Covid-19 : Nouveaux allègements des mesures sanitaires dans les écoles et les lieux clos, retour vers une vie plus normale?

Le gouvernement a annoncé l’assouplissement des mesures sanitaires dans toutes les écoles de la France métropolitaine à partir du 28 février. Le gouvernement a également annoncé la fin du port de masque obligatoire dans les lieux clos soumis au passe vaccinal.

Changement des règles dans les écoles

A partir de la fin des vacances scolaires d’hiver, c’est-à-dire le 28 février pour la zone A, le 21 février pour la zone B et le 7 mars pour la zone C, les mesures sanitaires en vigueur dans les écoles de la France métropolitaine vont changer.

Le gouvernement a pris cette décision suite à la baisse du nombre d’infections lies au variant Omicron et en tenant compte de l’avis du Haut Conseil de la santé publique.

Le protocole sanitaire dans les établissements scolaires va donc passer au niveau 2. Ainsi, le port de masque en extérieur ne sera plus obligatoire. En revanche, il reste obligatoire en intérieur pour les personnels et les enfants de 6 ans et plus.

Le gouvernement annonce aussi la reprise des activités physiques et sportives en intérieur. Les pratiquants ne sont plus obligés de porter le masque « sauf les sports de contact ».

En ajout à tout cela, les responsables légaux des élèves ne seront plus obligés de présenter une déclaration sur l’honneur certifiant le résultat négatif des tests de dépistage. Il faut ajouter au lot la réduction du nombre d’autotest ou de test antigénique à subir par les élèves et les personnels.

Fin du port de masque dans les lieux clos

Dans les lieux clos soumis au passe vaccinal, ce qui est le cas des cinémas, théâtres, musées, restaurants ou encore foires, le port de masque ne sera plus obligatoire.

En revanche, cette mesure sera encore en vigueur dans les transports en commun ainsi que les endroits clos ouverts au public, non soumis au passe vaccinal.

Autre allègement du protocole sanitaire à partir du 28 février, concernant le dispositif de dépistage des personnes ayant eu un contact avec une personne testée positive, le communiqué précise que  “Les personnes contacts n’auront plus à réaliser qu’un seul test (autotest ou test antigénique ou test RT-PCR) à J2 (soit deux jours après avoir eu l’information d’avoir été en contact avec une personne testée positive) au lieu de trois tests aujourd’hui (à J0, J2 et J4) ».

Moi aussi, j'objecte conscience

Rejoignez le rang des objecteurs de conscience. Agissez concrètement pour la résistance. Montez de la mine, descendez des collines ! Le moment est venu.
14 Shares:
2 commentaires
  1. Ils vont s’acharner sur les enfants jusqu’au bout… Si les mondialistes réussissent à instaurer la peur pandémique chez les plus jeunes, ils auront, à terme, gagné. Et ils ont tout leur temps, leur idéologie a progressé pendant des dizaines d’années, en dehors des lumières médiatiques.
    Le niveau de réflexion des enseignants (la plupart) est consternant. Même pas capables de se dire que si les enfants non masqués ne contaminent pas leurs parents à la maison, on ne voit pas pourquoi ils contamineraient leurs profs dans les établissements scolaires.

  2. La couche sur la bouche dès le plus jeune âge est très utile pour accoutumer les enfants à l’obéissance et retarder leur développement (ce qui les rendra, à terme, plus facilement soumis). Toute cette affaire est un vrai plan diabolique, une fuite en avant des riches de zéros virtuels qui craignent de voir leur montage exploser. Mais ça finira mal de toute façon, on le sent. Comme disent les espagnols: “por mal camino, no se llega a buen puerto”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer