L’Ordre des Médecins en soutien des Ukrainiens

Le Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) a récemment exprimé son soutien au peuple ukrainien. L’Ordre appelle également au respect de la liberté et de la neutralité des soignants sur les zones de guerre.

Appel à la neutralité médicale

Le CNOM a tenu à exprimer son soutien aux Ukrainiens qui font actuellement face à des situations difficiles. Ils sont de plus en plus nombreux à être obligés de quitter leurs pays. Ceux qui restent doivent vivre dans la peur.

L’Ordre soutient les soignants ukrainiens et internationaux qui assurent leur fonction dans des conditions pénibles. Il condamne d’ailleurs les bombardements des hôpitaux ukrainiens qu’il attribue – sans preuves – à l’armée russe.

Le CNOM demande aux acteurs de la guerre de respecter la neutralité médicale. Il appelle également au respect des droits de l’homme qui donnent à toutes les victimes, civiles ou militaires, et ce peu importe leur origine, d’accéder à des soins médicaux adéquats. Il est donc impératif de laisser les professionnels médicaux ukrainiens ou internationaux travailler en toute liberté.

Une donation de 150.000 euros pour la communauté médicale ukrainienne

Avec l’aide du Comité permanent des médecins européens (CPME), de l’Association médicale mondiale (AMM) et du Forum européen des associations de médecins (EFMA), le CNOM a décidé de faire un don de 150.000 euros pour soutenir la communauté médicale ukrainienne.

C’est l’AMM qui est chargée de gérer ce fonds. Elle assure également la collecte des dons et leur redistribution aux ordres des médecins polonais et slovaques. En outre, l’Ordre a désigné l’AMM comme le point de contact de la communauté médicale internationale. Elle se chargera donc de la gestion de la demande des moyens matériels indispensables aux soignants et de l’organisation de l’aide médicale pour les réfugiés.

Moi aussi, j'objecte conscience

Rejoignez le rang des objecteurs de conscience. Agissez concrètement pour la résistance. Montez de la mine, descendez des collines ! Le moment est venu.

About Post Author

0 Shares:
1 commentaire
  1. Le gang des médecins-doliprane ne peut que se sentir concerné par le devenir du centre européen des mères porteuses et des dons d’organes , dont le marché a connu, paraît-il une accélération merveilleuse avec le massacre à grande échelle de jeunes hommes ukrainiens organisé par Kiev.

    Répondre moderated
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer