibat du prêtre. Rien n’a été prouvé en l’occurrence.  Mais de façon très étonnante, l’archevêque de Paris quittait ses fonctions le 2 décembre 2021, soit dix jours après l’article, après avoir remis sa charge entre les mains du Pape François, qui, à la surprise générale, l’a acceptée. 

Pour expliquer ce tsunami, on a invoqué la publication récente du rapport Sauvé sur les crimes de pédophilie commis par des prêtres et des laïcs au service de l’Eglise; cela faisait mauvais genre – en tout cas si on ne respecte pas la présomption d’innocence ! –  d’avoir un archevêque en contravention avec le célibat sacerdotal, surtout chez un homme connu pour son intransigeance sur les sujets bioéthiques; on a imaginé aussi qu’une vengeance avait eu lieu du fait du comportement autoritaire de l’archevêque qui avait mené, en 2021, à la démission de deux vicaires généraux; mais aussi à des conflits avec des communautés aussi différentes que la paroisse Saint Merri, l’école libre Saint Jean de Passy et les fidèles adeptes de la messe tridentine.  Et puis il y a cette très curieuse déclaration du Pape François pour justifier son acceptation de la démission de l’archevêque de Paris: 

Pour ceux qui connaissent bien le Pape François, il s’agit d’une méthode de pouvoir typique de l’ancien cardinal-archevêque de Buenos-Aires: commenter, comme s’il était spectateur, une démission qu’il n’était pas obligé d’accepter. En tout cas, le départ de Monseigneur Aupetit a causé un grand trouble dans le diocèse de Paris, parmi les prêtres et les fidèles, choqués qu’une simple campagne de presse puisse avoir raison d’un évêque. 

C’est pourquoi la question du successeur agite les esprits. Alors, pourquoi parle-t-on de Monseigneur Ravel, archevêque de Strasbourg depuis 2016, après avoir été évêque aux armées? En 2019, l’archevêque avait publié un livre remarqué sur la meilleure manière pour l’Eglise de surmonter la crise causée par des abus sexuels: Comme un coeur qui écoute.  Un livre critiquant un certain cléricalisme ayant conduit à l’absence de mise en cause sérieuse dans de nombreux diocèses de prêtres ayant commis des abus – aussi peu nombreuses fussent ces brebis galeuses. 

Cependant, même si la parole de Monseigneur Ravel sonne juste dans une Eglise sonnée par ce qu’elle a déclenché avec le rapport Sauvé, cela ne suffirait pas à justifier qu’on s’intéresse autant à l’archevêque de Strasbourg comme un possible successeur de Monseigneur Aupetit. 

Pour comprendre ce qui est en jeu, rien ne vaut de regarder attentivement la vidéo de la cérémonie en petit comité au cours de laquelle, en janvier 2021, Monseigneur Ravel s’est vu remettre la Légion d’Honneur par Madame Brigitte Klinkert, ministre déléguée en charge de l’Insertion. 

On y voit un homme brillant, bon orateur, assez pince sans rire. Et l’on se dit qu’il possède sans doute une onctuosité ecclésiastique qui fait défaut à Monseigneur Aupetit. On imagine aussi que cet ancien évêque aux armées saurait séduire un publique catholique parisien majoritairement conservateur. 

Cependant le plus frappant du discours archiépiscopal  tient à la délectation avec laquelle l’archevêque de Strasbourg évoque l’implication de l’Eglise aux origines de la Légion d’Honneur et, plus généralement l’atmosphère post-concordataire du Consulat et de l’Empire. Et l’on se dit qu’il y a de quoi ravir le régime macronien. 

Au fond Monseigneur Ravel témpoigne bien d’une dérive de la hiérarchie ecclésiastique, que l’on peut faire remonter au Cardinal Lustiger, prônant dès les années 1980 une sorte de relation néo-concordataire entre l’Eglise et l’Etat. L’Alsace comme laboratoire d’une nouvelle relation entre l’Eglise et la République? Ecoutez comme Monseigneur Ravel est heureux de lire la description de l’insertion de la cérémonie fondatrice de la Légion d’Honneur dans une messe à Saint Louis des Invalides en 1804.  Ou comme il rappelle que l’Eglise prie pour la République. Et rapprochez cela du zèle avec lequel il  a plaidé pour la vaccination dans son diocèse: 

En septembre 2021, Monseigneur Ravel se faisait ainsi le double relais du Pape François – présentant la vaccination comme un “acte d’amour” – et du gouvernement poussant depuis le discours présidentiel du 12 juillet 2021 à la vaccination obligatoire de certains métiers et à un nudge vaccinal pour le reste de la société. 

Au fond, le style est différent mais Monseigneur Ravel ne se sent pas en phase  seulement sur le sujet de la vaccination avec François. La crise est plus large: les deux hommes partagent la même envie d’une nouvelle alliance du trône et de l’autel. Le trône est aujourd’hui occupé par des hommes et des idées progressistes – incompatibles avec le christianisme –  mais qu’importe: dans l’Eglise aux dimensions du monde léguée par le pontificat de Saint Jean-Paul II (1978-2005), il est rassurant pour un successeur du pape polonais et pour bien des évêques de s’appuyer sur le pouvoir politique pour continuer à exister plutôt que d’affronter les deux défis que l’Eglise doit relever: la baisse de la pratique et la sécularisation (au moins dans la vieille “chrétienté” européenne); le surgissement de communautés nouvelles ou traditionnelles mais toujours actives et qui donnent du fil à retordre à leurs évêques – ne serait-ce que parce qu’elles aiment la continuité de l’Eglise et se méfient du progressisme. 

Monseigneur Aupetit avait certainement des défauts; mais n’est-il pas tombé aussi parce qu’il ne flattait pas les puissants et qu’aucun d’entre eux n’a volé au secours d’un évêque qui avait dit plus clairement que d’autres ses désaccords sur la loi bioéthique

En tout cas il ne fait aucun doute que si le successeur devait être Monseigneur Ravel, il le devrait largement à son enthousiasme néo-concordataire. 

169 Shares:
12 commentaires
  1. Bravo pour cet article ! La crise actuelle est avant tout spirituelle. La préservation de la santé du corps est devenue l’ultima ratio des choix politiques car les citoyens craignent la mort comme jamais, n’ayant plus aucune espérance de la vie éternelle. Le great reset n’aurait pas pu se produire avec un véritable Pape sur le trône de Pierre appelant à la prière. Nous attentions Urbi et orbi depuis longtemps, vous l’avez fait, merci !

    1. Un pape sur le trône de Pierre?
      Une infaillibilité (même restreinte à la fonction et à la foi et aux mœurs) en étant soi disant successeur du seul apôtre ayant renié par trois fois le Christ???

      Faut atterrir, les cathos! Faites de la bible votre référence absolue et quittez cette institution bibliquement hérétique qu’est l’église catholique, bâtie sur les dérives des 3 premiers siècles après JC…

      1. Discours habituel d’un anarchiste, bouffeur de curé, héritier d’un Robespierre coupeur de têtes, Tu utilise l’expression d’infaillibilité pontificale en ignorant ce qu’elle signifie. Celle-ci n’a lieu que lorsque le pape s’exprime comme pasteur universel. Ce: n’est pas le cas ici ; c’est une simple prise de position sur des problèmes particuliers. Ce pape est à l’Église ce que Macron est à la France. Il faut éviter de confondre l’une avec l’avec l’autre. Toute institution a de bons et de mauvais serviteurs. Retourne donc dans ta loge pour y manger ton “Chaussée au Moines”.

      2. Le saint curé d’Ars disait : « Les saints n’ont pas tous bien commencé, mais ils ont tous bien fini ».
        Saint François d’Assise, dans sa jeunesse, a fréquenté les tavernes d’Assise. Même le séraphique saint Jean Apôtre a encouru le blâme de Jésus pour lui avoir conseillé de faire descendre le feu du ciel sur une bourgade de Samarie qui avait refusé de le recevoir.
        Nous autres Catholiques aimons et vénérons saint Pierre. Saint Pierre n’est pas Judas Iscariote qui lui a prémédité et organisé sa trahison. Saint Pierre n’a pas trahi car il n’a rien prémédité, il a renié par manque de courage. Mais il n’est pas le seul. Il a suivi Jésus avec saint Jean à distance tandis que les neuf autres se sont complètement éclipsés. A vue humaine, on peut les comprendre : non seulement Jésus refusait de se défendre, mais encore empêchait ses apôtres de le secourir, ordonnant à saint Pierre de remettre le glaive au fourreau « car tous ceux qui prennent l’épée, périront par l’épée ». Qui, dans ces conditions, ne réagirait pas comme les apôtres par instinct de survie, quitte à le regretter ensuite ?
        Pour saint Pierre, le monde s’écroulait, il a eu un grand moment de doute et de faiblesse qu’il a aussitôt amèrement regretté. Le Christ avait eu beau dire qu’il ressusciterait, personne à part sa Mère, ne l’a cru. Après la Résurrection et surtout après la Pentecôte, saint Pierre n’est plus l’homme du Jeudi Saint, il est devenu le chef infatigable de l’Eglise. Il est mort crucifié la tête en bas en prononçant le saint Nom de Jésus. Nous, Catholiques, ne l’oublions pas et il est hors de question pour nous de le dénigrer.
        D’ailleurs, pour l’Eglise catholique, le reniement de Pierre est une bénédiction car le souvenir de sa faiblesse lui a permis, en tant que Chef de l’Eglise, de mettre en pratique le précepte du Christ : « Bienheureux les miséricordieux car ils obtiendront miséricorde ». Les premiers Chrétiens se rappelaient la faiblesse de saint Pierre et des autres apôtres et ainsi se montraient compréhensifs envers les tièdes et les hésitants qui reniaient le Christ en acceptant de sacrifier aux dieux païens afin d’échapper au martyre. Après les persécutions, l’Eglise les accueillait à nouveau car quiconque chute peut se relever et le combat spirituel contre le mal ne finit qu’avec la vie sur terre.
        L’Eglise est sainte parce qu’elle a été instituée par le Christ qui pour nous est Dieu Fils mais, à part sainte Marie, elle est composée de pécheurs plus ou moins grands. Quand de grands pécheurs sont à sa tête, elle ne peut qu’être éclipsée.

  2. Ne vous étonnez pas du rôle du Pape actuel
    Voyez cette curieuse “alliance” avec la Caste mondialiste
    //eveilinfo.org/2020/12/24/lalliance-dangereuse-de-rothschild-et-du-vatican-du-pape-francois/
    Ses échanges de tutoiement avec Macron sont dus à leur obédience jésuitique.
    Le Vatican, la City of London et Waqhington DC sont des etats-cités autonomes qui dominent la Finance Internationale
    Il n’est point de complotiste sans comploteurs…

  3. Bergoglio a été installé sur le trône de Pierre par un groupe de pression interne (cf Mafia de St Gall+ franc-maçonnerie ecclésiastique) et externe (Mondialistes de tout poil menés par Obama/Clinton), lesquels ont réussi à mettre dehors Benoît XVI, qui, à la suite de JPII, était un énorme obstacle à leurs projets.
    Cependant, Joseph Ratzinger, très conscient des enjeux, a opéré une vraie-fausse démission, en fait une déclaration de Siège Vide, et laissé la place à son pseudo-successeur, avec le pouvoir temporel, mais tout en le privant de la légitimité canonique.
    D’où le théâtre actuel des “deux papes”, tous deux en blanc au Vatican (alors qu’il ne peut y avoir qu’un seul pape), s’affrontant de façon feutrée derrière une apparence impeccable.
    Vous trouverez tout cela présenté pédagogiquement dans les articles du journaliste italien Andrea Cionci, traduit en français par le P. Walter Covens sur son blog homelie.biz.
    En résumé, le Vatican a été pris par les mondialistes en 2013, et Bergoglio placé là pour participer de concert avec les hommes d’état eux aussi placés par les mêmes à la tête des pays de tradition catholique, dont l’Italie, l’Espagne et la France, aux manœuvres de prise de contrôle mondialistes, dont la vaccination forcée n’est qu’un des aspects.
    Donc on ne peut pas dire “le pape” lorsqu’on parle de “françois”, mais l’appellation normale devrait être : “l’antipape qui occupe actuellement le Siège de Pierre”.
    Ce qui, avouez-le, donne un autre regard sur ce qui se passe à Rome…

  4. C’est une initiative très juste de lancer cette lettre ‘urbi et orbi’. Qu’on le veuille ou non, l’impact de l’Eglise catholique et précisément donc de son chef visible (qui n’en est pas le Chef suprême), fait partie des facteurs décisifs de l’évolution des sociétés dans le monde entier. Et sur le sujet du rêve néo concordataire des élites ecclésiastiques catholiques actuellement au pouvoir, la connaissance intérieure de l’institution révèle que ce rêve est ancien : déjà St Pie X avait scandalisé ce beau monde atterré par l’annonce des lois de 1903 en France lorsqu’apprenant la nouvelle du vote de cette loi -inacceptable au plan de la doctrine sociale catholique comme il le répétera dans ses discours et encycliques- il dit à son secrétaire : ‘Ils nous rendent notre liberté'”. Avant d’ajouter ‘profitons en’ et dans la foulée, nomma des évêques pas du tout de type ‘concordataire’ mais ‘type’ ‘Judas Maccabée’ -lesquels modéreront le renversement de politique ecclésiastique sous Pie X, notamment avec le cardinal Charot de Rennes dans l’affaire des écoles en 1924. Mais hélas le rêve neo concordataire sous le masque du modus vivendi apaisé initié par Pie Xi ne fera qu’augmenter jusqu’a aujourd’hui, où l’effondrement du niveau théologique épiscopal -constaté par le Cardinal Müller publiquement aux USA en l’été 2019- a mis l’église en haillons. Problème accentué par l’effondrement des ressources financières : le comptable de mon diocèse a du avouer à son clergé qu’il ne pourrait plus payer les prêtres dans 6 ans selon les courbes actuelles …

  5. En Alsace Moselle, le clergé catholique est rémunéré par l’Etat en vertu du concordat allemand repris par la France en 1918, car ces territoires n’étaient pas en France en 1905 lors de la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Ces territoires ont conservé nombre de lois sociales allemandes qui dérogent au droit français.

  6. BERGOGLIO dépasse toutes les bornes, en frappant des pièces de 20 € euros à la gloire de la COVID 19 créé par PASTEUR FRANCE, selon accusations et plainte du Pr Jean-Bernard FOURTILLAN grand catholique persécuté par MACRON à tu et toi avec FRANCOIS, pape du N.O.M a reçu en secret Albert BOURLA le PDG de PFIZER et son ARNm tuant plus que la COVID. Appel du 18 juin 2022 à manifester à 14h devant toutes les Préfectures de France contre MACRON de « Chez Michou » pour que se soit un Waterloo le 18 juin 2022 pour l’occupant de l’Elysée assassin a envoyé à la mort ,50 français des forces spéciales à MARIOUPOLE dans le DONBASS et 13 gilets jaunes dont une retrouvée noyée en Bretagne en mars 2022, habitait PARIS, enquêtait sur Brigitte MACRON, alias Jean-Michel TROGNON, coopérant français à Alger en 1963 ,selon les autorités Algériennes compagnon d’Emmanuel MACRON ancien élève des jésuites à tu et toi avec FRANCOIS,pape du N.O.M doit abdiquer selon la rumeur sur INTERNET,une contre révolution contre ces malades qui nous gouvernent en Occident ,”L’Empire du mensonge “dixit POUTINE sortant de nos Etats Pontificaux où il avait rendez-vous avec BERGOGLIO-PINOCCHIO apostasie, selon 3 ième prévision de la Ste Vierge Marie à FATIMA au Portugal où la foule a vu le soleil tourner sur lui même en 1917.
    Dans le CALVADOS ,nous appelions le 19.06.22 à voter GAUCHARD (MELENCHON) pour déboulonner BORNE et MACRON, assassin de milliers de petits vieux achevés au RIVOTRIL dans les EHPAD comme à ST PIERRE de LA REUNION où est morte à 101 ans le 11.06.22, Jeanne SIMON-FRUTEAU de LACLOS, spoliée de son patrimoine de 2.850.000€ en entête de ma page F.B, Vivien Durieux de Caroli, par Paul CARO cousin franc-maçon de Huguette BELLO,franc-maçonne Présidente de LA REUNION complice de corruption vote MELENCHON franc-maçon , pour la vaccination d’ARNm .Halte au terrorisme perdure depuis 1789,la Révolution du N.O.M avec Volodymyr ZELENSKY, artisan de la III GUERRE MONDIALE est un juif khazar cousin du terroriste George SOROS,juif Hongrois avec Jacob de ROTHSCHILD,parrain du N.O.M et de la Cabale , impliqués dans le détournement du vol MH370=MH17 le 17.07.14 photographié par un satellite JPL-NASA, abattu par un missile air-air,tiré d’un SUKOÏ de KIEV, où selon les secouristes du DONBASS les passagers étaient vidés de leur sang et sentaient le formol, « planstifiés » en Allemagne du côté de NUREMBERG.OBJET : Un NUREMBERG II pour juger au CANADA, le P.M TRUDEAU, ELIZABETH II ,la reine du CANADA, papesse noire et FRANCOIS, pape noir jésuite franc-maçon du N.O.M, qui dans la gestion du COVID, imposent à leurs ouailles ,légions ,des injections d’ARNm, fabriqués à partir de cellules d’embryons issues de fœtus humains avortés. Alors que notre Seigneur Jésus Christ ,nous a enseigné de ne pas tuer. Est-ce que la fin justifie les moyens, être 500 millions sur terre? Selon THE GUIDES STONES en Géorgie aux USA, érigées par les disciples du N.O.M ,dirigé par la ploutocratie des Illuminati-Rothschild et la firme WINDSOR-MOUNBATTEN ,nos vassaux pour « Nous les frères Louis de CAROLI,aiglons JAMAIS vassaux » ,devise de Christian, moine bénédictin, ami de ST JEAN PAUL II et Vivien II de CHARLEMAGNE de SAINT LOUIS, architecte honoraire en 2014 à l’unanimité de l’Ordre des architectes ,année DONNADIEU DIEUDONNE où j’ai échappé à un drone militaire à BOUCAN, LA REUNION,île BOURBON où j’ai croisé à ST GILLES ,Paul CARO changeant de trottoir croyant voir un revenant. Sortant vivant de cet attentat manqué, miracle de PIE XII dont je portais une médaille qui s’est détachée de ma croix Occitane pectorale, lors des 3 énormes explosions d’un drone militaire, où j’ai pu récupérer le détonateur du drone, un disque de 8cm de diamètre, expertisé comme arme numéro de guerre par la POLICE ARTIFIECERI de ROME. Affaire où FRANCOIS refuse depuis le 23.07.14, restituer à notre avocat à PARIS,Me Isabelle COUTANT PEYRE qui a vu avant notre départ pour ROME, cette pièce à conviction contre HOLLANDE,VALLS et MACRON aux affaires au moment « des faits qui tuent » disait LENINE ou rendent plus fort. Avec MACRON à tu et toi avec FRANCOIS, Nous nous battons contre le N.O.M « HASTA LA VICTORIA SIEMPRE O LA MUERTE »,dixit LE CHE, Ernesto GUEVARRA LYNCH de CERNA, argentin comme FRANCOIS, pape du N.O.M qui a licencié 2 gardes suisses, ayant contracté la COVID19 ont refusé ces vaccins ARNm qui sont des poisons, tuant plus que la COVID 19 créé par l’Institut PASTEUR à PARIS, selon accusations et plainte du Pr Jean-Bernard FOURTILLAN un très grand catholique, soutenu par le Pr Christian PERRONNE , 17.000 scientifiques et le Dr Reiner FUELLMICH ,docteur en Droit ,investigateur du GRAND JURY, le JUGEMENT DERNIER, un NUREMBERG II, pour juger ces malades qui nous gouvernent comme MACRON,HOLLANDE, SARKOZY et FABIUS père et fils ,acoquinés à Mc KINSEY ayant le monopole des pseudo vaccins ARNm de PFIZER dont le Directeur, Albert BOURLA a été reçu 2 fois en secret par FRANCOIS, pape du N.O.M embrassant en 2014, la main de feu David ROCKFELLER, cofondateur en 1952 de BILDEBERG TERRORISME fêtant son jubilé en 2022 avec le jubilé d’ELIZABETH II, accusée au CANADA de crimes contre l’humanité dans la gestion du COVID, avec TRUDEAU Premier Ministre du CANADA et FRANCOIS pape du N.O.M dont il est question en objet !? Visionnez sur Google, “VIVIEN DURIEUX,BOUCAN ATTENTAT MANQUE » https://youtu.be/2tUlAP835sA?t=7 où je montre le détonateur du drone un disque de 8cm de diamètre que FRANCOIS refuse restituer à notre avocate à PARIS, Me Isabelle COUTANT PEYRE a vu cette pièce à conviction avant notre départ pour Rome en juillet 2014 où mon frère Christian en août 2014 le Jour J où il avait rendez-vous avec FRANCOIS ,mon frère fut kidnappé, drogué de force en Italie extradé sur TOURS, jugé 10 minutes drogué de nouveau et sans avocat comme l’exige la Loi sous HOLLANDE-VALLS et MACRON aux affaires ,à tu et toi avec FRANCOIS pape du N.O.M dont il est question dans la plainte en objet de Me Reiner FUEILLMICH et son NUREMBERG II pour juger ces malades qui nous gouvernent, avec la complicité des medias,kapos du N.O.M que combat la Sainte Russie diabolisée par MACRON, assassin de 50 officiers français à MARIOUPOL, morts pour AZOV les néo-nazis début avril 2022, où Marine LE PEN ,gagnant le 24.04.22 avec 50,37% des suffrages doit dire la vérité aux français ou se discréditer comme fausse opposition, avec MELENCHON franc-maçon a appelé à voter MACRON, franc-maçon Satanique du 33 °kapo du N.O.M que nous combattons, « HASTA LA VICTORIA SIEMPRE O LA MUERTE »,dixit LE CHE, Ernesto GUEVARRA LYNCH de CERNA ne voterait pas MELENCHON franc-maçon, excepté dans le CALVADOS pour faire tomber BORNE Première Ministre, nous appelions à voter GAUCHARD (MELENCHON) pour sauver la France de MACRON, assassin !?
    « Vivien Durieux : L’attentat manqué » suivi de « SAINT GILLES ATTAQUE AU DRONE LA LOI DU SILENCE », omerta de FRANCOIS pape du N.O.M doit abdiquer pour un 3 ième pape selon INTERNET où on voit BERGOGLIO prosterné et embrassant la main de feu David ROCKFELLER devant John de ROTHSCHILD et Henry KISSINGER ,membres de BILDEBERG TERRORISME fondé en 1952 en HOLLANDE à BILDEBERG par feux le Prince Bernard et David ROCKFELLER ont fait tuer Jean-Paul I empoisonné au bout de 33 jours de pontificat, s’opposait à la mafia Illuminati-Rothschild !?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer