Quand le gouvernement français dénonçait l’extrême droite au pouvoir en Ukraine

Existe-t-il des groupuscules néonazis en Ukraine ? Lors de son allocution le 24 février dernier,  Vladimir Poutine a qualifié Volodymyr Zelensky et ses ministres de « clique de toxicomanes et de néonazis », ce qui a valu une levée de bouclier immédiate de la part du système médiatique en rappelant notamment les origines juives du président Ukrainien. Et si en réalité la Russie reprochait plutôt à l’Ukraine d’avoir intégré au sein de ses forces armées des unités proches de l’extrême droite ? Dans une note en date du 3 janvier 2016, l’OFPRA était loin de négliger l’action de l’extrême droite dans le pays.  

L’OFPRA – Office français de protection des réfugiés et apatrides – est un établissement public administratif sous tutelle du ministère de l’Intérieur, qu’on ne peut donc soupçonner de complotisme de bas étage (contrairement à nous).

La présence de l’Extrême droite au Parlement qui a le désir d’intégrer l’OTAN, l’UE et de se doter de l’arme nucléaire

Le document en question décrit l’ascension politique du parti Svoboda. 

Initialement intitulé Parti national socialiste d’Ukraine (SNPU) et maintenant Svoboda (liberté), cette mouvance qualifiée d’extrême droite s’est formée en 1991 sur un sentiment anti-russe et dont l’ennemi déclaré est l’idéologie communiste.

Jusqu’en 2000 l’influence de l’organisation reste très marginale. Le document (s’empresse) de relever la Coopération du mouvement avec l’EuroNAT – association européenne des partis nationalistes – et convie deux fois Jean-marie Lepen. A partir de 2004, un mouvement de dédiabolisation s’enclenche et toute référence des figure controversée telle que Stepan Bandera est abandonnée.

D’après la note de l’OFPRA, bien que s’étant rapproché du centre, le parti prône toujours des thèses d’extrême-droite comme le fait de restreindre la citoyenneté aux « ukrainiens de sang », mais son dirigeant Oleh Tyahnybok est immédiatement exclu du parti lorsqu’il déclare en 2004 que l’Ukraine est contrôlée par une mafia russo-juive.

En 2012, Svoboda recueille 10,5 % des voix aux élections parlementaires et remportent 37 sièges.

En matière de politique étrangère, Svoboda entend transformer de nouveau l’Ukraine en une puissance nucléaire, sortir de toutes les organisations post-soviétiques et rejoindre l’OTAN et l’Union européenne. « ce rapprochement avec l’union européenne est aussi perçu comme une barrière contre la Russie et sa sphère d’influence ».

Svoboda est particulièrement présent pendant les manifestations de la place Maidan.

L’existence de groupuscules néonazis ultra-violents en Ukraine

La note explique l’origine de la coalition Pravy Sektor (secteur droit) rassemblant plusieurs groupes radicaux, dont les deux suivants :

Les patriotes d’Ukraine ont pour symbole le Wolfsangel de l’Allemagne nazie et sont accusés de crimes haineux contre des migrants ou étudiants étrangers mais aussi soupçonnés d’être à l’origine d’attaques de kiosques à journaux dans la ville de Kharkiv.

Quant à l’assemblée nationale ukrainienne-autodéfense ukrainienne (UNA-UNSO), cette organisation paramilitaire « citoyenne » poursuit ouvertement une idéologie antisémite et fasciste, et s’oppose aux mouvements séparatistes dans l’est de l’Ukraine.

Les combattants (puisqu’il faut les appeler ainsi) participent à des marches paramilitaires et à des attaques armées pendant des rencontres politiques pro-russes.

Au début des années 90, des membres sont envoyés en Lituanie et Moldavie et certains reçoivent des décorations militaires Tchétchènes. En 2006, le procureur général Russe ouvre une procédure pénale à leur encontre pour avoir participé à la guerre de Tchétchénie en tant que mercenaires (le document ne fait cependant pas état de l’issue du procès).

 

En bref, il y a quelques années une administration française n’avait pas de mal à reconnaitre l’existence de groupuscules néonazis animés par un sentiment anti-russe très profond. Cette vérité n’est-elle plus bonne à dire ? Quelle est l’influence politique réelle de ces groupuscules sur le sol Ukrainien ? nous ne pouvons pas répondre à cette question – mais dire qu’il existe des groupes néonazis en Ukraine ne relève pas de la propagande pro-russe.

 

Moi aussi, j'objecte conscience

Rejoignez le rang des objecteurs de conscience. Agissez concrètement pour la résistance. Montez de la mine, descendez des collines ! Le moment est venu.

About Post Author

1K Shares:
23 commentaires
  1. Les journalistes français ont vraiment de la merde dans les yeux… Qui ne sait cela ? Et que les Ukrainiens ont été les milices les plus efficaces du IIIème Reich et de la Gestapo. Ils accusent Zemmour de l’infamante terminologie “d’extrême droite”. Pourquoi ne pas accuser Donald, l’oncle de Picsou, d’être un exploiteur et un pingre !

      1. Le gamin réélu haut la main au second tour par les instituts de sondage de ses potes milliardaires face à Z, comme Le Lionel en 2002 ! Alors pourquoi aller voter face à cet embargo médiatique vantant l’immense valeur du Grand Timonier dans la négo et l’interdiction des médias opposants ? Pourquoi voter, merde ?

        Moi je dis que dès qu’il est réélu, le gamin doit centraliser l’information sous un Haut Commissariat héritier du CSA En Marche, qui désormais dira aux journalistes de se mettre à sprinter vers ce qu’il faut dire ou pas – la marche, c’est lent, c’est long comme l’arrivée au pouvoir de Mao, Hurry Up! a hurlé Tonton McKinsey – , car l’AFP sous contrôle de Facebook et Le Monde sous celui de la Fondation Bill et Melinda Gates sont encore trop timorés, de véritables tortues des Galápagos… Dans StartUp Nation, il y a Start(Hurry)Up !

        « Mais regardez comment le Courrier des Stratèges ose faire un article tendancieux contre mon ami Bill et son fils Hunter ? Je n’ai même pas eu l’temps de leur rendre la politesse d’avoir accéléré le conflit en Ukraine pour installer un énième nuage de fumée devant la crise du Covid ? A 45 jours du premier tour, sont des génies du timing les p’tit gars de McKinsey ! J’avais quand même pas l’choix vu l’énormité des scandales en cours de publication… Qu’auraient tué ma campagne de 15 jours ! On a eu raison de faire une perquis’ chez Mediapart, hein. Et de saisir les ordi avec leur stratégie d’entre deux tours… Finaux, hein ! »

        « Mais quelle crise du Covid ? » se dit Mame Michu… « Caisse qu’y barbot’ cor’ ces s’tanés sites complotis’ ? » Mame Michu a la mémoire de poisson rouge, elle vient de changer de chaîne avec sa zapette et a déjà oublié ce que disait la précédente émission… Gars Jacques Tsé vendait non seulement la face peu avenante en 1981 de Tonton La Francisque, mais aussi à ses annonceurs du temps de cerveau disponible, par tranches de trente secondes d’attention, séquence du genre « où est le paper board, les gars, MERDE, chui en présentation ! » :

        – 1. 30″ pour le Covid ;
        – 2. 30″ pour le dernier Petit Gervais Danone ;
        – 3. 30″ pour le dernier BigMac triple steack, triple cheddar, triple bacon ;
        – 4. 30″ pour le dernier opus posthume de Johnny ;
        – 5. 30″ pour le CD Band Aid dont 4,5% des recettes après impôts iront aux réfugiés ukrainiens ;
        – 6. 30″ pour la tablette de chocolat blanc Milka ;
        – 7. 30″ pour le Babybel vert ;
        – 8. 30″ pour les biscottes Pasquier ;
        – 9. 30″ pour les radiateurs à bain d’huile Delonghi ;
        – etc.

        Mame Michu achètera pour ses p’tits quinquins ce qui l’a fait saliver… certain !
        Elle votera pour le candidat qui la f’ra saliver…
        « Tu sais que Monsieur Manu il est passé hier à la télé, la veille des élections, il était à la maison d’retraite de Trifoullis et il a donné une tablette de chocolat blanc Milka spécial gencives à toutes les centenaires retraitées… Il est génial Monsieur Manu, hein, je l’adore, moi aussi… »

  2. “Tout dépend du point de vue qu’on en a par rapport à l’endroit où on se place”

    De l’endroit où on oblige le journaliste de se placer sous peine d’être placardé ou viré ?

  3. Pour ceux qui n’ont pas la mémoire courte, les médias français n’ont jamais caché le rôle des groupuscules d’extrême droite dans l’Euromaidan de fin 2013 et les événements qui ont suivi, notamment la lutte initiale contre les milices dites “pro-russes” créées, financées et armées jusqu’à ce jour par Moscou. Les mêmes tendances extrêmes se retrouvent du côté des troupes de Poutine de façon beaucoup plus actuelle, puisque la présence du groupe Wagner, aux sympathies nazi bien connues, est signalée ces derniers jours en Ukraine et confirmée par le départ des mêmes d’Afrique.

    1. Vous pourriez me faire part de vos références concernant vos dires sur le groupe Wagner ? Quant aux dissertations des médias officieux français sur le rôle des groupuscule d’extreme droite lors de l’euromaïdan, à l’époque ça ne m’a pas frappé… d’ailleurs à priori ce serait contradictoire avec “le plan” de Washington auquel (heureusement…) nous sommes beaucoup attachés depuis deux décennies. J’ai du louper qlq chose. Bien à vous.

    1. Ce documentaire reprend pour l’essentiel les informations diffusées en 2013-2014 par les médias mainstream sur les groupuscules extrémistes ukrainiens, en prétendant qu’il s’agirait de révélations et en comptant sur la mémoire déficiente de la plupart. Le timing assez surprenant (fin 2021) peut donner à penser qu’il s’agit bien d’un élément de propagande élaboré en vue de justifier par avance l’agression sur l’Ukraine.

  4. 500 000 réfugiés, peut-être mais surtout femmes et enfants mis à l’abri.
    Les hommes eux se battront avec courage, et qu’il y ait quelques nazis chez eux
    comme un peu partout (!) ne justifie aucunement une invasion.

    1. Oh comme vous êtes bien tolérant et bien conciliant avec le nazisme !
      Il est vrai que l’on ne reconnait plus trop la France depuis quelque temps qui
      revient à ses fondamentaux pétainiste ! Vous en êtes le porte parole ici !

    2. Quand on se permet d’être conciliant avec les bombardements nazis ukrainiens, depuis 8 ans sur les populations civiles russes du Dombass, on peut se permettre d’affirmer sa collaboration au 4ème Reich aujourd’hui, c’est évident.
      Baissez le bras 2 minutes quand même, vous allez nous faire une crampe ! 😉

  5. C’est remarquable sur ce site : Il nous offre là un exemplaire “archétypal” du processus de rétrécissement puis de ratatinement intellectuels par la mise en place d’un système de penser, qui évidemment enferme plus ou moins rapidement ses créateurs et ses fan(atique)s, eux mêmes en premier lieu prisonniers de leurs fantasmes égotiques et de l’image illusoire qu’ils ont d’eux-mêmes, et auxquels ils s’agrippent de plus en plus furieusement dans une irrationalité névrotique.

      1. Tout ce qui dépasse intellectuellement celui qui ne peut comprendre et ne se connait pas devient pour lui du “Charabia”; c’est aussi une des expressions du bornage de son horizon intellectuel.

  6. Pourvu que Macron ne fasse pas le chef de guerre jupitérien, car Poutine ne lui pardonnera pas 2 fois sa foireuse stratégie de diplomatie personnelle car il ne connait rien à ce dossier russe et uniquement russe.
    Après la vitrification “en même temps” des entités gouvernementales européennes de Bruxelles, Berlin et de Paris, les américains contempleront leurs œuvres de destructions massives universelles, bien cachés dans leurs abri atomiques de la Maison Blanche.
    Et chaque français se souviendra de la prédiction biblique : “Malheur au pays dont le prince est un enfant”.

  7. On a bien comprit que l’idée est de pointer la doxa, la contradiction de la pensée unique des merdias et en fait, de l’ensemble du système soumis au N.O.M.
    Mais juste une nuance au passage:
    “Extrême droite” = Terme inventé par les merdias complices pour diaboliser TOUTE CONSTESTATION.
    En d’autre terme, un outil de manipulation parmi tant d’autres, mais l’extrême droite n’existe pas et n’a jamais existé.
    Terme qui sert à diaboliser et en même temps à inverser la réalité, à cacher la source réelle du Mal.

    On l’a par contre entendu 1000 fois à propos des GJ par ex, ou des manif’ à Ottawa comme à Berlin avec Kennedy pour dénoncer le viol du code de Nuremberg en cours( la PALNdémie dont il ne faut plus parler, la solution finale par injections…)
    Ou dés que vous manifestez pour la Liberté.
    Mais jamais si vous êtes taré, juste nudiste, LBGT, apatride ou carrément pédo ect…
    Ferme t’on les boîtes libertines en pleine “pandémie” d’ailleurs…? 😉
    Là c un peu comme le croissant volé par un SDF, ce putain de terroriste va payer !
    Le pédo, non, le violeur ? Jamais.
    Le criminel ?
    Oh si il a de bonnes relations, il devrait pouvoir trouver un poste au sein d’un ministère…
    La méritocratie n’est plus remplacée par l’idiocratie, elle l’est par la salopricrassie.
    L’idée de gauche: se présenter comme un mouvement populiste, dont les seuls obsessions sont en vérité :
    La destruction des nations (par l’économie, l’emploi, l’Europe, les “bonnes intentions”, comme l’invasion migratoire ect..)
    Objectif: Anéantir les peuples (tous sauf un…Ou du moins une certaine caste de ce peuple qu’il est interdit de nommer, les marionnettitses de TOUT les Maux de l’espèce humaine, depuis 2000 ans au moins, en faisant partie…)
    Destruction de la culture, de la fertilité, des gènes, de la famille et de la chrétienté.
    De la Création en fait.
    (Normal, toute la gauche est franc maçonne, au service des précités)
    Inversion historique des valeurs donc: Il n’y a pas plus nazi qu’un “antifa” en vérité:
    Toujours prêt à monter un bûcher pour vous faire adhérer à la doxa de sa secte.
    Mais en bon disciple, il ne le sait pas.
    Comme un mouton qui voudrez tous vous voir piqués, par un poison en total violation du code de Nuremberg.
    C exactement la même chose, pour “le bien de tous “.
    Bref.
    – Le 3ème Reich = naZional Zocialisme. A gauche donc.
    – Le Marxisme ou le communisme, idem: “valeurs” de gauche (Ou plutôt maladie mentale)
    Et pour d’autres exemples des “valeurs de gauche” façonnant la pensée des mougeons par la désinformation et la propagande d’état H24:
    LBGT, Antifa, BLM, “écolos radicaux” (Khmers verts leur va si bien).
    Tous des ONG financées par Georges SOROS: fasciste, eugéniste, génocidaire;
    Bien connu depuis la 2nde guerre mondiale et pourtant présenté comme le père Noél par les (leurs..) merdias de masse.
    Le meilleur exemple des “valeurs” de la gauche en haut lieu reste malgré tout la pédophilie;
    Présentée comme un droit de l’enfant…Le progressisme…Jusque désormais dans les programmes scolaires, dés le + jeune âge…
    L’avortement (à 9 mois maintenant…) ? Eux.
    Le divorce ? Eux.
    Et comme 80% des moutons ne savent pas faire la nuance entre un “droit” permettant l’exception et une norme, qui va totalement effacer celle d’origine, chhuuut…Tout ce discours est …d’extrême droite, évidemment ;-.)
    La logique, l’esprit critique, la connaissance sont ” extrêmes” .

    1984 est déjà bien installé…
    Ils ont eu 80 ans et toute l’expérience des siècles précédents pour son avènement.

  8. Curieusement, personne ou presque ne rappelle l’origine de la présence de “néonazis” en Ukraine, silence des médias oblige, alors un peu d’histoire. Pendant l’hiver 1932-1933, Staline voulant imposer sa politique de collectivisation forcée des terres à une paysannerie farouchement opposée à cette décision délirante, créa une famine artificielle (en ukrainien Holomodor) en imposant la saisie des réserves de blé familiales, blé qu’il revendra à bas prix sur les marchés internationaux. Le responsable de ces saisies était le gendre de Staline, Lazare Kaganovitch, et l’exécution était assurée par ses sbires du NKVD appartenant majoritairement à la même communauté que leur chef. Les victimes, hommes, femmes, enfants sont estimées au nombre de 4 à 7 millions de morts dus à la famine, aux fusillades, à la déportation au goulag.
    Dix ans plus tard, la population ukrainienne, convaincue que l’armée allemande venait les libérer du communisme, accueillera cette armée avec des fleurs. Évidemment, pour se venger, elle participe, avec l’aide de l’armée allemande, à la chasse aux commissaires politiques responsables de leur malheur.
    Aujourd’hui, l’OTAN se sert de leurs descendants pour combattre l’armée russe.

    Répondre moderated
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer