Passe vaccinal : les marchands de tapis du gouvernement négocient la dose de rappel

Aujourd’hui, mardi 15 février, 4 millions de français rejoignent les rangs de la non-citoyenneté Marconienne. Dans un dernier élan de générosité, Gabriel Attal lance l’appel de la dernière chance aux retardataires et l’ultime opération séduction aux réfractaires. Une tolérance de 7 jours est accordée à ceux qui reçoivent la dose à la dernière minute. On dirait qu’En Marche n’accepte pas qu’une partie grandissante de français ne marche plus, mais ce n’est pas la première fois qu’ils usent du marchandage de tapis avec la vaccination.

LIQUIDATION TOTALE AVANT TRAVAUX DU 15 MAI 2019 AU 15 JUIN 2019 SUR  CARRELAGE DE SOL INTERIEUR & EXTERIEUR !! - Magasin spécialisé dans la  vente de carrelage à Franqueville-Saint-Pierre - France Carrelage

Une troisième injection pour le prix de 4 mois de « vie d’avant », opération « tout doit disparaitre ! », une dose de rappel pour 4 mois de liberté ! 

Un Absurdistan savamment dosé

Bienvenue en Absurdistan-Vaccinistan, accrochez-vous, voici ci-dessous la liste des règles de la dose de rappel issue du site officiel du Ministère des Solidarités et de la Santé :

A compter du 15 février il faudra avoir effectué sa dose de rappel pour continuer à bénéficier de son passe vaccinal. Cette mesure s’applique aux personnes de plus de 18 ans et 1 mois. En effet, les personnes de 16 et 17 ans n’ont pas l’obligation de faire leur rappel pour conserver leur pass vaccinal, même s’il est fortement recommandé. Concernant les 12-15 ans, ils ne sont pas soumis au pass vaccinal. Dans le cadre du pass sanitaire, ils n’ont pas l’obligation de réaliser leur rappel, même si le rappel leur est ouvert.

  • Si j’ai reçu 2 doses de vaccin, je dois faire mon rappel au plus tard 4 mois après ma deuxième injection.
  • Si j’ai eu le Covid-19 et que j’ai reçu ensuite une seule dose de vaccin (Astra Zeneca, Pfizer, Moderna), je dois faire mon rappel au plus tard 4 mois après mon injection.
  • Si j’ai eu le Covid-19 et que j’ai reçu ensuite une seule dose de vaccin (Astra Zeneca, Pfizer, Moderna), je dois faire mon rappel au plus tard 4 mois après mon injection.
  • Si j’ai reçu une dose de vaccin (AstraZeneca, Pfizer, Moderna ou Janssen) et que j’ai eu le Covid-19 plus de 15 jours après l’injection, je dois faire mon rappel au plus tard 4 mois après mon infection.
  • Si j’ai eu le Covid-19 et que j’ai reçu ensuite une dose de Janssen après mon infection, je dois faire mon rappel au plus tard 2 mois après mon injection.
  • Si je ne suis pas encore éligible à la dose de rappel, mon certificat de vaccination de schéma vaccinal initial (monodose ou deux doses) reste valide.

Très franchement quelqu’un y comprend encore quelque chose ?  Chapeau à ceux qui suivent encore le film, on ne peut pas leur retirer ça !

Ce n’est pas la première fois que la majorité tente de refourguer sa camelote avec des procédés dignes du marchandage de tapis.

La repentance vaccinale

Lors du débat autour de la loi instaurant le passe vaccinal, un « détail » est passé à la trappe des discussions grand public : le droit de repentir « permettant aux personnes ayant fait usage d’un faux passe de changer d’avis à la suite d’un contrôle ou d’une prise de conscience personnelle ».

L'œuvre Ci coumence la repentance Rutebeuf par l'auteur Rutebeuf, disponible en ligne depuis 4 ans et 8 mois - ILaissier m'estuet le - Short Édition

C’est à la Député Coralie Dubost que nous devons cette trouvaille. J’ignore si ce dispositif est communément utilisé en pratique mais il a l’honneur d’exister.

La Député avait justifié le dispositif comme ceci – sortez les mouchoirs : « Il a été porté à notre connaissance qu’une femme de 57 ans était décédée à l’hôpital, ayant été prise en charge tardivement parce qu’elle n’osait pas avouer qu’elle détenait un faux passe : nous voulons éviter qu’une telle situation puisse se produire à nouveau. »

En outre, une personne présentant un faux passe ou un passe appartenant à quelqu’un d’autre, ne se verrait appliquer aucune peine, si dans les 30 jours à compter de la date de commission de l’infraction elle présente un justificatif d’administration d’une dose de vaccin contre le covid.

En gros, si vous vous faites choper mais que vous vous vacciner à la suite de votre verbalisation vous ne passez pas à la caisse (c’est encore mieux que les soldes).

On rappelle que dans notre système juridique c’est le procureur de la république qui détient constitutionnellement l’opportunité des poursuites – et qu’accessoirement – on n’est pas censé échanger ses amendes comme des cartes Pokémon.

 

Le porte-parole du gouvernement a annoncé une levée éventuelle du passe vaccinal au printemps, on ne sait pas qui cet imbroglio va convaincre à ce stade de ras-le-bol généralisé.

 

Moi aussi, j'objecte conscience

Rejoignez le rang des objecteurs de conscience. Agissez concrètement pour la résistance. Montez de la mine, descendez des collines ! Le moment est venu.
105 Shares:
16 commentaires
  1. Ce commerce des indulgences devient compliqué. Le sacrement de réconciliation vaccinale étant le plus difficile à comprendre. Et si la contrition originelle implique une double douleur, que doit-on dire pour la troisième dose ?

  2. Héhé, et si tu es marié, mais uniquement en seconde noce, avec une rousse dont la longueur des cheveux ne dépasse pas 30 cm, qui soit née dans la nuit du 29 février au 3 mars, à condition que ça soit par une nuit de pleine lune et qu’elle a en plus un grain de beauté sur la fesse gauche de plus de 2 mm, mais de moins de 3 mm de diamètre, alors, tu ne seras éligible à la 7ème dose dose qu’à la fin de cette année.
     
    Rien que ces marchandages grotesques mettent en lumière la corruption financière qui se cache derrière les thérapies géniques expérimentales mortelles – tous ces merdeux promeuvent ce qu’ils savent pertinemment être un poison uniquement pour du fric et de futures sinécures dans ces labos – manque de bol, comme une fois les amendes à venir payées, lesdits labos en reviendront au minimum à leur point de départ d’avant le SARS-Cov-2, c’est à dire à deux doigts de la faillite, les politocards comme les parjures du serment d’Hippocrate n’auront rien de rien, à part des centaines de morts et d’estropiés à vie sur ce qui leur sert de conscience (leur portefeuille) et quelques centaines de procès au cul qui, cette fois-ci, risquent fort d’aboutir, et même la prison à vie ne sera pas cher payé pour avoir organisé la mort en série 🙁

  3. Veuillez m’excuser, mais il y a un oubli dans la liste de règles du gouvernement. Donc :
    Et enfin, et surtout, si je fais encore usage de mon cerveau, je le débranche immédiatement, puis allume la télé.

  4. Article 40 du code de procédure pénale :
    Toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l’exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d’un crime ou d’un délit est tenu d’en donner avis sans délai au procureur de la République et de transmettre à ce magistrat tous les renseignements, procès-verbaux et actes qui y sont relatifs.

    Mais pour la fraude à la vaxxination , le gouvernement encourage à faire autrement …étonnant non ?

  5. Il faut s’attendre à tout de la part d’un gouvernement qui commande aux virus et décide administrativement de la durée d’immunité d’un (faux) vaccin…
    Le plus sidérant, c’est de voir l’effet produit par une hypnose collective. Apparemment, certains en sortent, tant mieux. Sans doute de ceux qui s’étaient fait injecter sous la contrainte.

  6. Si je comprends bien le charabia de Madame Dubost La Dame de 57 ans est décédée parce que on a cru qu’elle était vaccinée. Donc si on n’est pas vacciné on est mieux soigné que si on est vacciné c’est bien ça?

  7. Repentance ! Ils osent tout, ils n’ont peur de rien …. Nous attendons avec impatience les camps de “rééducation” pour les réfractaires à l’idéologie du sacrifice pour le bien commun. Pêcheurs égarés insensibles à la saine doctrine du Parti, pratiquez votre examen de conscience et repentez-vous … Sinon nous serons contraints de vous y aider. Gehorchen macht Frei !

  8. Hier, en discutant avec une jeune adulte, 25 ans maxi bien masquée, je suis tombée de ma chaise : avec une maladie aussi dangereuse, on va devoir porter des masques quasiment à vie, il y a autant de morts journalières à l’hôpital qu’au début de la plandémie. Combien ? Mystère… De toutes les façons, il va falloir s’habituer parce que les plandémies vont se succéder, toujours plus graves.
    Je lui ai demandé ses sources, impossible de le savoir, peut être une boule de cristal ?
    Plus probablement, France Info et BFM attaquent gravement les neurones !

    1. Vous ne pouvez pas lutter, parce que c’est de l’hypnose collective renforcée par de la PNL – quand on sait réfléchir et que l’on a une certaine tournure d’esprit (à commencer par être sceptique tant qu’on a pas vu, touché et longuement examiné les preuves de ce qui est avancé), même les plus doués des hypnotiseurs savent qu’ils perdraient leur temps à exercer leur art sur vous en un seul croisement de regards, mais, entreprise de sape de l’ednat aidant, la plupart des d’jeuns ne savent pas conduire une réflexion et gobent tout, normal, ils ne maîtrisent même pas leur propre langue.
       
      Ajoutez à cela le FUD émis en permanence par lesdites TV, radios et torche-culs qui appartiennent maintenant à une poignée de milliardaires se gobergeant aux frais du contribuable, additionnez de gens qui n’ont pas les moyens de s’apercevoir qu’ils sont manipulés à longueur de journée et qui n’ont évidemment pas le réflexe de couper tout ça ni d’aller se renseigner par eux-mêmes (faire des efforts personnels, c’est dur – là encore, on retrouve l’insanité de l’ednat où, pour “lisser” (toujours vers le bas, hein, sinon vous devenez instantanément populiste, complotiste, fasciste, Vichyste et copain comme cochon avec le petit moustachu), plus aucun travail individuel nécessitant une réflexion poussée n’est imposé…) et vous obtenez ce que vous venez de rencontrer, des gens “off”, complètement déconnectés du réel, et c’est farpaitement normal, puisqu’il sont sculptés à l’images de… leurs dirigeants.
       
      Rattraper cela prendra au bas mot deux générations, alors que je ne suis même pas sûr que nous ayons deux ans devant nous pour nous retourner, creusement abyssal de la dette aidant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer